Le mardi 26 octobre 2010

ÉconomieSociétéPolitique

Réponse à Mme Denise Bombardier

Votre analyse dénote un manque flagrant de connaissances en histoire, en politique en économie et en sociologie

Par Jean-Pierre Plourde

Madame Bombardier, sans vouloir vous offenser, je crois que vous ne devriez pas être chroniqueuse dans un journal réputé, vous en affectez le sérieux!

Mme Denise Bombardier dans un article au Devoir a déclaré ce qui suit: “Notons aussi que la première décennie du XXIe siècle n’a été faste ni pour les indépendantistes ni pour les tenants des réformes constitutionnelles”.

Mme Bombardier, vous refusez de voir la réalité. Les années 2000 à 2010 ont été très fastes pour le clan fédéraliste et absolument suicidaires pour le Québec.

Le parachutage par les fédéraux de M. Charest et son élection au Québec sous de fausses promesses de réductions d’impôts de 1 milliard par année fut une énorme victoire pour les fédéraux.

Le transfert des droits fonciers vers les Amérindiens est d’une sournoiserie sans borne contre nous, les fédéraux possèdent la tutelle sur les Amérindiens, on cède le Québec et nos droits de gestion aux fédéraux. Si ce n’est pas modifier nos droits constitutionnels, je me demande bien comment appeler cela! En transférant nos droits fonciers vers les Amérindiens, le sous-sol de votre terrain ne vous appartient plus, mais aux fédéraux via la tutelle qu’Ottawa détient sur les Amérindiens, y avez-vous seulement réfléchi? C’est constitutionnellement majeur pour notre survie cela, Madame Bombardier.

Les Amérindiens ont avantage à s’associer aux Québécois s’ils veulent un jour aspirer à la liberté.

Nos institutions d’état québécoises sont en péril. Après le départ de Charest, beaucoup de nos actifs auront été liquidés à des amis du pouvoir fédéral dont les gaz de schiste et éoliennes, c’est une autre victoire importante pour les fédéraux.

Le Québec est déjà sous la tutelle de la fédération. En élisant M. Charest, tous nos postes clés ont été placés sous la tutelle d’Ottawa, les médias sont contrôlés afin de nous faire accepter un état d’être inférieur au pays, on doit même laisser la place à l’immigrant dans les “accommodements raisonnables”. Ce sont là d’autres stratégies contre nos intérêts constitutionnels, on appelle cela voir disparaître nos rapports de force et de négociations.

Dans Montréal, M. Charest joue avec l’immigration en intégrant tout nouvel immigrant à la communauté anglophone, une traitrise sans nom, une parodie, un génocide culturel.

La loi passerelle permettant d’angliciser nos communautés, n’est ce pas une victoire pour les fédéraux? OUI.

Les provinces ayant des droits majoritaires et occupant des territoires dont ils ont le contrôle ont le droit de représenter leur province aux rencontres inter-provinciale. Un Québec sans territoire, sans majorité culturelle ni actifs n’a plus de rapport de force et sera exclus des discussions inter-provinciales futures. Votre affirmation est donc complètement erronée.

Votre analyse dénote un manque flagrant de connaissances en histoire, en politique en économie et en sociologie.

La Constitution Canadienne se négocie tous les jours à nos dépends entre fédéraux assis des deux côtés. Les futures rencontres Constitutionnelle entre provinces seront dorénavant là que pour des signatures sans le Québec, l’essentiel nous échappera et a déjà été magouillé en sous-main. Il en est de même depuis les Plaines d’Abraham.

Les évènements survenus entre 2000 et 2010 constituent l’expropriation systématique du Québec francophone du Canada et de l’Amérique, notre communauté devient par l’approche commune exclus du droit de négocier son avenir, sauf celui de sa disparition programmée.

Madame Bombardier, sans vouloir vous offenser, je crois que vous ne devriez pas être chroniqueuse dans un journal réputé, vous en affectez le sérieux!

Jean-Pierre Plourde

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvain Racine Le 27 octobre 2010 à 6h58

    J’espère qu’elle ne pote pas le titre d’intellectuelle à l’étranger, car elle salit l’image du Québec. Si tel est le cas, les Français vont vraiment croire que nous sommes les cousins niais.

  2. 2 Jean Rousseau Le 27 octobre 2010 à 17h54

    L’IMPLOSION DE LA VOLONTÉ COLLECTIVE

    S’il y a un lieu où nous sommes vulnérable, c’est bien au niveau de la capacité à s’organiser. On ne parvient pas à le faire de manière vraiment responsable. Les américains, (par exemple), sauront dénicher les meilleurs éléments, (le général Swarskoff durant la Guerre du Golf), tandis que nous, on maintiendra à la tête du PQ, une personne douée certes, (intelligence), mais qui ne possède pas la profondeur appropriée pour parvenir à percevoir les véritables tenants et aboutissants des options dans l’air actuellement. Celle-ci a plutôt tendance à s’en remettre, (pour cela), à d’anciens PM qui se trouve, eux, à côté de la “track”, (dans cet univers fantaisiste caractéristique de certains déçus de la vie).

    Afin d’espérer se sortir de ce merdier, pourquoi ne pas élaborer un concours où des libres-penseurs devrait soutenir une thèse par écrit, (susceptible de débloquer la situation)? Comme cette activité saurait attirer les curieux et mettre en évidence les annonceurs, il faudrait bien que ses promoteurs et ses participants soient récompensés de même à leur tour. C’est toujours là que ça achoppe, lorsqu’il s’agit de faire contribuer. On voudrait bien que ça change et en profiter, mais pour ce qui est d’autrui, il ne fait pas encore partie de l’équation.

    (1) L’implosion est l’inverse de l’explosion. Elle se produit lorsque la pression externe à un objet est plus grande que celle à l’intérieur… (Wikipédia).

    Jean Rousseau, B. Ps
    conseiller en psychologie du développement
    courriel: jeanrousseau1956@live.ca

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 524 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 8 ans et 10 mois, le mardi 26 octobre 2010.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Société, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Relations Québec—Ottawa: l’aplatventrisme libéral « Illustrant son vide de contenu absolu, la ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes a totalement esquivé le contenu de [...]

2010: Des crises aux 7 ans… mort annoncée du capitalisme ? Cent ans de capitalisme nous ont poussé à des crises répétées et cycliques et des drames personnels majeurs. Au nom [...]

2009: Le retour de l’énergie nucléaire? La puissance de l’énergie nucléaire s’est révélée au monde en 1945 par la destruction des villes d’Hiroshima et Nagasaki. La [...]

2009: Prolifération des lieux de culte à Montréal Malgré la fermeture des églises, la vie religieuse se développe à Montréal, conséquence logique de l’immigration. Dans un avis émis [...]

2008: L’ouragan Obama submerge les États clés Plus on approche du jour J, plus la machine électorale d'Obama renforce ses positions dans les "red states" traditionnellement républicains, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages