Le mercredi 26 mai 2010

PolitiqueQuébec

Réforme de la carte électorale du Québec

Le Parti libéral veut servir ses intérêts avant ceux du Québec

Par Parti Québécois

Le projet libéral prévoit, dès la prochaine élection, l’ajout d’une dizaine de députés à l’Assemblée nationale en plus des 125 actuellement. Résultat: c’est le poids politique de la majorité des régions du Québec qui serait réduit.

Le député de Chicoutimi, leader de l’opposition officielle et porte‑parole en matière de réforme des institutions démocratiques, Stéphane Bédard, dénonce la manipulation exercée par la vice-première ministre, Nathalie Normandeau, et son collègue député de Gaspé, Georges Memelonet, qui, une fois de plus, utilisent la désinformation pour tenter de sauver la face concernant le projet de réforme de la carte électorale que le gouvernement libéral bloque depuis maintenant deux ans.

« Accuser mes collègues de Matapédia et de Matane de ne pas défendre les régions du Québec est une démonstration éloquente que le gouvernement est à court d’arguments. Pour masquer le fait que le Parti libéral veut servir ses intérêts avant ceux du Québec, Mme Normandeau imagine que le Parti Québécois veut faire mal aux régions. Or, c’est le Parti libéral du Québec qui, en imposant une réforme de la carte électorale, rejetée par tous les partis politiques de l’opposition présents à l’Assemblée nationale, veut nuire le plus aux régions du Québec », a déclaré Stéphane Bédard.

En effet, le projet libéral prévoit, dès la prochaine élection, l’ajout d’une dizaine de députés à l’Assemblée nationale en plus des 125 actuellement. Résultat : c’est le poids politique de la majorité des régions du Québec qui serait réduit. « Ce que cherche à faire les députés du Parti libéral du Québec, c’est de protéger Ieur circonscription plutôt que le poids des régions », a poursuivi le député de Chicoutimi.

Le projet libéral: une dizaine de députés de plus pour réduire le poids des régions

« Personne au Québec ne réclame actuellement plus de députés à l’Assemblée nationale pour les représenter et surtout pas dans le contexte budgétaire actuel. Ce que les Québécois réclament, c’est une voix à l’Assemblée nationale, une voix dont le poids sera équivalent d’une région à l’autre », a fait savoir M. Bédard.

Advenant l’adoption du projet libéral, le poids politique sera profondément diminué pour une majorité de régions. Ainsi, plusieurs circonscriptions dont Sherbrooke (Jean Charest), Brôme‑Missisquoi (Pierre Paradis), Orford (Pierre Reid), Richmond (Yvon Vallières), Laviolette (Julie Boulet), Trois-Rivières (Danielle St-Amand), Maskinongé (Jean-Paul Diamond), Bellechasse (Dominique Vien), Lévis (Gilles Lehouillier), Mégantic-Compton (Johanne Gonthier), Dubuc (Serge Simard), Montmagny-l’Islet (Norbert Morin), Abitibi-Est (Pierre Corbeil), Rouyn-Noranda-Témiscamingue (Daniel Bernard), Arthabaska (Claude Bachand) et Frontenac (Laurent Lessard) verront leur poids politique diminuer. C’est sans compter toutes les circonscriptions de l’île de Montréal.

« Mme Normandeau fait dans la diversion mais devrait davantage être à l’écoute des Québécois qui ne réclament pas plus de députés à l’Assemblée nationale. Si au moins les députés libéraux s’exprimaient davantage pour faire fléchir le patron sur plein d’enjeux, ce qui n’est pas le cas malheureusement. La ministre Normandeau devrait relire attentivement le projet de loi de son gouvernement car visiblement, elle ne le comprend pas et ne réalise pas les torts qu’il causerait aux régions du Québec », a indiqué Stéphane Bédard.

« L’irresponsabilité du gouvernement Charest envers nos institutions est à un point tel qu’il tente maintenant d’imposer une réforme majeure du système électoral sans l’approbation de la population ni des autres partis politiques », a conclu le leader de l’opposition officielle.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 508 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 6 mois, le mercredi 26 mai 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: États généraux sur la souveraineté du Québec Les États généraux sur la souveraineté du Québec ((Site Internet: États généraux sur la souveraineté du Québec)) sont une émanation de [...]

2010: Tsunami frappant les côtes de l’archipel japonais Daito et l’île Okinawa 26 Mai 2010 à 08 h 53 Temps Universel, 17h53 heure locale à l'épicentre, un séisme sous marin de magnitude [...]

2010: Opposition au droit à l’avortement Représentant fièrement la droite religieuse et félicitant le gouvernement conservateur concernant son refus de financer les programmes de santé des [...]

2010: Non à une commission canadienne et anglicisante des valeurs mobilières Impératif français et la SSJB de Montréal appuient l'initiative de l'État du Québec et de plusieurs entreprises financières qui s'opposent [...]

2010: Le gouvernement canadien doit exiger le retour de Nathalie Morin et de ses enfants La porte-parole du Bloc Québécois en matière de condition féminine et députée de Laval, Nicole Demers, a invité le gouvernement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages