Le lundi 20 décembre 2010

PolitiqueQuébecÉconomie

Le plan nord, c’est quoi?

Ce plan Nord suscite des inquiétudes importantes

Par Jean-Pierre Plourde

Y a-t-il quelqu’un quelque part qui pourrait m’expliquer le plan nord de Charest et nous donner l’information concernant à qui il va profiter? Pourquoi, à l’Assemblée Nationale, le PQ ne pose pas de questions sur le plan nord?

Je suis très inquiète sur la signification du plan nord de Charest. C’est cousu de fils blanc, il y a une grosse anguille sous roche. On fini toujours par découvrir que tout ce que nous cache Charest est bourré de magouilles et d’arnaques contre nous. Il nous cache les négociations de l’approche commune et on se laisse faire.

Il nous faudra dénoncer toutes ces magouilles à l’internationale. Le plus gros vol du siècle, l’expropriation d’un peuple, de ses territoires et de ses ressources, accompagné d’un génocide culturel par l’immigration.

On regarde tout ça passer et on laisse faire!  Nous sommes en danger de mort.

Québécois, qu’attendons-nous de la vie? C’est quoi, notre raison de vivre? Qu’est ce qui vaut la peine d’être vécu? L’avenir de nos enfants, ce n’est pas important cela?!

Nos plus grosses firmes d’ingénieurs qui sont vendues à des étrangers, ça ne vous fait rien?! Elle ont construit la Manic, la Baie de James, ce sont des génératrices de centaines de milliers d’emplois, croyez-moi. Charest les laisse tomber pour favoriser les firmes Américaines pour qu’elles les achètent avec les contrats payés par les revenus de nos sociétés d’état.

Pour fonctionner à l’international, il est préférable de bien fonctionner chez soi d’abord. Pourquoi Charest s’acharne t-il à les détruire, croyez-vous? Réveillons-nous! Céline à d’abord commencé sa carrière ici avant d’aller ailleurs, idem pour le cirque du Soleil, de la firme CGI et de bien d’autres. C’est l’exception qui fait l’inverse.

Je vous décrit une toute petite pointe d’un iceberg camouflé par le silence des agneaux libéraux, on l’a bien vu lors de la demande en assemblée plénière des libéraux sur la demande d’une commission d’enquête dans la construction. Le silence en dit parfois plus que les paroles.

L’économie ça s’explique, je m’efforce de trouver le moyen de démystifier et de vulgariser le fonctionnement de notre société depuis plus de 40 ans, lisez le texte “Vivre libre ou disparaître” sur le net, facile à trouver tellement il a été repris, même le blogue des Amérindiens d’Essipit, aux Escoumins sur la Côte-Nord l’a mis sur son site.

Quand nos politiciens ne voient rien de mal dans l’approche commune, ils devraient y regarder de plus près. Ce n’est pas un jeu, il y a là des conflits d’intérêts majeurs contre nous. Nous devront dénoncer ces magouilles à l’international, idem pour le vol du référendum de 1995.

Ce que j’annonce, c’est vérifiable et cela vaut la peine qu’on se batte pour se défendre. Lorsqu’on sera réduit à la pauvreté et à l’esclavage, ce ne sera plus le temps de dire j’aurais bien dû…! “C’est maintenant ou jamais” (maxime de Jean Lesage dans les années 60).

Y a-t-il quelqu’un quelque part qui pourrait m’expliquer le plan nord de Charest et nous donner l’information à qui il va profiter? … Aux amis de la famille libérale sans doute.

J’ai bien l’impression que le titre de Parrain va coller à la peau du bonhomme malgré lui, sa réputation en a pris un sacré coup et il le sait, sa situation va devenir insoutenable, mais il va s’accrocher jusqu’à ce que nos citoyens comprennent enfin que le plus grand des pouvoir, c’est celui d’aller voter.

Ne pas voter, ce n’est pas contester, c’est se résigner, ça ne compte pas. C’est ce qui fait la force de Charest et des anglais.

Le jour du vote, aller voter devrait être une obligation légale comme dans certains pays Nordiques. Des autobus sans propagande ni recruteurs devraient sillonner tous les quartiers pour permettre aux gens d’exercer ce devoir, un numéro de téléphone devrait être disponible et afficher, “Nous irons vous chercher”.

Pourquoi, à l’Assemblée Nationale,  le PQ ne pose pas de questions sur le plan nord?

Ça ressemble beaucoup aux fameuses promesses du milliard de réduction d’impôts par année pendant cinq ans que Charest nous avait promis pour se faire élire… Il savait très bien ce qu’il faisait le monsieur!

On veut des réponses sur ce plan nord. Ce sont nos territoires, ce sont nos ressources, assumons-les et défendons-les….Ce sont le pain et le beurre des Montréalais d’abord et des régions ensuite.

Nos Montréalais n’ont pas compris l’importance des régions pour la métropole, c’est majeur.

Sans les actifs de l’Hydro-Québec constitués de barrages, de centrales, de lignes de transport, et de bien d’autres choses qui sont toutes dans les régions, le niveau de vie des Montréalais serait entre 30 à 40% inférieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Ce n’est pas pour rien que Charest cherche à faire accroire aux Montréalais qu’il faut fermer les régions. Vous allez perdre des milliards dans l’approche commune et des milliards d’actifs qui font la richesse de tout le Québec.

Juste pour vous donner une idée, imaginez que les investissements de l’Hydro appartiennent au privé, notre coût de l’électricité s’approchant du prix payé aux USA aurait été un frein majeur à notre développement en plus de nous avoir privé de centaines de milliers d’emplois. Comptez le nombre d’industries implantées ici parce que l’énergie est économique. Le privé n’aurait jamais créé une banque d’énergie patrimoniale basée sur la production des plus vieilles centrale pour favoriser nos citoyens, ça n’existerait pas.

Le milliard par année que donne l’Hydro-Québec en redevance dans les fonds consolidés du gouvernement à chaque année n’existeraient pas non plus. Pour ce seul milliard de redevance annuelle, vous et moi devrions compenser ce manque à gagner par d’autres de nos impôts, on devrait perdre ces privilèges bientôt.

Charest fut parachuté d’Ottawa après le référendum de 1995 pour nous faire la guerre et c’est ce qu’il fait.

Québécois agissez.

Merci d’être là.

Jean-Pierre Plourde

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Robert Gélinas Le 21 décembre 2010 à 7h21

    Pour ma part, il est clair que Charest fait tout en son pouvoir pour dilapider les ressources naturelles des québécois afin d’asservir le peuple.
    Je croyais que le plus malhonnêtes des politiciens était Pierre E Trudeau mais Charest bat tous les autres en magouillant de toute part, construction, gaz de schiste, garderies etc., la corruption est installée dans toutes les institutions gouvernementales et même les élus municipaux prennent exemple sur ce gouvernement corrompu.
    Un grand ménage s’impose au Québec et ce grand ménage doit toucher tous les ministères grassement payés avec nos impôts. On dépense des millions pour se la couler douce en prétextant de la formation ou je ne sais quelle connerie, tout ça a débuté avec le “No fault” , plus personne n’est responsable de ses actions et le peuple doit se réveiller mais la grande question: A quand ce réveil d’un peuple endormi?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 898 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 8 ans et 7 mois, le lundi 20 décembre 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Fermeture d’Electrolux à L’Assomption: perdre sa job en anglais Le député de L’Assomption, Scott McKay, réclame que le gouvernement du Québec se mette rapidement au service des intervenants du [...]

2010: La sortie du trou noir Le cybernéticien Gregory Bateson apportât l’expression : « la double contrainte » pour signifier ce piège inextricable où échoue l’esprit [...]

2008: Soulagement à l’UQAM Après un an d’hésitation, le gouvernement du Québec est finalement passé aux actes. Il a injecté 380 millions $ pour renflouer [...]

2008: Départ de Bernard Derome au téléjournal de Radio-Canada Monsieur, Permettez-moi de vous transmettre mes félicitations pour l’excellent travail que vous avez accompli au Téléjournal de Radio-Canada pendant toutes ces [...]

2008: Le ministre Sam Hamad doit se remettre au travail « Les banques alimentaires crient famine à Montréal. À titre de ministre responsable de la lutte contre la pauvreté et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages