Le vendredi 1 octobre 2010

QuébecEnvironnement

Un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste est nécessaire

Le ministre Arcand décrédibilise délibérément le BAPE

Par Parti Québécois

La population a le droit d’avoir l’heure juste sur les impacts environnementaux. On ne peut pas faire un débat sérieux avec à peine quatre mois de travaux, sans études indépendantes. C’est rire du monde. Donnons-nous le temps de faire ces évaluations et ensuite, avec la population, prenons les décisions qui s’imposent.

« Un moratoire est plus que jamais nécessaire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste. Il serait irresponsable de se lancer tête première dans le développement de cette filière sans avoir préalablement accordé au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) toutes les ressources et tout le temps nécessaires pour évaluer les impacts environnementaux et ceux sur la santé de la population. Donnons-nous le temps de faire ces évaluations et ensuite, avec la population, prenons les décisions qui s’imposent ».

C’est ce qu’a déclaré le député de L’Assomption et porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines, Scott McKay, après une interpellation tenue aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Notons que cette interpellation visait un échange avec la ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau. Cette dernière n’a toutefois pas daigné se présenter.

Pour l’opposition officielle, en refusant d’écouter la population légitimement inquiète et avec ses mauvaises décisions, le gouvernement libéral met en péril la filière des gaz de schiste. « Toute la semaine, les ministres Pierre Arcand et Nathalie Normandeau, de même que le premier ministre Jean Charest, ont soutenu rencontrer tout le monde concerné par cet important enjeu. Rien n’est plus faux: les seules personnes rencontrées sont les représentants de l’industrie dans des salons privés. Aucun représentant du gouvernement n’a fait acte de présence lors des rencontres avec les citoyens », a déploré M. McKay.

Le ministre Arcand décrédibilise délibérément le BAPE

Pour sa part, la députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement durable, d’environnement et de parcs, Martine Ouellet, estime que le ministre Arcand entache la crédibilité du BAPE avec un mandat aussi restreint. « La population a le droit d’avoir l’heure juste sur les impacts environnementaux. On ne peut pas faire un débat sérieux avec à peine quatre mois de travaux, sans études indépendantes. C’est rire du monde », a insisté la députée, stupéfaite que le ministre Arcand ait abdiqué son rôle de protecteur de l’environnement.

Mme Ouellet reproche au ministre Pierre Arcand son insensibilité et son incapacité à rassurer les citoyens et les municipalités qui sont inquiets des produits utilisés par l’industrie pour ses activités de forage. « Quand des municipalités décident de fermer la porte de leurs usines de traitement aux eaux usées provenant des activités de forage parce qu’elles ne connaissent pas ce qu’elles contiennent, c’est un signe évident qu’il y a un problème et qu’il est majeur », a poursuivi Martine Ouellet.

La députée de Vachon note par ailleurs que le ministre Arcand n’a pas d’études à l’effet que l’exploitation des gaz de schiste allait réduire nos émissions de gaz à effet de serre, une affirmation questionnable de sa collègue Nathalie Normandeau qu’il a aussi endossée.

Les contradictions de Nathalie Normandeau

De son côté, le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie, Sylvain Gaudreault, a relevé d’autres affirmations contradictoires de la ministre Nathalie Normandeau. « La ministre Normandeau soutient que la décision d’aller de l’avant avec les gaz de schiste a été prise dans la Stratégie énergétique 2006-2015. Si elle prenait la peine de lire les 138 pages, elle remarquerait que le terme gaz de schiste n’est inscrit nulle part dans ce document! C’est indécent de vouloir manipuler ainsi la vérité. Les citoyens sont non seulement inquiets, ils sont en colère et ils ont raison de l’être », a souligné Sylvain Gaudreault.

L’autre contradiction flagrante de Mme Normandeau concerne sa décision d’interdire l’exploration et l’exploitation dans l’estuaire du Saint-Laurent. « Pour prendre sa décision, la ministre pouvait compter sur des études détaillées à la suite de travaux qui se sont échelonnés sur plus de 18 mois. Pourquoi n’applique-t-elle pas la même rigueur avec les gaz de schiste quand, de l’aveu de son collègue Pierre Arcand, le Québec s’y connaît trop peu? », s’interroge le député de Jonquière.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 632 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 2 mois, le vendredi 1 octobre 2010.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Carole Devault, traitresse de l’indépendance du Québec Il vient un moment où il faut ressortir de nos archives certains documentaires qui permettent de présenter certains éléments de [...]

2010: Lancement de la 2ème sonde lunaire chinoise le 1er octobre Alors que les États-Unis ont annoncé récemment qu'ils allaient suspendre leur programme spatial d'exploration sur la lune, la Chine a [...]

2010: Le Maclean’s sur la corruption au Québec: fédéraliste et raciste Dans sa dernière livraison, le magazine Maclean’s épingle les cas de corruptions d’ici pour conclure en première page que [...]

2010: Michaëlle Jean n’est plus “gouvarneuse générale”, mais la fonction inutile demeure Triste nouvelle dans le petit monde de la royauté canadienne. Michaëlle Jean n'est désormais plus son altesse sérénissime. C'est l'universitaire [...]

2010: Marois stagne, et Charest prend la défense des souverainistes… On croît rêver. Malgré tous les problèmes qui affligent le leadership de Jean Charest à la tête du gouvernement, Pauline [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages