Le mardi 20 avril 2010

Amérique

Bilan de la mission en Haïti

Un peuple désireux d’affronter les défis de la reconstruction

Caraïbes ]

Par Parti Québécois

« C’est avec une grande émotion que j’ai retrouvé un peuple désireux d’affronter les défis de la reconstruction », a déclaré d’entrée de jeu la chef du Parti Québécois et chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, qui était en mission en Haïti depuis vendredi dernier.

« C’est avec une grande émotion que j’ai retrouvé un peuple désireux d’affronter les défis de la reconstruction », a déclaré d’entrée de jeu la chef du Parti Québécois et chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, qui était en mission en Haïti depuis vendredi dernier. Elle était accompagnée du député de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Rencontre avec le président Préval et le premier ministre Bellerive

Rencontre entre Pauline Marois et René Préval
Le président d’Haïti, René Préval, la chef de l’Opposition officielle et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, et Benoit Charette, député de Deux-Montagnes.

Lors de la première journée de leur mission, Mme Marois et M. Charette ont eu un long entretien avec le président d’Haïti René Préval, qui était accompagné du premier ministre Jean-Max Bellerive. À la suite de cette rencontre, un point de presse conjoint a été tenu par le président et la chef de l’opposition officielle. Mme Marois en a d’ailleurs profité pour réaffirmer tout le soutien du peuple québécois aux efforts de reconstruction d’Haïti à la suite du terrible tremblement de terre survenu le 12 janvier dernier. Elle a souligné que la coopération québécoise pourrait être dirigée vers le renforcement des institutions démocratiques et l’éducation.

Mme Marois et M. Charette ont également visité les locaux temporaires de la Chambre des députés, relocalisés temporairement dans les baraquements de l’Académie de police nationale en raison de l’effondrement du bâtiment lors du séisme. Accompagnés du directeur du projet d’appui au Parlement d’Haïti de USAID, David Payne, ancien député du Parti Québécois de Vachon, Mme Marois et M. Charette ont rencontré des députés ainsi que le personnel de la Chambre.

Démarches de parrainage

Au cours de cette même journée, Mme Marois et M. Charette ont eu une rencontre de travail avec les représentants de l’Ambassade du Canada à Port-au-Prince afin de faire le point sur l’action du Canada en Haïti. À cette occasion, le député de Deux-Montagnes a interrogé le service d’Immigration Canada au sujet des difficultés rencontrées par les ressortissants haïtiens qui souhaitent compléter les démarches de parrainage afin de rejoindre leurs familles au Québec.

À ce sujet, Benoit Charette a indiqué que : « Plusieurs questions demeurent sans réponse afin d’expliquer les lenteurs des processus d’immigration alors que ceux-ci doivent être accélérés pour que les familles québécoises puissent accueillir le plus rapidement possible des ressortissants haïtiens en attente de parrainage. La situation actuelle est inacceptable étant donné les conditions de vie difficiles que j’ai pu constater à Port-au-Prince. Il faut que le gouvernement du Québec prenne les moyens nécessaires pour faire en sorte d’accueillir rapidement des ressortissants haïtiens », a précisé le député de Deux-Montagnes, qui revenait pour la première fois en Haïti comme parlementaire, alors qu’il a résidé auparavant dans ce pays à titre de coopérant.

Volet humanitaire de la mission

Volet humanitaire de la mission en Haïti
La chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, et le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, dans le camp de déplacés sur Place Saint-Pierre.

La journée du 17 avril a été consacrée au volet « humanitaire et coopération » et a débuté par une visite de l’Université Quisqueya dont tous les bâtiments se sont effondrés le 12 janvier dernier. En compagnie du recteur Jacky Lumarque et de la doyenne de la Faculté de la santé, Geneviève S. Poitevien, Mme Marois a pris part à une visioconférence avec le Dr Réjean Hébert, doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, au sujet de la coopération entre les deux universités en vue d’assurer la formation des étudiants en médecine de l’Université Quisqueya.

Mme Marois et M. Charette ont ensuite visité les installations de la Croix-Rouge en compagnie de Marcel Fortier de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et de Richard Clair, représentant du Canada pour la Croix-Rouge en Haïti.

Le programme s’est poursuivi par la visite de deux camps de déplacés dans Cité soleil, « Annexe de la Mairie », de 6000 personnes et « Athelic 2 », de 8000 personnes. Ils ont aussi rencontré les responsables des commissions de ces camps en compagnie du président de Médecins du Monde Canada, Dr Nicolas Bergeron, et du coordonnateur en Haïti, Dr. Marc Paquette. Ces rencontres ont été l’occasion pour les déplacés d’exprimer les conditions précaires dans lesquelles ils se trouvent à la veille de la saison des pluies et de préciser leurs besoins à court terme.

Rencontre d'enfants du camp Athletic 2 à Cité Soleil
Pauline Marois et Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, allant à la rencontre d’enfants du camp Athletic 2 à Cité Soleil, endroit où oeuvre Médecins du Monde Canada.

Ils ont ensuite visité un des camps où intervient le CECI, camp situé au Centre CPEM, à Delmas 33. À cette occasion, Mme Marois et M. Charette ont été accueillis par plus de 125 femmes bénéficiant du projet : « appui à la recapitalisation pour les femmes » mis en place par le CECI.

« Ces visites sur le terrain et les échanges avec les déplacés m’ont permis de constater l’urgence de reloger les 1,3 million d’habitants qui vivent dans près de 1000 camps de fortune et aussi de constater les nombreux défis à relever pour Haïti, à court terme, pour assurer les meilleures conditions de vie de la population et, à plus long terme, pour la reconstruction des zones sinistrées », a tenu à souligner Mme Marois.

« Au terme de ce séjour où j’ai de nouveau constaté les liens étroits qui unissent les Québécois et les Haïtiens, je suis convaincue que l’État du Québec a plus que jamais la responsabilité d’accompagner Haïti à se relever et à construire un avenir meilleur », a déclaré Mme Pauline Marois lors de son départ de Port-au-Prince.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Manuel Dionne

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 908 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 6 mois, le mardi 20 avril 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Caraïbes, Amérique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2015: Dessins à caractère raciste : une école secondaire de Kamouraska dans l’eau chaude! Les élèves d'une école secondaire de Kamouraska, dans le Bas-St-Laurent, auront fait parler d'eux aujourd'hui. Le projet d'une classe de [...]

2012: Plan Nord: il risque d’avoir beaucoup de monde dans cabane C'est aujourd'hui 20 avril que débute, pour une durée de deux jours, le Salon du Plan Nord de Jean Charest. La [...]

2012: Plan Nord: l’ancien ministre Couillard est conseiller chez SECOR Dans un article publié le 20 avril sur le site de Radio-Canada titré "La ruée vers le Nord ((Radio-Canada: La [...]

2010: Le Bloc remporte une manche importante pour le français chez Air Canada Le Bloc Québécois a remporté une manche importante dans le but de forcer les filiales d'Air Canada à améliorer ses [...]

2010: Frais de scolarité: les libéraux imposent une hausse sauvage Le député de Drummond et porte-parole de l’opposition officielle en matière de jeunesse et d’affaires étudiantes, Yves-François Blanchet, dénonce la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages