Le vendredi 2 mars 2012

SociétéQuébec

MÉSRQ, IEDM et RLQ, du pareil au même?

Trois mouvements convergents pour la hausse des droits de scolarité

Par Sylvain

Dernièrement, le Mouvement des étudiants socialement responsables du Québec (MÉSRQ) a fait beaucoup parlé de lui grâce à la victimisation d’Arielle Grenier, laquelle s’est plaint dans les médias d’avoir subi de l’intimidation pour par la suite s’être fait inviter à l’émission Tout le monde en parle où elle a démontrer son manque d’argument en faveur de la hausse des droits de scolarité. L’Institut économique de Montréal (IEDM) et le Réseau Liberté-Québec (RLQ) seraient en fait très liés à ce mouvement, donc on comprend mieux maintenant le faible argumentaire.

The prince arthur heraldDans un excellent article titré “Étudiants pour la hausse des droits de scolarité : l’IEDM et le RLQ contre les jeunes !1”, monsieur Réjean Parent, président de la Centrale syndicale du Québec (CSQ), fait des liens entre le MÉSRQ, l’IEDM et le RLQ. En fait, si vous allez sur le site du MÉSRQ2, vous constaterez que l’on y fait la promotion d’un journal étudiant, soit The Prince Arthur Herald.

Dans ce journal écrivent les deux principaux porte-parole du mouvement en faveur de la hausse des droits de scolarité, soit Arielle Grenier dite “on m’a coupé au montage” et Jean-François Trudelle, dit le “monarchiste“.

Réjean Parent fait remarquer qu’en examinant le dossier des membres de l’exécutif du MÉSRQ, on se rend rapidement compte de qui se profile vraiment derrière l’organisme. Il écrit que ce “n’est pas tant celle du PLQ”, comme on a accusé dernièrement le MÉSRQ, “mais plutôt celle du mouvement libertarien et de ses principaux porte-voix au Québec, l’Institut économique de Montréal (IEDM) et le Réseau Liberté-Québec (RLQ).”

Pour Réjean Parent, l’IEDM serait “aux première loges” de ce mouvement pour la hausse des droits de scolarité. Monsieur Parent écrit que

parmi les neuf membres qui siègent au Conseil des gouverneurs du journal, on retrouve Adrien Pouliot, cofondateur de l’IEDM et président du conseil de cet organisme pendant neuf ans. Un autre membre est Jasmin Guénette, directeur des affaires publiques à l’IEDM de 2002 à 2008. Le trio est complété par Vincent Geloso, ex-économiste à l’IEDM où il est toujours chercheur associé.

Quand aux liens entre le RLQ et les principaux porte-parole du MÉSRQ qui écrivent pour The Prince Arthur Herald, monsieur Parent écrit:

L’influence libertarienne, qui imprègne les écrits du Prince Arthur Herald, est également entretenue par deux autres membres du Conseil des gouverneurs, Éric Duhaime (également un ancien de l’IEDM) et Roy Eappen, tous deux cofondateurs du Réseau Liberté-Québec, lui-même une créature de l’IEDM.

Bref, les “larbins” libertariens pour la hausse des droits de scolarité ont été bien identifiés. Ils sont à mon humble avis hautement risibles et pas très “dangereux” intellectuellement.

En effet, les arguments en faveur de la hausse des droits de scolarité du gouvernement Charest se retrouvent à toute fin pratique dans un document de l’IEDM3, titré  La hausse des droits de scolarité réduirait-elle l’accessibilité aux études universitaires?

 

La conclusion se lit ainsi:

Ne pas permettre l’augmentation des droits universitaires pour répondre aux besoins risque de compromettre de façon importante la qualité de l’éducation supérieure au Québec sans pour autant profiter aux étudiants les moins bien nantis. En bout de ligne, qu’importe si tout le monde peut fréquenter l’université pour obtenir un diplôme qui n’a pas de valeur?

Le but de l’IEDM semble être de faire du Québec une province canadienne comme les autres. Il est vrai qu’il faut suffisamment d’argent dans le système pour s’assurer d’une éducation de qualité. Toutefois, l’argent n’a pas nécessairement besoin de provenir des étudiants eux-mêmes ou encore des parents de familles de la classe moyenne. De plus, avant de penser à augmenter les droits de scolarité, le gouvernement devra prouver qu’il gère l’argent des contribuables convenablement, particulièrement la façon dont est géré l’Aide financière aux études (AFE), comme on l’a relaté dernièrement4. Depuis 2003, ce n’est pas ce à quoi la population a été habituée  de la part du gouvernement de Jean Charest.

Il faut que la priorité aille pour les études, pas pour le travail. Tous les jeunes du Québec ont le droit d’aller à l’université, s’ils le souhaitent, en étant assurés de pouvoir se concentrer avant tout dans leurs études. Dans plusieurs pays à travers le monde l’éducation est réellement priorisée. Constatez par vous-même. Voulez-vous vous comparer à d’autres nations ou bien à des provinces “royales” canadiennes ?

Bien sûr, l’IEDM et le MÉSRQ ne vous montreront pas le tableau du bas. Est-ce que pour eux les diplômes des universités où l’on paie moins ou pas de droits de scolarité ne valent rien?

Il faut se rendre à l’évidence que pour certaines personnes, peu importe le montant d’argent qui sera investi en éducation, ça ne les aidera pas. S’ils le pouvaient, ils ne feraient qu’acheter littéralement un “diplôme5”. Peut-être que le MÉSRQ finira-t-il pas en vendre!

  1. Étudiants pour la hausse des droits de scolarité : l’IEDM et le RLQ contre les jeunes []
  2. MÉSRQ []
  3. LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ RÉDUIRAIT-ELLEL’ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES UNIVERSITAIRES? []
  4. Le gouvernement hausse les droits de scolarité mais continue de donner aux banques []
  5. Buy a diploma []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 722 a été rédigé par Sylvain il y a 7 ans et 4 mois, le vendredi 2 mars 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Manifestation pacifique à Québec: gaz lacrymogène pour tous! http://www.youtube.com/watch?v=df6WOKRbuxI Alors que la ministre Line Beauchamp restait de marbre et demandait aux étudiants de manifester pacifiquement, sa police politique a [...]

2011: Qui dit mois de mars, dit mobilisation féministe! C’est sous le thème "Toujours en action pour le respect de nos droits" que les femmes se mobiliseront le 8 [...]

2011: Colisée de Québec: Charest défend le fédéralisme plutôt que les Québécois Bien qu’elle se réjouisse de l’annonce faite hier par le maire de Québec, Régis Labeaume, et le président-directeur général de [...]

2011: Québec, un gouvernement anglomane! Le gouvernement du Québec s’écrase, abdique sa responsabilité de promouvoir l’identité nationale québécoise par la défense et par la promotion [...]

2011: MBA à McGill: après quoi attend Line Beauchamp? La députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur et de prêts et bourses, Marie Malavoy, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages