Le dimanche 21 mars 2010

PolitiqueQuébec

Terres agricoles convoitées par des investisseurs étrangers

Le gouvernement du Québec doit intervenir pour mettre un terme à la lapidation de nos terres

Par Parti Québécois

Nous devons viser l’indépendance alimentaire du Québec pour le présent et pour le futur, tout en augmentant nos exportations. Pour cela, le gouvernement doit empêcher la vente de nos terres à des investisseurs étrangers inconnus.

La députée d’Iberville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, Marie Bouillé, interpelle le gouvernement Charest et son ministre de l’Agriculture, Robert Dutil, pour qu’ils assurent la pérennité des fermes familiales au Québec.

« Il faut mettre nos terres agricoles à l’abri des consortiums d’investisseurs étrangers qui sont surtout intéressés à avoir la mainmise sur la production alimentaire », a déclaré la députée d’Iberville, forte de l’appui des militants du Parti Québécois qui, la fin de semaine dernière, ont adopté une résolution d’urgence en ce sens.

Marie Bouillé souligne que le phénomène de la spéculation sur des terres agricoles est mondial mais qu’il s’est accéléré dangereusement cette année. « Il est clair que des pays émergents ou qui manquent de terres agricoles souhaitent prendre le contrôle de celles disponibles ici pour assurer l’alimentation de leur population. Cependant, nous ne devons pas abandonner le contrôle de notre garde-manger à des pays étrangers, c’est une question stratégique pour l’avenir du Québec et de ses citoyens », a poursuivi la députée d’Iberville.

Elle rappelle d’ailleurs que cet enjeu avait été soulevé lors des audiences de la Commission Pronovost, mais rien n’a été fait depuis ce temps. « Des propositions ont été faites par la Fédération de la relève agricole du Québec, par le comité national des jeunes du Parti Québécois et par l’opposition officielle. Bref, les solutions existent déjà. Si le gouvernement libéral avait agi et mis en place une véritable politique de transfert de ferme favorisant notre relève agricole, l’inquiétude serait beaucoup moins grande aujourd’hui dans le milieu agricole québécois. On perd une ferme par jour au Québec, ça doit cesser ! », a soutenu Marie Bouillé.

« Nous devons viser l’indépendance alimentaire du Québec pour le présent et pour le futur, tout en augmentant nos exportations. Il est important que le Québec et la relève québécoise aient accès aux meilleures terres agricoles. Pour cela, le gouvernement doit empêcher la vente de nos terres à des investisseurs étrangers inconnus », a conclu Marie Bouillé.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Paul Tellier Le 22 mars 2010 à 22h08

    ATTENTION ;

    En Chine le citoyen n’a pas le droit d’être propriétaire d’une terre agricole.Le tier du pays est un désert.Pékin subit une douzaine de tempêtes de sable par année.Plusieurs ont beaucoup de millions $$$.

    Ils ont mandatés 2 agences pour acheter toutes les terres agricoles à vendre au Québec.Ils offrent des millions aux belles fermes,aux vieux agriculteurs souhaitant une retraite.Ils leur disent :«Combien voulez-vous ? » et ils paient cash.

  2. 2 Jean Paul Tellier Le 22 mars 2010 à 22h28

    L’indépendance s’approprierait toutes les terres des étrangers pour les redistribuer à la relève-jeunesse en agriculture,à des coopératives régionales.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 333 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 7 mois, le dimanche 21 mars 2010.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Droit inaliénable de manifester: Charest reporte le vote d’une motion d’Aussant Alors que le chef d'Option Nationale et député de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant, souhaitait réaffirmer le droit de manifester via une [...]

2011: Modifications à apporter à la carte électorale Le Parti Québécois fait connaître par écrit sa proposition pour une nouvelle carte électorale et propose que soit accordée une [...]

2011: Que faire pour faire tomber les libéraux? Regardez ce que des militants ont fait samedi dernier. J’ai pris ma petite caméra et j’ai été me promener à [...]

2011: Révision des politiques de redevances en matière de ressources naturelles À l’occasion d’une interpellation qui a eu lieu cet après-midi à l’Assemblée nationale, le député de Rousseau et porte-parole de [...]

2010: Le Gouvernement provisoire se réunira prochainement Deux rencontres régionales du Gouvernement provisoire auront lieu prochainement. Les porte-parole du mouvement y discuteront avec vous de l'échéancier et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages