Le dimanche 6 mai 2012

QuébecPolitique

La dernière stratégie du gouvernement semble être la suivante : attendre et capitaliser

"Offres bidons et injonctions : une stratégie de terre brûlée"

Par Sylvain

Tout est contre eux : Contre eux, le temps de la session qui file. Contre eux, les injoncteurs et leur procédurière pusillanimité. Contre eux, la police, les juges, les administrations. Contre eux, les médias, leurs sondages biaisés, leurs chroniqueurs réactionnaires, leurs journalistes idéologiquement acquis et intellectuellement passifs. Contre eux, la population endettée et incompréhensive, sa peur de taxes supplémentaires et sa haine de tout ce qui perturbe sa routine.

Voici quelques extraits du texte d’un professeur du Collège Ahunsic, Joan Sénéchal, ayant pour titre “Offres bidons et injonctions : une stratégie de terre brûlée1”, que l’on peut lire en entier sur le site Vigile.net.

La dernière stratégie du gouvernement semble être la suivante : attendre et capitaliser. Attendre de ses offres bidons qu’elles divisent et affaiblissent la position des étudiants. Espérer du refus de ses offres qu’il exaspère les médias et la population.Attendre des juges et des demandeurs d’injonction qu’ils minent de l’intérieur le siège des grévistes. Qu’ils fassent craquer les établissements mis en demeure en faisant pression sur les votes de reconduction de grève. […]

Comment faut-il comprendre le fait que ces injonctions très élargies soient le fait de juges ayant des affinités avérées avec le parti libéral ? Certains ont été nommés par le PLQ (Michel Caron, émetteur de l’injonction au Conservatoire de Musique de Montréal). D’autres ont été conseillers juridiques du PLQ (Gaétan Dumas, qui a les deux mandamus d’injonction de l’Université et du Cegep de Sherbrooke à son actif). D’autres ont été députés du PLQ (Jean-Guy Dubois, émetteur de l’injonction pour le Cegep de St-Jean-sur-Richelieu et ancien député libéral de Richmond-Arthabaska).Dans ces cas, on peut raisonnablement se demander si ces juges n’ont pas un intérêt idéologique à peser du poids de leurs fonctions aux côtés du gouvernement. […]

Quant à ses offres bidons, le gouvernement espère que l’on traite toujours plus d’enfants gâtés irresponsables ceux qui les rejettent sans faillir alors que tout est contre eux : Contre eux, le temps de la session qui file. Contre eux, les injoncteurs et leur procédurière pusillanimité. Contre eux, la police, les juges, les administrations. Contre eux, les médias, leurs sondages biaisés, leurs chroniqueurs réactionnaires, leurs journalistes idéologiquement acquis et intellectuellement passifs. Contre eux, la population endettée et incompréhensive, sa peur de taxes supplémentaires et sa haine de tout ce qui perturbe sa routine. […]

Oui, contre eux…

La lecture du texte entier est très fortement conseillée (suivre le lien au bas de cette page).

Je vous laisse sur les paroles d’un archevêque (et donc pas d’un ”méchant” anarchiste):

Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.

La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.

La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres. Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. Helder Pessoa Câmara, archevêque brésilien, nominé au prix Nobel de la paix

Banane, vaseline et Line

  1. Sur Vigile.net: Offres bidons et injonctions : une stratégie de terre brûlée []

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Renee Houde Le 6 mai 2012 à 18h52

    Pendant que les étudiants continuent a vouloir têter les mamelles du gouvernement à sec, les contribuables en ont assez.

    Il faut comprendre que le Québec à une des dettes les plus importantes sur la planète et ça même avec les $8.6 Milliards que les provinces riches nous donnent. Ces provinces en ont assez aussi de nous regarder dépenser leur argent sans respect et irresponsablement, avec nos garderies à $7 qui en coûte $50, nos frais de scolarité les plus bas au Canada… ils vont arrêter de nous pitcher ces Milliards que nous dépensons en mode bipolaire, car eux chargent 2-3 fois plus pour leurs frais universitaires et n’ont pas les moyens de se donner des garderies à$7. Et… le petit communiste GND veut tout gratuit.

    Ça va faire mal lorsque le party terminera. Comprenez çela chers étudiants.

  2. 2 Sylvain R. Le 7 mai 2012 à 2h59

    Alors, les larbins contre-attaquent: Renée et Renee is back, la Canadienne
    http://depeches.ameriquebec.net/2012/03/11-une-colonisee-qui-fait-la-lecon-renee-et-renee.qc

  3. 3 Sylvain R. Le 7 mai 2012 à 3h08

    Ce qui est bipolaire Renée et Renee, c’est dans un premier temps ton problème d’identité. Deuxièmement, on sait que le bilinguisme institutionnalisé est aussi assez bipolaire, et t’en es une victime, c’est un truisme de le dire.

    La bipolarité, c’est de faire deux rapports d’impôts. En faire un seul permettrait la gratuité scolaire.

    La bipolarité c’est de financer Mc Gill à environ 15% du financement total des universités pour une population de 8% d’anglos. Ça c’est bipolaire grave.

    Le “party” va se terminer quand le Québec va refuser de se faire diriger par des larbins bipolaires comme Renée et Renee. Eux croient que le Québec “tête les mamelles” alors que de leur côté ils ont le c.. bien ouvert et huilé donnant à l’ouest. Pour eux, le problème du Québec est qu’il ne fait pas comme la moyenne du Canada. Il faut être Canadien “coast to coast”.

    Renée et Renee l’a dit, elle a honte d’être née au Québec. Elle a passé une partie de sa vie en Ontario, vivant seulement en anglais, et en élevant un garçon en anglais. Mais qu’est-ce que Renee fait au Québec? Elle n’est pas capable de se débarrasser de Renée?

    Oui, il y a un problème de bipolarité, j’en conviens.

  4. 4 Louis-Nascan Gill Le 31 mai 2012 à 18h05

    Premièrement, sur le mensonge de la dette québécoise http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=3561, deuxièmement, sur les fondements de la dette en tant que telle http://www.dailymotion.com/video/xbqww7_l-argent-dette-2-promesses-chimeriq_news
    Et finalement, sur les vrais “teteurs de mamelles” de nos biens collectif. http://issuu.com/alainazzam/docs/indignation_en_chiffres_et_en_aberrations_-_versio

    Ensuite, sachez qu’on envoie 50 g au fédéral qui sont dépensées contre notre gré le plus souvent dans des champs qui nuisent à notre économie. La péréquation fait bien pâle figure…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 482 a été rédigé par Sylvain il y a 8 ans et 5 mois, le dimanche 6 mai 2012.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Canada? Se faire accroire d’exister! Durablement, invariablement, encore une fois, le Québec se verra octroyer cette année 85% du budget de [...]

2009: Garanties de prêts: le gouvernement conservateur doit faire sa part pour l’industrie forestière québécoise « Alors que le gouvernement du Québec vient d’offrir une garantie de prêt d’urgence d’une valeur de 100 millions de [...]

2009: Projet de loi pour venir en aide aux familles des victimes d’actes criminels « À l’exemple du Québec, le gouvernement fédéral doit comprendre que les proches de victimes d’acte criminel doivent pouvoir prendre [...]

2009: Projet de développement du réseau américain de trains rapides de Barack Obama « Le président américain, Barack Obama, a fait preuve de leadership en dévoilant son projet de développement du réseau américain de [...]

2009: Boni de 122 000$ pour Thierry Vandal, PDG d’Hydro-Québec Il y a à peine deux mois, le premier ministre du Québec, Jean Charest, affirmait, que tout le monde devait [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages