Le vendredi 30 octobre 2009

PolitiqueQuébec

Charest a échangé notre modèle québécois agroalimentaire contre un consensus canadien artificiel

Claude Béchard tourne le dos aux agriculteurs

Par Parti Québécois

En tentant d’obtenir un consensus avec les autres provinces sans même tenir compte des consommateurs et des producteurs québécois, le gouvernement Charest a fait la démonstration que ce qui compte pour lui, c’est que l’unité canadienne doit primer avant les intérêts de la population québécoise.

La députée d’Iberville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, Marie Bouillé, a vivement dénoncé ce matin à l’Assemblée nationale l’attitude du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Claude Béchard. Ce dernier a abandonné les agriculteurs et consommateurs québécois en forçant récemment la signature du Québec pour le nouvel Accord sur le commerce intérieur (ACI), sans avoir préalablement convenu d’un consensus québécois.

L’accord convenu le 15 octobre dernier rend vulnérable l’agriculture québécoise et ses spécificités. « Selon toute vraisemblance, une foule de produits d’imitation bas de gamme se retrouveront sur les tablettes de nos supermarchés. On le dit haut et fort: on ne veut pas de yogourt et de fromage, appelés tels quels, mais qui ne contiennent pas ou peu de lait frais. Or, c’est ce qui nous attend, a insisté la députée d’Iberville. Il faut s’assurer que les produits bas de gamme de certaines multinationales ne prennent pas la place de nos produits de qualité », a‑t-elle ajouté.

Le Parti Québécois s’est dit particulièrement fier que le Québec ait développé des normes et des règles qui permettent aujourd’hui d’avoir un des systèmes agroalimentaires les plus raffinés en Amérique du Nord. Pourtant, ce nouvel Accord permettra à quiconque de contester ces règles sous prétexte qu’elles entravent le commerce.

« Le ministre Béchard a lui-même affirmé qu’il a dû reculer sur plusieurs points pour sauver le consensus avec les autres ministres provinciaux. C’est douteux car son prédécesseur, Laurent Lessard, rejetait catégoriquement ce projet d’Accord. En un an à peine, le gouvernement Charest a viré à 180 degrés. Dans l’intérêt de qui ? », a questionné la députée, qui suspecte le ministre Béchard, le mercenaire de Jean Charest, d’avoir un agenda caché.

L’unité canadienne avant l’intérêt de la population québécoise

Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, a, de son côté, tenu à rappeler que cette signature est intervenue en secret, sans consultation. « Personne n’a pu voir les textes de ce nouvel Accord. Que nous cache le gouvernement Charest encore une fois ? », se demande Alexandre Cloutier.

En tentant d’obtenir un consensus avec les autres provinces sans même tenir compte des consommateurs et des producteurs québécois, le gouvernement Charest a fait la démonstration que ce qui compte pour lui, c’est que l’unité canadienne doit primer avant les intérêts de la population québécoise.

« La signature de cet Accord est clairement au désavantage des agriculteurs. La grogne est partout. En Ontario et dans l’Ouest, les producteurs et consommateurs sont choqués. Certaines provinces n’ont pas encore signé l’Accord à cause des problèmes que cela soulève pour leurs producteurs. Faudra-t-il compter sur eux pour que ce chapitre n’entre pas en vigueur? Ce nouvel Accord est un enjeu politique d’unité canadienne et n’est surtout pas à l’avantage des agriculteurs », a poursuivi le député de Lac-Saint-Jean.

Projet d’entente de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne : le véritable enjeu?

Le Parti Québécois soupçonne le premier ministre du Québec, Jean Charest, d’imposer un sacrifice aux agriculteurs et consommateurs québécois pour embellir son rôle dans la négociation en cours depuis 2007 pour un accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (UE).

En effet, l’UE s’inquiète des règles différentes dans chaque province, en agriculture, une entrave qui pourrait selon eux mettre en péril le projet de libre-échange. « Est-ce que le gouvernement du Québec a imposé le nouveau chapitre agricole de l’ACI pour niveler vers le bas les règles agroalimentaires dans chaque province de façon à ce que le projet que pilote Jean Charest pour son image soit facilité? Il y a lieu de se poser de sérieuses questions là-dessus. Il semble que Jean Charest ait échangé notre spécificité agroalimentaire pour faciliter son projet de libre‑échange avec l’UE. Pour qui Jean Charest travaille-t-il : le Québec ou le Canada ? », a conclu la députée Marie Bouillé.

Poser la question, que ce soit en matière de langue, d’éducation, de relations fédérales-provinciales ou de fiscalité, entre autres, c’est y répondre…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 657 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 9 mois, le vendredi 30 octobre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Sandy: l’ouragan Sandy, désormais cyclone post-tropical, continue de semer la terreur L’ouragan Sandy, qui est maintenant classé « cyclone post-tropical », a touché terre lundi soir dans le New Jersey, à [...]

2010: Pour l’Halloween, déguisez-vous en fédéraliste! Ce soir, on célèbre l'Halloween. Malheureusement, l'Halloween coïncide aussi avec le 15ème anniversaire du vol du référendum du pays du [...]

2009: Lutte au déficit (1ère partie) La récession n’est même pas terminée que les gouvernements tendent des perches pour tester la profondeur dans laquelle ils pourront [...]

2009: La disparition sociopolitique du français en terre d’Amérique fait partie de l’ADN du Canada Il n’y aura pas d’appel. Le plus haut tribunal du Canada s’est prononcé. C’est clair et béton. Depuis la constitution [...]

2009: Jean Charest et la défense de la langue française Le député de Borduas et porte-parole de l’opposition officielle en matière de langue et d’éducation primaire et secondaire, Pierre Curzi, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages