Le vendredi 3 juillet 2009

SociétéQuébecÉconomie

Le génocide culturel, politique et économique d’un peuple

Tout a basculé avec l'élection de Jean Charest

Par Jean-Pierre Plourde

Notre assimilation est en cours à Montréal par l’immigration anglo-saxonne. Les Québécois ne réalisent pas encore dans quel bourbier ils s’enlisent. Le Canada considère notre culture comme son pire ennemi au point où les livres d’histoires de nos écoles sont trafiqués, les subventions à nos artistes sont coupées, nos ondes radios sont inondées de commandites…

M. Charest a choisit Michael Sabia, un Ontarien, pour diriger nos actifs restant de 110 milliards dans la Caisse de dépôt. Je me suis posé la question: pourquoi? M. Charest ne manque pas de candidats Québécois très compétents et capables de relever un tel défit?

Le raisonnement suivant est une suite de la logique du conquérant très bien exprimée dans le livre de Normand Lester, Le livre noir du Canada anglais.1

Après le trafic de notre référendum de 1995, le Canada, notre plus beau pays, s’est donné le mandat de nous retirer le droit d’en faire un autre. Pour ce faire, il lui faut atteindre trois objectifs.

  1. Il nous retire nos territoires sans nous demander notre avis.2 Dans le traité de l’approche commune, les Québécois cèdent leurs territoires à une minorité de moins de 1 pour cent. Cette minorité étant sous la tutelle du Canada, le véritable gestionnaire, caché derrière les quelques centaines d’amérindiens gestionnaires, sera donc la fédération elle-même. Nous héritons de la tutelle de la minorité. La minorité possédante pourra nous imposer toutes sortes de contraintes dont on pourrait bien se passer. Par exemple, ces jours-ci, ils viennent de bloquer le développement de la rivière Romaine, un projet Québécois de 6 ou 7 milliards de dollars et des milliers d’emplois retardés ou perdus, car ce projet pourrait très bien finir par être exécuté par une autre entité, américaine, européenne, ontarienne, terre-neuvienne ou autre. Sans la possession de nos territoires, on prive nos entreprises de moyens de développement et nos citoyens, d’emplois.
  2. Il prend le contrôle de nos actifs économiques. Le Canada pourra bientôt prendre le contrôle de nos multinationales d’état dont les deux principales sont Hydro-Québec et la Caisse de dépôt. Ces deux entreprises ont actuellement une charte Québécoise. Elles versent donc des profits dans les coffres du Québec et cumulent d’importants actifs au nom des seuls Québécois. Il s’ensuit une baisse des impôts à payer pour les Québécois. Autre point non négligeable, ces compagnies favorisent la création d’emplois par milliers très bien payés chez nos citoyens qui retournent à leurs tours d’importants impôts. La boucle est créée.Du seul fait de sa création, l’Hydro-Québec, avec sa charte Québécoise, a modifié le pouvoir d’achat de tous les citoyens du Québec d’un facteur se situant entre 20 à 40 pourcent. Cela veut dire que vous avez plus d’argent dans vos poches parce que l’Hydro-Québec existe et travaille pour vous. Il en va semblablement pour la Caisse de dépôt, réputée, à l’époque de Parizeau, comme l’une des meilleures entreprises de gestion au monde. Ces entreprise sont ce qu’on appelle un bras de levier économique.
  3. Il nous retire notre majorité. Notre assimilation est en cours dans Montréal par l’immigration anglosaxone. Il est encore temps pour nous de renverser cette tendance mais il faut la compréhension et une réaction d’un peuple qui veut le bonheur de ses enfants. Les Québécois ne réalisent pas encore dans quel bourbier ils s’enlisent. Le Canada considère notre culture comme son pire ennemi au point où les livres d’histoires de nos écoles sont trafiqués, les subventions à nos artistes sont coupées, nos ondes radios sont inondées de commandites, de musiques anglophones, etc.

Comment le Canada va s’y prendre pour nous dépouiller et nous asservir?

Tout a basculé avec l’élection de M. Charest. Ses principaux conseillers viennent d’Ottawa et/ou sont fédéralistes. M. Charest est un agent de la « fédération ». C’est elle qui tire les ficelles. Si M. Charest et ses agents fédéraux réussissent à étouffer notre majorité, il aura en main les outils nécessaires pour imposer un changement de charte pour ces Compagnies.

Le jour où la majorité au Québec sera anglophone, M. Charest et ses sbires pourront modifier la charte de l’Hydro et de la Caisse de dépôt. Il soumettra nos entreprises d’État à une charte Canadienne. La nouvelle majorité anglosaxonne leur donnera ce pouvoir.

Les actifs et les profits de ces entreprises, construites par surcroit sans l’aide de la fédération, seront, d’un trait de crayon, partagées entre tous les Canadiens et non plus aux seuls intérêts des Québécois. L’objectif de créer de l’emploi aux seuls Québécois ne tiendra plus.

Cette nouvelle charte canadienne nous obligera à partager les 110 milliards restant de la Caisse de dépôt avec tous les autres canadiens. Ce sera le véritable rôle de M. Sabia.

Il ne restera plus pour assurer l’avenir de nos enfants qu’un maigre 10 ou 20 milliards. De plus, ces milliards seront devenus virtuels. La gestion des fonds, de par la culture des nouveaux gestionnaires, devra tenir compte d’autres intérêts que les nôtres.

Ce seul objectif est suffisant pour moi pour justifier la nomination par M. Charest de M. Sabia à la tête de la caisse de dépôt. Trouvez-moi une autre logique pour cette nomination?

Un retour en arrière de 400 ans chez les porteurs d’eau.

Chez l’Hydro-Québec, les syndicats vont souffrir de voir des travailleurs venant de tous les coins leur faire concurrence sur « leurs » chantiers. Le rideau va tomber. S’il est un temps pour comprendre et réagir tous ensemble comme peuple c’est maintenant.


Commentaire reçu sur saglacweb.blogspot.com suite à l’article « L’arrivée du pays Québec en 2013, texte de référence »

Laverite a dit le 7 juin 2009 à 16:39:

The fasicm that is Quebec Nationalism is pushing new heights in your writings. What I find most worrying for Quebecois is that people like you who think that Quebec and Quebecois are really important, Quebecois are like bad poker players, fun to watch, easy to feel sorry for, but in the end they just end up losing.

Ciao for nos

A la lecture de ce racisme, on comprend pourquoi ce monsieur a préféré faire ce commentaire sur SagLacWeb plutôt que sur Amériquébec.

Si les Québécois ne se donnent pas l’importance qu’ils ont vraiment en se tenant debout, ce monsieur aura eu raison sur ce point et nous aurons mérité sa haine et sa hargne suivit de celle du ROC. Quand au terme de « fasicm », il ne peut pas voir la poutre qu’il a dans l’œil, il se cache derrière.

Ce monsieur nous apprend également une autre vérité, le Canada joue au poker avec un Québec qui ne connaît pas les règles. Un réveil massif du peuple ferait ressortir le « bluff » qui se cache derrière ces magouilles et ferait ressortir l’importance que revêt la démocratie pour notre avenir.

  1.  Si vous désirez un résumé graphique de notre situation dans ce pays, voir Vivre libre ou disparaître sur SagLacWeb.com []
  2. Voir Conflits d’intérêts sur SagLacWeb []

30 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 gilles thompson Le 4 juillet 2009 à 14h34

    Arrêtez svp d`ergoter sur des hypothèses, des analyses basées sur des indicateurs , etc… qui extrapolent dans le futur sur ce qui pourrait nous arriver!

    Il y a URGENCE, point final!
    Il y a de quoi qui est quantifiable, verifiable!
    Travaillons la-dessus pour sensibiliser notre entourage.

    Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dans votre milieu !

    Merci à l’avance !

    CENTRE-VILLE DE MONTREAL

    ====================================

    Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos.
    Déjà un millier d’infractions possibles à la loi 101 ! Et ce ne sont ni des rumeurs, ni des ouï-dire, ni des peurs mal-fondées, ni des épouvantails à moineaux, ce ne sont que des faits réels.

    Allez constater sur ce site :

    http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/centre-ville-de-montreal.html

  2. 2 Jean-Pierre Plourde Le 4 juillet 2009 à 19h26

    Bonjour M. Thompson

    Je vous remercie de vous nommer, c’est le premier geste à poser pour quelqu’un qui a le respect de lui-même et de ses opinions. Cela s’appelle l’affirmation de soi.
    La plupart des internautes se cache derrière un pseudonyme et c’est malheureux.
    Échanger avec un anonyme me donne l’impression de parler avec une machine sans nom, une boite vocale.

    Vous dites ceci:
    “Arrêtez svp d’ergoter sur des hypothèses, des analyses basées sur des indicateurs , etc… qui extrapolent dans le futur sur ce qui pourrait nous arriver!”

    L’analyse que je vous ai présenté, c’est beaucoup plus qu’une hypothèse.
    C’est la description de l’engrenage dans lequel on s’est pris les doigts, le corps (francophonie et les dits Québécois) va y passer entraînant avec elle nos territoires, nos richesses, notre culture et nos valeurs.

    Ce n’est pas ce qui pourrait nous arriver, monsieur, c’est ce qui va nous arriver.

    Sans fièreté ni le respect de soi, on va disparaître à moyen terme.

    Le cheminement qu’on a vécu depuis la conquête et que vous pouvez lire dans, Le livre noir du Canada anglais, de Normand Lester, ce n’est pas du bidon, c’est l’histoire documentée.

    Le peuple ne la connait pas et nos politiciens d’Ottawa ne veulent surtout pas qu’on l’apprenne. Mes écrits sont la suite de ces faits historiques et cela va se réaliser.

    Si tu veux savoir ou tu t’en vas, regarde d’où tu viens!

    L’avenir des peuples et territoires se construit à partir de majorités convaincus de leurs droits et qui les défendent.

    Les Québécois sont endormis sur la prétention que l’on est un pays “riche”. Nous sommes riche parce que l’on contrôle les ressources qui nous permettent de l’être. En perdant ce contrôle, nos voisins vont s’enrichir alors nous nous appauvriront.

    La position du Québec parmi les régions et pays riches dans le monde à reculé de 10 rangs depuis l’arrivé de M. Charest.

    Sans un réveil général des Québécois pour imposer ses règles et son droit d’égalité, ce recul va s’amplifier.

    Le commentaire de notre anglophone est l’expression du sentiment de supériorité que ressent cet individu face à notre indifférence à l’adversité, c’est sa façon à lui de nous traiter d’imbécile. C’est certe un manque de respect.
    Ce sentiment est très répandu dans le ROC (Rest Of Canada) et est entretenu par les médias écrits et électroniques dont Ron Cherry fait parti. C’est notre attitude qui permet de tels abus. Imaginez M. Cherry traiter les Américains avec la même hargne qu’il le fait avec nous, il ne ferait cela qu’une fois, on ne le reverrait plus sur les ondes.

    Nous acceptons une position de dominé et un refermement sur nous-même.

    Nous sommes dans le processus d’acceptation de notre état d’êtres inférieurs et d’esclavage, on s’écrase et on donne à l’autre l’autorité sur notre avenir et à celui de nos enfants. On autorisera la fédération à éventuellement utiliser la force pour réprimer nos aspirations futures. C’est cela la réalité, si le Canada décide de faire la guerre, nous n’aurons pas le choix d’y aller, rappelez-vous la conscription… Lorsque l’on ne connaît pas son histoire, on est condamné à répéter ses erreurs.

    Voir le texte, Étude du comportement des Québécois, face à leur avenir, sur ce même site.

    La lutte pour le français à Montréal ne mènera nul part sans la compréhension de mécanisme par les citoyens. Sans notre affirmation collective, nos politiciens ne nous aiderons pas. Le renversement des majorité dans Montrèal va entrainé le changement du rapport de force, le CHUM n’est pas retardé pour rien, il ne verra sans doute jamais le jour.

    Les Québécois sont maintenus dans l’individualisme, ils n’ont pas de vision d’avenir, nous allons disparaître à cause de cela, ce n’est pas une hypothèse, ça va se produire, comme les francophones de la Louisiane.

    Sans le respect de lui-même et la fièreté d’être ce qu’il est, le Québécois francophone va disparaître, assimiler par d’autres qui savent comment ça marche. Nous sommes devenu l’indien que Christophe Colomb achetait avec des miroirs et des illusions pour mieux lui retirer ses possessions.

    Sans militants, la cause du français à Montréal finira par être enterrée. Ce sont les majorité qui font des gouvernements majoritaire, ces élus vont changer les lois.

    La perte de notre majorité fermera le couvercle sur le Montréal français.

    Ça ne veut pas dire d’abandonner la lutte, vous et moi avons beaucoup de monde à convaincre.

    Jean-Pierre Plourde

  3. 3 Just One Le 5 juillet 2009 à 0h41

    Ben plate mais il est trop tard.On ne bâtira jamais rien de bon avec “une bande de calottes,de hein man t’é hot’!”(tm Mononc Serge) ni avec une bande d’importés d’Haiti qui sillonnent les rues de Montréal pour placer leurs putes et leurs danseuses … Je préfère, et de loin, planifier ma pré-retraite au Yukon ou Territoires du Nord-Ouest. Entre les ours et une bande de singes, mon choix est fait!

  4. 4 Jean-Pierre Plourde Le 5 juillet 2009 à 2h57

    Merci Just One pour votre participation;

    On ne peut pas vous en vouloir de choisir le Yukon.

    Vos descendants n’auront pas autant de chances, les pensions de ces derniers pourraient-être beaucoup plus maigres que la votre.

    Vous comprenez bien la problématique de notre situation, cependant, il n’était nécessaire d’en ajouter sur la couleur de peau de certains groupes, je crois qu’il y a autant de bandits chez les blancs que chez les gens de couleur.

    Un seul domino peut entraîner une réaction à la chaine.

    Un réveil se fera un jour.

    Je suis d’accord avec Joseph Facal, un ancien député Péquiste et maintenant un chroniqueur au journal de Québec, “On se dirige a grande vitesse vers un mur”.

    L’effondrement de notre système social pourrait bien sonner le réveil, entre temps, il faut travailler à conserver notre majorité.

    Internet est un puissant véhicule de diffusion, on ne sait jamais…

    Je me donne encore quelques années pour tenter de convaincre notre majorité.

    Bonne retraite.

    Jean-Pierre Plourde.

  5. 5 gilles thompson Le 6 juillet 2009 à 20h28

    Bonjour M. Plourde,

    Je suis d’ accord avec votre analyse.
    On a été exploité! D’ accord!
    On peut extrapoler et dire que l’ on va nous manquer du respect dans le futur.
    D’ accord!

    Mais l’ essence de notre combat, c’est notre culture, notre langue.

    Et elle est attaquée.

    Je dis que chaque infraction parmi le millier d’infraction sur le site d’IMPERATIF FRANCAIS, doit generer un scandale.

    On a une preuve de non-respect;
    On a une adresse civique.
    On a une photo.
    On a une video.
    On a le nom du commercant!

    Il s’agit simplement d’avoir le courage de se presenter chez ce commercant et de lui dire, sans agressivité, mais avec beaucoup de fermeté, RESPECTE LA LANGUE OFFICIELLE DE LA NATION QUEBECOISE.

  6. 6 Jean-Pierre Plourde Le 7 juillet 2009 à 0h00

    Bonjour M. Thompson:

    Posons le problème autrement:

    Vous avez un accident de voiture, vous êtes blessé à plusieurs endroits et cela saigne beaucoup. La première chose qu’on va faire sera d’arrêter l’hémoragie et de réparer l’artère principale avant de soigner les plus petites blessures.

    A Montréal, c’est pareil, on a une hémoragie inversée d’immigrants anglophones planifiée par M. Charest et son frère fédéral pour noyer notre majorité. Il faut arrêter cela et obliger la francisation des immigrants. On joue à l’autruche.

    Si rien n’est fait, cette stratégie fera changer le rapport de force des majorités. Le jour ou les anglophones seront majoritaires, ils se feront élire en plus grand nombre et ils nous imposeront leur culture et leurs lois.

    Ne demandez pas à M. Charest de vous aider, c’est lui qui est en dessous de cette stratégie. La bataille du français dans Montréal n’en sera que plus méritoire.

    Continuez quand même la bataille, il faut défendre ses idéaux, je le fais depuis plus de 50 ans, je n’ai jamais manqué d’élection et mon vote a rarement aidé mon député à se faire élire.

    La démocratie pour les Québécois, se limite à élire son député et à subir les décisions sans les remettre en question. Le divorce cela n’existe pas seulement pour les couples, les peuples aussi peuvent divorcer. Devant cette indifférence, les gouvernements au Canada se comporte comme si la démocratie c’était eux. La démocratie c’est vous et moi, nous sommes souverain et capable de renverser tout gouvernement en abus de pouvoir. Le jour ou on va comprendre cela, ça va brasser et les choses vont changer en notre faveur.

    Les québécois citoyens devraient avoir des balises que son député ou son gouvernement n’est pas autorisé à dépasser. Si un élu ou un gouvernement ose aller au delà de ces balises, le peuple devrait alors monter aux baricades et imposer le rejet des élus ou le renversement du gouvernement. La démocratie, c’est cela. On devrait apprendre cela à la petite école.

    Voici quelques autres balises que nos élus devraient avoir:

    1. Les élus ne sont pas autorisés à négocier à vendre ou céder tout territoire ou partie de territoire sans un appel par référendum au peuple qui l’a développé, il y va de la survie du peuple.
    2. Les impôts des Québécois doivent servir pour améliorer la vie des Québécois. Ils doivent être perçus par Québec et gérés par Québec au seul profit des Québécois.
    Combien d’entre vous savez que Jean-Pierre Blacburn, ministre fédéral du revenue National, un prétendu Québécois, a récemment proposé de rappatrier les impôts des Québécois vers Ottawa, un seul rapport d’impôt, pour qu’ils y soient gérés et redistribués, c’est une autre arnaque en préparation. On continue pourtant a élire de tels personnages… Alumez quelqu’un, ça va pas non!
    3. Toute élection ou référendum ayant été trafiquée sera déclaré nul et devra être repris.

    La Commission Taylor-Bouchard, c’était de la poudre aux yeux, un trafic d’influence, les commissaires ayant été choisis en fonction du résultat voulu.

    C’est à la majorité, pas aux élus, de définir les règles de vie de la communauté, comme:

    4. La langue française obligatoire pour les immigrants,
    5. Les seules institutions comme les écoles et les hopitaux, subventionnées par l’état seront celles pronant les règles de la majorité.
    6. L’enseignement obligatoire de l’histoire du Québec, la vrai;
    7. Le peuple doit rejeter toute constitution ou parti de la constitution qui va contre ses intérêts, comme ce fut le cas en 1982. Trudeau nous a retiré le titre de peuple fondateur. Québec l’a refusé et, malgré cela, cette merde sert de base pour nous retirer nos territoires dans le traité de l’approche commune.
    8. Nous sommes maintenu de force dans un système fédéral rigide, Québec devrait imposer le respect du droit de ses citoyens de recevoir une justice dans sa langue. Ce même monsieur Blacburn à voté en faveur de la nomination de juges unilingues anglais à la cours suprème. Il faut le faire…

    9. Tout professionnel formé dans une institution subventionné par le peuple devra servir la communauté qui l’a subventionné pour un minimum de 5 ans.
    10. Sauf pour l’internet, le contenu de la diffusion musicale et écrite des médias publics ou privés devrait avoir 80 pourcent et plus de contenu francophone.
    11. La langue de travail pour tous sera le français
    13. Etc.

    Pourquoi en 1963, le peuple se soulevait spontanément pour défendre ses droits sur la langue et réussissait à faire reculer les gouvernements? Au rithme ou vont les choses, je ne donne pas cher de la loi 101.
    Les commandites et les menaces n’expliquent pas tout.

    Cependant, il n’y a pas de batailles inutiles et la votre doit-être encouragée, c’est aussi la notre. Rien n’empêche d’attaquer les problèmes par les deux bouts.

    Jean-Pierre Plourde.

  7. 7 Benoit Dufresne Le 7 juillet 2009 à 11h46

    Bonjour Jean-Pierre,

    je crois que Gilles ici est tout-à-fait convaincu de la véracité de vos dire. Là où il diffère c’est que lui tient des cibles qu’il peut atteindre – des infractions réelles et tangibles – sur lesquelles on peut diriger nos efforts de manière concrète.

    Malheureusement, il n’est pas possible de diriger des efforts de manière concrète à empêcher un transfert de responsabilité d’entreprises nationales dont il n’est question nulle part encore.

    L’énumération du dernier commentaire est louable et digne de faire pression de manière concrète, tout de même. Le point numéro 4 en particulier a toujours semblé, pour moi, une raison suffisante pour accepter l’indépendance: en faire une condition pour la citoyenneté – impossible en tant qu’état canadien.

    Benoit Dufresne

  8. 8 Jean-Pierre Plourde Le 7 juillet 2009 à 13h49

    Bonjour M. Dufresne

    De mon coin de pays, je perçois via les médias, une migration des francophones du centre-ville de Montréal vers les banlieux, une autre hémoragie.

    Il est important de marquer notre présence dans Montréal. A ce titre, vous devez continuer votre démarche!

    Comment convaincre les gens et les inciter à participer et comment pourrais-je vous être utile?

    Comme je m’attaque à un changement de mentalités beaucoup plus profond, j’ai encore beaucoup plus de difficultés à passer mes messages. La plupart des Québécois étant fermés à toute idée de contester “l’ordre” établi même s’il est fourbe et corrompu.

    Je considères mes écrits comme modérés. Beaucoup de Québécois ne veulent rien savoir de comprendre les mécanismes dans lesquels ils sont embarqués malgré eux.
    Ils vont arrêter la lecture dès la description de la première vérité et détourner le regard vers d’autres ailleurs, même si, au fond d’eux-mêmes, ils savent que vous et moi avons raison.
    C’est comme si on acceptait d’être réduit à l’état de citoyens de seconde zone, plus bas encore que l’immigrant, on est très prêt de l’esclavagisme. Voir le texte, Étude du comportement des Québécois…
    Cela est rendu possible par des menaces à peine voilées, de l’intimidation et par de la provocation. Les commerçants sur vos photos, c’est de la provocation qu’ils font, tout cela dans le but de voir jusqu’ou ils peuvent aller avant qu’on réagisse.

    À bientôt,

    Jean-Pierre Plourde

  9. 9 Hugo Shebbeare Le 27 juillet 2009 à 15h28

    Le Québec, mon cher, ça vas faire l’anglophobie – Je pense qu’il vous faut écouter les minorités dans cette province. I am a Champion for Canada, et Le Québec est Inclus dans Mon Pays
    http://www.sqlservercentral.com/blogs/hugo/archive/2009/07/14/i-am-a-champion-for-canada-et-le-qu-233-bec-est-inclus-dans-mon-pays.aspx
    Weeding Out Discrimination in the Workplace – A Note to Government Institutions in Quebec, and ex-Premier Bernard Landry
    http://www.sqlservercentral.com/blogs/hugo/archive/2009/03/15/weeding-out-racism-in-the-workplace-a-letter-to-government-institutions-in-quebec.aspx
    À propos de la CDPQ – http://blog.fagstein.com/2009/03/15/french-above-all/comment-page-4/ read on, you might learn about how low the credibility of the sovt. militant is.

  10. 10 Jean-Pierre Plourde Le 30 juillet 2009 à 2h42

    Bonjour M. Hugo Shebbeare;

    La première minorité que ce pays devrait écouter c’est la plus importante de ce pays, la notre.

    Un pays qui s’acharne contre 30% de ses citoyens légitimes ne peut-être considéré comme démocratique. Les Kurdes d’Irak en savent quelquechoses.

    Votre commentaire est pertinent mais vous n’arrivez pas aux bonnes conclusions.

    Je regrette votre agressivité qui ne m’invite pas du tout à vous être sympathique.

    Jean-Pierre Plourde.

  11. 11 Hugo Shebbeare Le 30 juillet 2009 à 13h26

    Well, there you have it – as usual, sovereigntists with no integrity: me first, me first….!! Treat your minorities with respect and honour the Rule of Law and maybe la joie de vivre that we all are striving for, will prevail. La paix SVP, cette gaspiage d’énérgie constant est la source de l’illusion tranquille.
    Aggresive? Oh, really, sorry I didn’t take the ‘boy scout’ approach you were hoping for. Tant pis, c’est mon pays aussi, et le Québec est inclus. You do not have the right, as a national minority (subject to discrimination, I know and see often), to entitle yourselves to violate our rights in Quebeck: a pathetic justification of reverse discrimination.
    At least I am taking on the hypocricy ouvertement, et non pas comme les backstabbing, scapegoating, psychological harasssment goons your militants’ methodology espouses.
    Je n’arrive pas aux bonnes conclusions? – that’s typical, if you don’t think like us you’re wrong. Si vous aviez veçu dans plusieurs pays, la lumiere vous ammenera quelque part, mais cela est trop facile, donc le déclin tranquille de Québec se poursuit grâce à votre gang qui attaque tous qui sont dehors le ‘clan Québécois’ dans les bureaux à Montreal.
    Just like LeBel who killed off the Templars because that had too much power (making decisions based on truth, et non pas ‘denial’ et peur).
    Je suis aussi de souche que vous, et mes origines, dans la famille sont en partie de Bretagne (it’s called Great Britian b/c we invaded from there btw) what gives you the right to continue segregation in the workplace here – as if we were in Alabama and you were defending white/black segregation in the previous century.
    Vous nous faites tous honte – that’s why it’s so obvious that the greatest enemies of QC are the militant sovereigntists themselves (qui exploite l’apathie du peuple). Losership has to end, il y a bien des meneurs ici, laissez-les prends leur place.

  12. 12 Jean-Pierre Plourde Le 30 juillet 2009 à 14h47

    Bonjour M. Hugo Shebbeare;

    Je renonce à vous convaincre.

    Aucun de mes arguments ne satisfera jamais votre soif de voir disparaître les différentes communautés francophones de ce pays.

    Bonne journée.

    Jean-Pierre Plourde.

  13. 13 Hugo Shebbeare Le 30 juillet 2009 à 17h43

    Bonjour Jean-Pierre,

    Vous faites de la projection de vos idées anglophobe envers moi, un gars de Vancouver qui blogue dans la langue de Moliere?
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/fichiers-journaux-de-transactions.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/meilleure-pratique-nom-complet-des.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/meilleures-pratiques-sql-serveur-2005.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/sql-server-20058-query-hints.html

    J’ai plein d’amis francophone ici et à travers le monde, mais vous êtes pris par votre haine. Of course, nothing is ever good enough for you zombies (the faction within the govt. here that only tries to kick down the Lingua Franca and deny its right to exist even in cities that have been bilingual for hundreds of years).

    La projection (local bagage) de ce qui s’est passé, il y a 30-40 ans, ne s’applique pas à moi de tout (as for most of us trying to move on from that) – Je suis un Vancouveroi de naissance (école bilingue), qui arrive contre-courant pour démontrer qu’un dit ‘Anglophone’ peut travailler au gouvernement (and I had helped 5 govt. Orgs. Previously – see http://linkedin.com/in/intellabase). Je suis venu avec un esprit ouvert afin d’aider votre gouvernement, mais les institutions sont bloquées par l’attitude que vous avez contre notre minorité dans cette province.

    From most of what I have read here Sir Plourde, you are none other than a French Supremacist – et je suis tellement désolé, mais ceci est très bonne exemple de ceux qui ont emmené le Québec vers cette illusion tranquille. Also, this is precisely why immigrants, even when given no choice but to learn French (preventing them from many opportunities outside of the province) are pro-Canadian because they realize it’s all about Maitres et ésclaves (Haitian friend of a friend told by some goons at the City of Montreal, that he should be happy not to be driving taxis when he was prevented from workplace advancement).
    The reason why many Francophones leave the province (also) is that the retrograde attitude you espouse and that I witnessed especially at the CDPQ: is that one of you militant goons will decide for us – and you call that democracy? It is ignorance not to listen to the people. The exodus of anyone, especially Anglophones from the province over the past generation has been much to do with this anti-democratic line of thinking.
    Most Quebecers want to move on from this, but recently, with the difficulties of a major world economic depression, the right-wing xenophobes have crawled out from the dark corners – that’s right, tu ressemble à une ‘cave’ comme décrit par tes compatriotes. So now I’m demonising you guys (does it make it good, no), but honestly, it is with serious reason – after what I have seen on both sides of this debate (and there is bigotry on both sides, not matter what, just like there is discrimination everywhere) we have to do our duty as citizens to step forward to raise the flag when something is seriously wrong, not matter what side you are on. On the pro-Canada side, I see some millions being wasted on Unity by means of a Sponsorship Scandal, but on your side, I see forty billion (40BN), enough for great number of year’s worth of retirement funds brushed off, with nobody seeing any jail time. Hockey players are given sentences for lying during investigations, and these guys walk away with tens of millions of dollars in bonuses – are you kidding me, justice in QC’s govt. financial circles is ignored while it’s small time private outfits such as Norbourg, which are dismantled. It seems that the majority treat questioning the Caisse de Défauts seriously as if it was trying to ruin the Holy See in Rome – so who’s worshipping money (only place where the language of money matters)? Ah, right, if it’s your retirement money (which it isn’t only yours, hence so many Anglos speaking out), it’s sacred…so any lack of Rule of Law is okay, b/c it’s the CDP and they have the ‘best and the brightest’ – well, what a joke, they most certainly do not have the most competent people this province houses.
    Since you love playing the blame game, why don’t you blame President Wilson for the beginning of the end of Fr as the Lingua Franca, it wasn’t that long ago….and it was for many centuries – even longer than English. But hey, your bitterness is infinite. Must be the Anglos fault again. Yo hablo tres linguas senor, y empieza italiano. Always projecting, so tiring, but don’t worry, I’ll still be here to remind you of your ignorance.

    Maybe there’s something else you should ‘figure out’ Jean-Pierre – taxation without representation is a condition for revolution. Anglophones have not been allowed to work for the govt. for decades and this is deplorable – but nobody seems to do anything about it (QC complacency) – well, that is changing, it starts here. If for some reason, at the end of my struggle with the govt. faction that shares your back-asswards mentality, something openly welcoming us to the govt. workplace too isn’t proposed, I shall take it upon myself to inform the demonised minority (Jews too) that we should be getting a tax rebate (same way there is a QC abatement on the Fed return) for being subject to decades and decades of reverse discrimination and next to no representation within the govt. itself (b/c many Anglophones have taken the attitude that there is no point to work with the govt ‘qui ne vaut pas un sous’ anyway)– how about that you prejudiced, projecting Chump. It’s about moving on as equals, not about your speak white crap from generations ago.
    The PQ is crumbling and we have to strike out their ‘you’re not part of the Clan’ message une fois pour toute mes amis – ensemble nous allons batir une province modèle pour que le reste du Canada nous suivent de nouveau. égalité entre les residents est requise d’abord afin d’accomplir cette tache. THANK YOU Truth and logic shall prevail. I am a Champion for Canada, est le Québec est inclus dans mon pays.
    I have seen some very smart people here, but they also are blocked by these goons and leave the province for real opportunity (in their own words, they describe working with the Govt. as if it was working in Bangladesh) – the execs at Diesel and Zoom Media said to a group of aspiring entrepreneurs in 2003 that we should just get out of QC altogether – this coming from the ‘de souche’ themselves. Hmmm, déclin tranquille du Québec, wonder why? C’est la raison pour laquelle il nous faut travailler ensemble à travers les lignes linguistiques afin de régler ce problème une fois pour toute – ou, du moins, faire une campagne de sensibilisation comme pas en avant SVP.
    This is, à mon avis, the biggest problem facing progress in modern QC, donc il faut le régler ensemble en tant q’éqaux et non-pas maitre/esclave.

  14. 14 Hugo Shebbeare Le 4 août 2009 à 9h28

    Non mon cher Jean-Pierre Plourde, vous vous trompez énormément et faîtes comme la plupart de vos amis militants souverainistes. Ceci est s’appelle la projection – et vous essayez de le criez haut et fort ces mensonges depuis longtemps je suis sûr.

    If I’m trying to make you disappear, why would I be blogging in French? J’essaie de partager mes connaissances au niveau de la base de donnée…comment ça faire disparaître la langue de mes ancêtres. Voici la preuve:
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/fichiers-journaux-de-transactions.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/meilleure-pratique-nom-complet-des.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/meilleures-pratiques-sql-serveur-2005.html
    http://dbhive.blogspot.com/2008/07/sql-server-20058-query-hints.html

    Nous faisons partie des familles Franco-Normandes qui on envahit l’Angleterre il y a mille ans, et nous sommes toujours dans la court de la monarchie. http://www.archive.org/download/genealogicalhist01ande/genealogicalhist01ande.pdf (See for yourself – Percheval ) Nous adorons la belle langue, mais il est facile de reconnaitre des traites et hypocrites comme vous. My goal is to take out as many of you ignorant bullies as possible, and the list is getting quite long now, do you wish to be next? Or shall we continue the discrimination and psychological harassment you wish to impress upon the English speakers within their own province.

  15. 15 Jean-Pierre Plourde Le 8 août 2009 à 10h41

    Boujour M. Hugo Shebbeare

    Je vous invite à modérer vos transports, tous mes textes présentent des références vérifiables.

    Vos menaces n’y changeront rien et pouraient entraîner des poursuites contre vous le moment venu.

    Je n’ai rien contre la belle langue anglaise et je la pratique régulièrement, ni contre nos concitoyens la parlant.

    Si vous désirez échanger posément et intelligemment avec des arguments sensés, alors, vous êtes le bienvenu sur ce blogue.

    Dans le cas contraîre …

    Jean-Pierre Plourde.

  16. 16 Jean-Pierre Plourde Le 8 août 2009 à 11h28

    Boujour M. Hugo Shebbeare

    En lisant les commentaires suivant le texte de Dave au sujet de langue de Jean Charest en Europe, vous m’avez attribué la paternité de l’un des commentaires acerbe à votre endroit et signé par un nom fictif.

    J’ai trop de respect pour mon identité pour m’abaisser à utiliser un nom d’emprunt sur une chose aussi importante que mon droit d’exister comme personne entière et égale à vous-même et à tout autre citoyen de ma province et encore plus de ce pays de dictature déguisé en démocratie.

    Vous ne verrez jamais sur ce blogue l’un de mes textes affublé d’un nom fictif.

    Vous avez très bien le droit de donner votre opinion et de faire vos commentaires.

    Respirez par le nez doucement, laissez sortir la vapeur, prenez quelques minutes de repos puis revenez vous assoir avec nous via votre ordinateur et calmement.

    Nous sommes disposé à vous écouté.

    Si vous déblatérez et insultez les gens dans ce qu’il sont intérieurement, vous devrez vous attendre à obtenir de certains des réponses aussi désagréables que vos commentaires l’auront été pour eux.

    Les bonnes manières sont un language universel et leur usage agrémente la vie.

    Je peux vous suggérer quelques bonnes lectures sur le sujet.

    Jean-Pierre Plourde.

  17. 17 Victorserge0 Le 8 août 2009 à 15h12

    j’ai l’impression que Hugo Shebbeare est bon à enfermer à l’hopital des fous !

  18. 18 Victorserge0 Le 8 août 2009 à 15h23

    de plus Shebbeare n’est même pas un nom anglo-normand si on vérifie sur ce site : http://www.houseofnames.com/

    De plus si vous avez vraiment ses origines vous devriez défendre la langue de vos ancêtres

  19. 19 Hugo Shebbeare Le 10 août 2009 à 21h48

    VictorSerge, you used the wrong name – http://www.houseofnames.com/fc.asp?sId=&s=perceval tel qu’indique le 4 aout.

    J’ecris dans la langue et ceci est pour vous demontrer que nous sommes pas des ‘demons’ (commentaires de loser Landry), mais je ne defendrai jamais cette langue dans le contexte du Title ‘genocide-culturel-politique-economique-peuple’. I understand that you may be intimidated by English, but as the rest of the world knows, most Canadian men, unless on the field of battle, are just nice boy scouts..and not these people trying to destroy French (exp. Ontario’s Francophone community is significant in size, and just extended it’s definition).
    We must think positive, there is always a better way to do things that how it’s done here with so little integrity, just like the walls of the CDPQ: no wonder they are glass, it’s in complete irony about how transparent they were running things until Sabia tool the helm.

    This is the Internet, si quelqu’un vous explique qu’un commentaire est illegale, allez-y retirez le. These guys lost QUARANTE MILLIARDS de notre propre retraite, a quand une vrai enquete sur cette perte catastrophique. And why has the media just forgotten all about it already, while the rest of Canada had to hear about the silly little GroupAxion scandal for so long – I consider this the greatest hypocrisy of modern Quebeck history.

  20. 20 Jean-Pierre Plourde Le 13 août 2009 à 1h37

    Bonjour M. Hugo Shebbeare

    Merci d’adopter un ton modéré.

    “I understand that you may be intimidated by English,”

    Pour ma part, aucun citoyen peu importe sa langue ou sa fonction ne m’a jamais vraiment intimidé.

    “just like the walls of the CDPQ: no wonder they are glass, it’s in complete irony about how transparent they were running things until Sabia tool the helm.”

    La Caisse de dépôt et placement du Québec CDPQ, avant l’arrivé du gouvernement fédéraliste de M. Charest était coté comme l’une des meilleures équipes de gestions dans le monde. La CDPQ est dans la mire de la fédération et le Canada va la liquidé afin de rendre les citoyens du Québec dépendants. M. Sabia a été placé là justement pour s’occuper de sa liquidation.
    Je ne vous demande pas de me croire sur parole, attendons son prochain rapport, vous constaterez que j’ai raison et qu’au lieu d’un redressement, la descente va continuer.
    Il est inutile d’argumenter maintenant, laissons les évènements se produire et réservons nos commentaires pour plus tard si vous le voulez-bien, de toutes façons, on a pas le choix.

    Avant l’arrivé du gouvernement Charest la dette du Québec était maintenue dans une relative stabilité. Depuis l’arrivé de M. Charest la carte de crédit du Québec est en explosion, là encore, attendons les rapports des firmes d’évaluations en crédit avant de faire nos commentaires.

    Vous êtes un résident du Québec, M. Shebbeare, La fédération canadienne via M. Charest, négocie présentement en votre nom et au mien un traité dit de l’approche commune en faveur d’un petit groupe de quelques centaines de gestionnaires Amérindiens sélectionnés qui auront droit de vie ou de mort sur les emplois et les actifs des 7 millions d’autres Québécois, voir sur saglacweb.com, le texte Conflits d’intérêts.
    Les Amérindiens sont, de par la constitution canadienne, sous la tutelle du Canada, en leur transférons nos territoires, vous et moi, peu importe notre langue allons hériter de cette tutelle.
    Québec devient un territoire fédéral ou les citoyens vont perdre leur droit de gestion des actifs qu’ils y ont construits.
    Vous et moi perdons le respect de nos partenaires canadiens par des jeux de coulisses et sans consultation.

    Un phénomène semblable s’est produit en 1949 lorsque la fédération à manoeuvré pour transférer la partie du Labrador à Terre-Neuve, toujours sans consultation des citoyens concernés, vous et moi avons perdu tous les deux dans cette transaction, même si ce sont n’y étions pas.
    Apprenons de nos erreurs pour ne pas les répéter.

    Québec va perdre son titre de province et nous allons perdre tous les deux la plus value des actifs que nous avons contribué tous ensemble à construire comme l’Hydro-Québec et la CDPQ.

    En transférant nos territoires communs, le mot de province pour Québec va demeurer une coquille vide.
    Nous n’aurons plus le droit ni le pouvoir d’influencer notre avenir.

    La majorité Québécoise est acceuillante et ouverte sur le monde, pourtant elle est démonisée par les médias anglophones qui déforment l’information.

    Les citoyens du Québec et du Canada sont très mal informés de la réalité des choses, et c’est voulu comme cela par le Canada. Cela entraîne un climat de racisme et de haine malsain. Il faut se parler et renverser cette tendance.

    Tous les Québécois, vous et moi, et tous les immigrants ont beaucoup à perdre dans le transfert de nos territoires. Il nous faut tous ensemble faire un front commun et tenter de créer une société libre de ses choix et intégratrice de ses citoyens.

    Sans la sauvegarde de nos actifs cumulés par tous les citoyens comme la CDPQ et l’Hydro-Québec, Québec sera démambré et vous et moi, seront économiquement expropriés.

    Les revenus de nos actifs communs seront détournés dans les jeux politiques sous le contrôle des multi-nationale, ce processus est déjà en cours.

    “This is the Internet, si quelqu’un vous explique qu’un commentaire est illegale, allez-y retirez le. These guys lost QUARANTE MILLIARDS de notre propre retraite, a quand une vrai enquete sur cette perte catastrophique. And why has the media just forgotten all about it already, while the rest of Canada had to hear about the silly little GroupAxion scandal for so long – I consider this the greatest hypocrisy of modern Quebeck history.”

    Bravo Monsieur, je suis 100% d’accord avec vous, c’est pour cette raison que je cherche à faire comprendre aux citoyens que l’équipe de gestion fédéraliste à la Charest ne prend pas les intérêts des citoyens du Québec. La responsabilité de faire la lumière sur cette catastrophe appartient à M. Charest, un ami de M. Harper. Le fait qu’il se refuse à agir en dit beaucoup sur les intentions de ce gouvernement à notre égard incluant vous et moi.

    Voici ce que je prévois pour l’avenir de la CDPQ au cours du mandat de M. Sabia.

    1. La charte actuelle de la CDPQ dit qu’elle appartient aux 7 millions de Québécois et qu’elle doit favoriser le développement du Québec, les profits que la CDPQ génèrera devant majoritairement servir à accroitre l’investissement au Québec.

    2. M. Sabia avec la collaboration du gouvernement Charest et à notre insu, est en mesure de modifier la Charte Québécoise de la CDPQ pour la remplacer par une charte canadienne. Lorsque cela sera réalisé, nos actifs communs seront divisés non plus entre tous les Québécois mais entre tous les Canadiens. Votre capital et le mien, d’une seule signature sera divisé par dix sans aucune compensation.

    3. On appelle les actifs comme l’Hydro et la CDPQ, des bras de levier économiques, je crois qu’en anglais on parle de “leverage effet” quelque chose comme ça, la perte de ces leviers va entraîner d’importants déficits et la hausse de tous les frais de services de l’État pour compenser ces pertes.

    C’est la situation que nous vivons présentement au Québec.

    M. Shebbeare nous avons besoin l’un de l’autre pour conserver nos actifs et sauver nos fonds de pensions “CDPQ” et assurer le bien-être de tous les Québécois, qu’ils soient d’origine italienne, africaine, anglophone ou francophone.

    Merci de prendre part aux débats, vous êtes le bienvenu.

    Jean-Pierre Plourde.

  21. 21 Victorserge0 Le 13 août 2009 à 8h27

    et oui nous sommes tous dans le même bâteau !

    Exiter les un contre les autres est une vieille technique.

    Mr Hugo Shebbeare
    Je veux bien croire que la majorité des anglophones ne rêve pas toutes nuits à vouloir du mal aux québécois et aux francophones et j’en suis certain beaucoup sont francophiles.

    Néanmoins l’état canadien et certaines administrations provinciale ont persécuté les francophones et interdit le français jusqu’à une date pas si éloignée que cela. Dans certaine provine il n’était pas rare de ‘entendre dire speak white lors qu’on discutait en français.
    En Ontario malgré 1,2 millions de francophones dont 600 000 de naissance il n’y a pas une seul université francophone (juste deux bilingues et plus anglo que franco). Faite la comparaison avec le québec pour une communauté égale anglophones pour rigoler un petit coup !
    Vous devez comprendre si vous êtes un minimum tolérant et ouvert que la minorité persécuté qui se doit se battre tous les jours pour sa survie c’est les francophones (7 millions d’un coté) pas les anglophones ( trois cent millions de l’autre ) et pas plus ceux du Quebec.
    Je vous demande juste de reconnaître cette “Vérité”, ensuite libre à vous de haïre les québécois c’est votre droit mais ça serait vraiment bête !

  22. 22 Jean-Pierre Plourde Le 14 août 2009 à 9h53

    Att. M. Hugo Shebbeare

    Je vous demande de noter que le projet de l’Hydro-Québec de distribuer $500,000.00 de nos ressources à une école privé à été planifié par des représentants fédéraux qui occupent maintenant la direction de l’Hydro.

    L’Hydro est une société d’État construite par des Québécois compétents. Les représentants fédéraux qui occupent la direction vont réussir à faire passer ces mauvaises décision comme si c’était la gestion précédente qui était toujours en poste. Recherchez sur le net le nom et les curriculum vitae des dirigeants actuels de l’Hydro et vous ferez le lien avec la fédération Canadienne.

    Le Québec est l’une des provinces canadiennes produisant le plus de diplômés en administration dans ses collèges et universités. Si la gestion avait été mauvaise lorsque Québec contrôlait l’Hydro et la CDPQ, ces institutions n’auraient jamais atteint le haut niveau de qualité et de rentabilité qu’ils ont atteint.

    Toutes ces structures sont présentement en mode de destruction par la fédération via l’administration provinciale actuelle sous M. Charest.

    On a vraiment besoin de vous et vous de nous pour construire une société Québécoise unie et non une société en auto-destruction.

    Voici un petit résumé en anglais:

    “We need you as much as you need us to keep your capital working for you and the benefit of all Quebec peoples. But first, an understanding of the real political issu is requiered. If Quebec is broken has it is now planified under the Charest government, your community will lost a lot of money as all other ones will, if we lets the thing going on, Quebec will not be a province anymore but a Canadian territory under the juridiction of about 200 “Native and selected Indians”,
    7 millions people under the contrôl of a micro minority.

    Give us your feeling, we realy need to understant each other, it is realy serious…

    Merci d’être là,

    Jean-Pierre Plourde.

  23. 23 Hugo Shebbeare Le 17 août 2009 à 10h41

    J’étais consultant à la CDPQ pendant huits mois l’année dernier. Avant Sabia, il n y’avait aucun gestionnaire anglophone, donc c’est completement faux cette ‘anglo-saxon’ proxy influence. Toutes les décisions ont étés prises sur la place Riopelle, et ce, sans influence de la part du Gouv. Charest, même Rousseau nous a confirmé le fait qu’il n’a jamais reçu des appels téléphonique du gouverment afin de changer ces décisions.
    Voir:
    http://www.sqlservercentral.com/blogs/hugo/archive/2009/03/15/weeding-out-racism-in-the-workplace-a-letter-to-government-institutions-in-quebec.aspx
    Here’s a reprint that will interest you, for the link above:
    As someone with both English and French descent (plus Scotch, Welsh, Irish, Danish and even Macedonian…), I denounce this line of thinking, as do many Francophones.  It sends a message of intolerance to minorities (as does this Federal Minister’s mistake also) and reflects the poor integration of them within Quebec society (and even when immigrants concentrate themselves, they are insulted, or better yet, called Fake Victims) – the current energetic Premier, Mr Charest, is doing us all a favor by nominating Mr. Sabia to run the institution (who by word of the Board of Directors was the most qualified by far).  I am most certain that until comments such as yours regarding who should be able to manage our retirement money are not retracted; we cannot proceed as a mature nation within Canada.  For the sake of our generation, trying to live now and not in the sixties, please apologise for this nonsensical rant, because I will not be taking this post down until you do so.  I have confirmed already with my many friends and ‘long-lost brothers’ like Alexandre (of whom I love living happily amongst on the Plateau) who do not condone this type of exclusion with which you continue to repetitively impress upon the minorities of Quebec – nor did René-Lévesque by the way (I heard he was pratically turning in his grave after you rubbed shoulders with the PowerCorp Brass).
    Might I remind you, or perhaps you have forgotten in your extensive career, that the group that were positioned at the top of the said institution until recently, were mostly placed (even Henri-Paul Rousseau himself) during your administration of the province, and the continuous attack on the Liberal Government shows how little credibility you have (and why the PQ is crumbling as we speak, since we’re still paying for the great financial damage done by your party over the twenty years). This team, mostly your team, has led the institutionalised fund manager to lose a colossal $39.8 Billion – a whopping twenty five percent of the entire pension fund itself (excluding real estate assets), and, what’s more, seven percent lower performance on average than the average across Canadian Pension Funds. Do you think this would have happened if minorities were allowed to hold executive and management positions within the ranks of the utmost of public security offered to the public – retirement security?  Had these managers simply listened to an opposing voice (or managed risk appropriately), maybe they would have not risked up to thirteen billion in asset-backed commercial paper? After having worked for eight months within the CDP, I am pretty sure it was done because people at the CDPQ simply do not listen to the rest of Canada and its institutions’ recommendations to stay away from Commercial Paper investments. It’s rather interesting, to see how your mate there, PQ/opposition leader Pauline Marois (Madame swear allegiance to the French Language or no entry), who’s pressuring QC Finance Minister (now departed, notre chère Dame de Fer) Monique Jerome-Forget constantly about mismanagement at the CDP is literally throwing stones from a glass house of integrity.  The subsequent Parliamentary Commission has definately shed some light on how the PQ mentality’s grip on this institution managing our collective retirement money – thier scapegoat being the mandate change a few years back (yeah, right, as if the mentality changes due to that!), ends up with nobody responsible ultimately – and none of the former Board forefitting any bonuses, of course. How can anyone seriously tell us that it’s okay to drop the ball on this mega loss?  It’s as if the press is so hypocritical to gave years of ink to the Sponsorship Scandal and the Gomery Inquiry with such a magnitude only in the Millions, while the CDPQ failure is in the tens of bilions, yet the press treats it as less important because an attack on le fédérale est plus important que notre propre retraite. This is, without a doubt to minorities in this province, the greatest hypocrisy in modern Quebeck/Canadian history.

  24. 24 Jean-Pierre Plourde Le 17 août 2009 à 13h45

    Bonjour M. Shebbeare

    Vos propos sont radicaux et sans compromis.

    Il y a des honnêtes gens et des compétences dans tous les groupes sociaux.

    C’est documenté, pendant l’année qui a précédé le dépôt du bilan de la CDPQ M. Rousseau communiquait régulièrement et se rendait également au bureau de la ministre des finances et de M. Charest.
    Si M. Rousseau avait été un incompétent, il n’aurait jamais été engagé par Pow. Corp. avant même son départ.
    Si le gouvernement Charest n’avait rien à se reprocher et était compétent, une enquète serait instaurée. La perte d’une telle somme d’argent 39Milliards nécessitait une enquête, c’est certain.

    Les Québécois ont montés de toutes pièces l’entreprise de l’Hydro-Québec, au début des années 60, les USA ont aidés à financer l’Hydro, parce que le Canada ne voulait pas collaborer, ce fut une belle réussite, le plus gros centre de recherche en énergie électrique au monde est au Québec (Varenne).
    La CDPQ avant la venu du gouvernement Charest était également une réussite.
    Il y a bien d’autres réussites dignes de mention.

    Le Parti Québécois est représentatif d’un groupe important de citoyens. Tous les membres de ce parti ne sont pas tous “séparatistes” comme vous l’entendez.

    Je ne suis pas impliqué activement dans ce parti, personnellement je trouve que Mme Marois manque de charisme et qu’un renouveau est nécessaire.

    Nos positions idéologiques sont diamétralement opposés.
    La rigidité de votre position ne laisse aucune emprise à la contestation, c’est votre droit.

    Si cela vous tente de nous lire à l’occasion et de laisser vos commentaires, vous serez toujours le bienvenu.

    La seule condition à respecter, c’est de ne pas être verbalement violent et de ne pas menacer l’intégrité des gens.

    Nous sommes un forum de discussion à la recherche de solutions. Nous ne sommes en guerre contre personne. Nous ne renoncerons jamais à notre droit d’être votre égal.

    A bientôt.

    Jean-Pierre Plourde.

  25. 25 Hugo Shebbeare Le 17 août 2009 à 16h50

    Merci M. Plourde,
    I told you before hand that I’m not taking a boy-scout attitude towards these issues, en sachant ce que j’ai du vivre à la CDPQ. Je ne fais pas d’excuses – les séparatists extremes tels que Landry, RRQ, SJBS emploi des methodes ‘street level’ d’harcelement repétitifs envers la population non-de souche est personne les interrompe.
    We, of Franco-Norman descent, know when a hard-line needs to be taken, and any blaming of the CDPQ’s recent failures shall not be thrust upon those who cannot even hold a position in that insitution, nor the rest Canada or the federal government. Il faut que le Québec comprends ce sont les Péquistes, l’élite nationaliste et ceux qui partage leur mentalité bouc-émissaire qui on emmené le CDPQ vers cette énorme perte.
    Sabia nous a confirmé belle et bien qu’au niveau de la gestion de risque, la CDPQ a été incompétent. Nobody else but the ‘old guard’ board of directors at the CDPQ, now cleaned out thankfully, were responsible for their faults. The Liberal party of QC is not responsible for the mistakes they made – they were placed there by the PQ under Landry, and many close to Marois.

  26. 26 Jean-Pierre Plourde Le 17 août 2009 à 23h49

    Bonjour M. Shebbeare

    Tiré de Blogue.quebecmetro.com

    Le passé de M. Sabia n’est pas sans reproche.

    “Il a été sélectionné au poste de la direction de la CDPQ par seulement 2 administrateurs sur 11 ou 12″… Cela me ressemblebeaucoup à de l’interférence politique.

    “Il a privatisé le CN, en le lançant en bourses SANS LES DETTES parce qu’il s’était arrangé pour laisser les lourdes dettes sur les bras des contribuables!…

    Chez BCE… il a mis à pied des milliers de cadres intermédiaires de Bell afin d’alléger la structure (au Québec) pour ses nouveaux propriétaires pressentis, à 40% aux États-Unis et à 60% en Ontario (via Teachers)…” Cela s’est avéré un gros flop.

    Même s’il est déjà au gouvernail de la CDPQ depuis plusieurs mois, admettons qu’on attribue le dernier déficit à l’ancienne administration comme vous dites.

    Alors, attendons les prochains résultats avant de commenter plus loin, c’est M. Sabia qui gouverne maintenant, s’il est compétent, on devrait voir la fin des déficits et des rendements intéressants dans les prochains mois.

    Restons en là pour le moment.

    Jean-Pierre Plourde.

  27. 27 Hugo Shebbeare Le 10 septembre 2009 à 22h40

    Sure, Sabia’s not perfect, but he’s acting like a Noble so far by cutting the board’s salary in half and cutting all risky loans. Il va re-etablir de la stabilite a la CDQP, c’est ce qu’il nous faut pour le bien etre de tous.

  28. 28 Jean-Pierre Plourde Le 10 septembre 2009 à 23h16

    Bonjour M. Hugo Shebbeare;

    Je ne suis absolument pas d’accord avec votre analyse;

    Je crois que les problèmes de la Caisse de dépôt ont été planifiés par le Canada après le référendum de 1995, et mis en exécution pendant le premier mandat de M. Charest.

    La nomination de M. Sabia est une agression et un manque d’éthique envers les Québécois qui ont cotisez pour se faire une caisse de retraite bien à eux comme l’est le Héritage fund de l’Alberta, sauf qu’on n’oserait jamais faire un tel coup ailleurs qu’au Québec.

    Il m’apparait tout à fait évident que le but du présent exercice est de liquider cet actif et d’agenouiller les Québécois.

    Les relations Québec-Ottawa se dirige tout droit vers une violente confrontation que vos enfants et les miens vont faire les frais, c’est tout à fait regrettable.

    Je sais que vous ne serai pas d’accord avec mon analyse, le passé jusqu’ici m’a donné raison et le futur devrait confirmer mes craintes.

    Je respecte cependant votre opinion et merci de l’exprimer posément.

    Jean-Pierre Plourde.

  29. 29 Hugo Shebbeare Le 1 octobre 2009 à 0h13

    http://network.nationalpost.com/np/blogs/francis/archive/2009/01/06/caisse-de-depot-s-trainwreck.aspx

    http://network.nationalpost.com/np/blogs/francis/archive/2009/02/25/caisse-de-depot-s-trainwreck-part-2.aspx

    Rousseau didn’t managed risk – he even said it himself, with respect to the ABCP – there was no cieling on the level of investments, so when the National Bank reps were laughing at the guys from the CDPQ still ordering it, that means they were so arrogant that they didn’t listen to anyone.

    There was nobody else making these decisions – QC’s have nobody else to blame but this guy and his team (no wonder they were all thrown own, they sucked). Figure it out and stop using out great multi-nation state capitol as the scapegoat.

  30. 30 Jean-Pierre Plourde Le 2 octobre 2009 à 9h01

    Bonjour M. Shebbeare

    Comment expliquez-vous que depuis l’élection de M. Charest l’intervention continue du gouvernement Charest dans le fonctionnement de la Caisse.

    Pour ma part, le National Post n’est pas une référence crédible sur les affaires du Québec.

    Cependant, tout n’est jamais noir ou blanc. Si le gouvernement Charest était, non coupable, il y aurait eu une commission d’enquête, or, rien de tout cela n’est survenue, comme si on cachait délibérément des choses aux citoyens et je suis persuadé que c’est le cas.

    Cela ne respire pas du tout la transparence.

    L’empressement de Power Corp. à engager M. Rousseau confirme mes appréhension.

    A chacun ses opinions.

    Merci de vos commentaires,

    Jean-Pierre Plourde.

    Bonne journée

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,048 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 10 ans et 0 mois, le vendredi 3 juillet 2009.

Il y a 30 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Québec, sous occupation royaliste: un viol de nos consciences Les Québécois ont beau être très majoritairement contre la monarchie britannique, celui qui rêve de devenir le petit roi patenté [...]

2011: Libye: la France dit avoir fourni des armes aux rebelles Des responsables militaires français ont indiqué avoir fourni des armes, des munitions et des vivres aux forces rebelles présentes dans [...]

2011: Gaz de schiste: un échec libéral pitoyable La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement, de développement durable, de parcs et d’eau, Martine [...]

2011: Visite du Prince William et Kate Middleton: une question d’image! Les anti-indépendantistes ne savent plus où donner de la tête afin de convaincre les gens que le Réseau de Résistance [...]

2011: Saleté de fédéralisme Pour les Québécois que nous sommes, il y a quelque chose d'assez déconcertant à voir certains intellectuels européens hautement respectés [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages