Le dimanche 2 mai 2010

QuébecPolitique

Diviser le vote souverainiste?

Alors? On divise quoi exactement, et par combien?

L'indépendance du Québec ]

Par Mouvement Québec Renouveau

Qui pourrait dire avec certitude que le PQ ou le PI proposent de faire du Québec une République? Qu’est-ce qui vous vient en tête quand vous lisez “République du Québec”? République de bananes? Paradis fiscal? Savez-vous ce qu’est une République?

On compte 17 partis autorisés par le DGEQ, dont les “s’affichant-ouvertement-souverainistes” du PI et du PQ, excluant QS et l’ADQ, qui sont plus des “sympatisants” à la cause, …mettons. Alors admettons le PQ et le PI comme “diviseurs du vote souverainiste” : l’un avec un revenu total de plus de 11 millions en 2008, l’autre avec… $56,4531. Alors l’électeur se pose la question qui tue, “pour quel parti voter, alors?”.

L’électeur qui désire remplir son devoir de citoyen de façon tant soit peu responsable, se renseigne sur les programmes respectifs de chacun des partis; il prend alors une décision éclairée. Si la division du vote souverainiste est si importante, comment se fait-il alors que l’un produit 0.49% des produits de l’autre? Et quel est donc ce mystérieux plan de match du PQ pour nous mener à la souveraineté? C’est quoi l’alignement planétaire qu’il faut pour mettre en marche la machine? Qu’y a-t-il après le référendum? Quelqu’un voudrait-il enfin avoir une réponse à cette foutue question? La séparation du Québec, c’est une journée dans l’Histoire – avec le grand ‘H’. Pis, après? Il se passe quoi, le lendemain?

Ça fait plus de 30 ans qu’on entretient collectivement toutes sortes d’hypothèses, de visions, d’idées, …toutes plus floues les unes que les autres. Des complications, des conflits, des guerres mondiales, la fin du monde. Et quoi encore. Et si, pour une fois, on le réglait une fois pour toutes, ensemble, notre problème? Et si on avait le choix entre un référendum obscur dont personne ne veut parce que personne ne sait ce qu’il en résultera, le choix entre ça donc, et un véritable projet de société qui nous redonnerait notre fierté, et qui rassemblerait tout le monde – anglos comme francos? En sachant qu’un seul de tous ces partis propose un tel projet, de façon aussi détaillée?

Qui pourrait dire avec certitude que le PQ ou le PI proposent de faire du Québec une République? Qu’est-ce qui vous vient en tête quand vous lisez “République du Québec”? République de bananes? Paradis fiscal? Savez-vous ce qu’est une République?

Le Petit Larousse 2009 la définit ainsi : “Régime politique dans lequel la loi s’applique à tous sans exception et où la fonction de chef d’État n’est pas héréditaire”. Certes, la République ne garantit pas la Démocratie. Mais alors, comment se porte donc la Démocratie au Québec en 2010? Dans une République, un chef d’État qui entretient un taux de satisfaction comme celui qu’entretient affectueusement le gouvernement de M.Charest aurait pu être démis de ses fonctions suite à une enquête publique indépendante [où le prévenu ne choisit pas son juge] dont les conclusions seraient sans équivoques – en bout de ligne le peuple prononcerait cette destitution, pas la Reine d’Angleterre ou l’un de ses symboliques représentants. Pas d’arrogance, pas de stratagèmes électoraux, pas de mensonges, pas de promesses qui ne nous tiennent pas à cœur et qui ne servent qu’à se faire élire : une gouvernance qui appartient au peuple – aux Québécois.

Dans le système actuel – duquel aucun des partis dits “souverainistes” ne semble proposer une sortie, on vote, dans une élection à un seul tour, pour élire nos députés, qui eux vont voter pour élire leur chef – notre chef d’État. Le peuple n’a ainsi que l’impression d’une démocratie, puisque tous les autres acteurs – ministres, juges, et autres, sont nommés et non élus. Comme le Roi qui nomme ceux qu’il lui plaît d’ennoblir de ces fonctions prestigieuses. Une Monarchie. Vous savez qui, dans le système actuel, détient le pouvoir de destituer le Premier Ministre de ses fonctions? La Reine d’Angleterre, mes amis.

C’est une République que nous voulons, et le Mouvement Québec Renouveau est le seul qui nous la propose si clairement. Le PQ ne sait plus promouvoir la souveraineté, et il s’est aliéné la presque totalité de la population anglophone, signe qu’un troisième référendum organisé par le PQ donnerait le même résultat qu’au dernier, sinon pire. Le PQ ne bénéficie d’ailleurs pas vraiment de la baisse de popularité du PLQ. Bizarre? Pas surprenant, il me semble. Pourquoi l’expression “c’est du pareil au même” s’applique en politique, au Québec? Pour qui voteront les Québécois aux prochaines élections, pour sortir le PLQ en évitant de servir le pouvoir sur un plateau d’argent à un PQ qui attend le retour du balancier bleu-rouge qui règne au Québec? Le Bloc Pot? Come on!

Alors? On divise quoi exactement, et par combien? Et si les Québécois votaient contre le système plutôt que pour le moindre mal en se croisant naïvement les doigts, en 2013?

Signons les formulaires du DGE, et soutenons ce Mouvement Québec Renouveau, pour qui “renouveau” ne fait pas que décorer le logo : donnons-nous les outils, comme peuple, qui nous permettront de vraiment changer les choses.

Mathieu Guindon
Mouvement Québec Renouveau
http://www.quebecrenouveau.qc.ca

  1. Source: DGEQ []

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Josianne Aucoin Le 2 mai 2010 à 23h33

    Très beau crie du coeur M.Guindon, vous dites tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.

    « Le PQ ne bénéficie d’ailleurs pas vraiment de la baisse de popularité du PLQ. Bizarre? Pas surprenant, il me semble. Pourquoi l’expression « c’est du pareil au même » s’applique en politique, au Québec? Pour qui voteront les Québécois aux prochaines élections, pour sortir le PLQ en évitant de servir le pouvoir sur un plateau d’argent à un PQ qui attend le retour du balancier bleu-rouge qui règne au Québec? Le Bloc Pot? Come on! »

    Pour répondre à votre question, je dirais que la réponse est simple; ils (les votes) iront nul part. Si rien ne change, je prédis que le taux d’absentéisme devrait atteindre, voir dépasser, le taux de participation.

    Personnellement, je serai fidèle à moi-même. Aucun parti n’a eu mon vote depuis la défaite cuisante d’André Boisclair.

    On peut dire ce qu’on veut de l’homme, mais André Boisclair est, à mes yeux, le déclencheur de la petite révolution sociale qui nous a conduit à la venue des réseaux sociaux que l’on connait aujourd’hui. Il est surement le politicien le plus transparent que j’ai rencontré.

    Suite à sa défaite, j’ai eu le pressentiment qu’il avait été lynché par l’etablishment du PQ. C’est comme si le PQ avait dit ; « On ne veut pas que le peuple ait un accès direct au pouvoir. » Ce n’est pas la première fois que le PQ fait ce genre d’aveu.

    René Lévesque s’est servi de la télé, André Boisclair de l’internet. L’un comme l’autre ils ont été crucifié sur l’autel du PQ. M.Lévesque avait l’avantage de passé par un média déjà bien ancré dans les foyers québecois.

    Je ne pourrai jamais voter libéral, mais par ces 2 désaveux je ne peux plus cautionner cette hypocrisie. Malheureusement, ou heureusement, je n’arrive pas à faire du je-men-foutisme quand il est question de politique. Alors, malgré le fait qu’on ne comptabilise pas les annulations de vote, je fais mon devoir de citoyenne et je me déplace pour annuler mon vote.

    J’inciterai les autres à faire de même, sauf si quelqu’un arrive à me convaincre du contraire.

    J’aimerais qu’on me parle de ce nouveau parti. Comment fonctionne t-il ? Quel est sa philosophie ? Est-il souverainiste politiquement ou souverainiste socialement ? Connait-il seulement la différence entre les 2 ? Va t-il exploiter tout le potentiel des réseaux sociaux ou va t-il se borner à prioriser le « terrain »

    Je suis prête à reconsidérer ma position, je suis bien ouverte. Mais en attendant, je ne vois pas l’utilité d’un autre parti politique s’il sort du même moule politique que nos partis existants.

  2. 2 Patrick Herbelin Le 3 mai 2010 à 11h46

    Bonjour Josianne

    Vous pouvez participer au débat sur la page facbook de ce parti ;

    http://www.facebook.com/group.php?gid=277081712317

  3. 3 Jean Rousseau Le 3 mai 2010 à 11h54

    Ce qui est dommage, se trouve le fait que les partis fédéralistes ne comptent guère d’innovateurs et que les indépendantistes créer nombre de formations, au lieu de concentrer leur force. Leur façon incohérente de procéder, pourrait laisser croire qu’ils obtiennent rétribution de leurs “supposés adversaires”, tellement cette tactique les désert et comble les Galanov de l’autre monde.
    Le directeur des élections devrait pouvoir faire passer des tests à ceux qui veulent constituer de nouvelles entités politiques afin de s’assurer d’un minimum de maturité.

  4. 4 Niclas Gosselin Le 4 mai 2010 à 22h39

    D’après moi,Une sourveraineté ne donnerait rien au Québec,si la reine gouverne,même si on est <>,il n’y aura pas autant de changement,mais le projet de <>Semble complêtement innovateur,puisque quand on pense a république,on pense à ”Nation,peuples,FRANCE.>> La France semble très stable avec leur démocratie,pourquoi pas le Québec? on verra lors du prochain Référaté.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Mathieu Guindon

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 16 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 793 a été rédigé par Mouvement Québec Renouveau il y a 9 ans et 9 mois, le dimanche 2 mai 2010.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'indépendance du Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Printemps érable: c’est le temps des sacres C'est le temps des sacres et de la glace qui craque. D'une ostie de marche nocturne à une tabarnak de grosse [...]

2012: Grève étudiante: l’indépendance du juge en chef François Rolland remise en question Avec la collaboration de François-Samuel Fortin Le Juge en chef de la Cour supérieure du Québec, François Rolland, vient de faire [...]

2012: Mafia libérale: Domenico Arcuri aurait financé Line Beauchamp Le Québec n'est pas une république bananière ni une dictature, pas plus qu'il est un État fasciste ou encore qu'il [...]

2011: Élections fédérales canadiennes: votons en Bloc, pour le Bloc Québécois! Le 2 Mai, s’achèvera une autre joute électorale. Le peuple québécois doit donner encore au Bloc Québécois un appui solide [...]

2010: Pour mieux comprendre la Marée Noire qui frappe la Louisiane et le delta du Mississipi… Pour comprendre la marée noire qui frappe la Louisiane, il faut penser aux tremblements de terre, les uns [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages