Le mercredi 24 février 2010

Politique

Droits et Démocratie: Polémiques autour du conseil d’administration

Le Bloc Québécois réitère sa requête pour une enquête indépendante et propose une mise en tutelle temporaire

Canada ]

Par Bloc Québécois

Depuis l’avènement au pouvoir des conservateurs, Droits et Démocratie a été confronté à plusieurs difficultés. Non seulement y a-t-il eu des nominations partisanes ne répondant pas aux critères d’expertise prévus dans la loi, mais un virage idéologique a été imposé par une courte majorité au conseil d’administration.

La porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et députée de La Pointe-de-l’Île, Francine Lalonde, est revenue à la charge pour demander une enquête indépendante sur la crise à Droits et Démocratie, notamment sur le traitement réservé à l’ex-président, maintenant décédé, à des membres du conseil d’administration et aux employés. La porte-parole du Bloc Québécois insiste pour que le conseil d’administration soit mis en tutelle temporaire pour être remplacé par trois personnes dont l’expertise pourra permettre à l’organisme de fonctionner. À cette fin, le Bloc Québécois propose une courte liste de personnes impartiales et éclairées en matière de droit international.

« Il est primordial que Droits et Démocratie demeure indépendant et non partisan tel que prévu dans la loi qui l’a créé. Or, on a pu apprendre que, depuis l’avènement au pouvoir du Parti conservateur, Droits et Démocratie a été confronté à plusieurs difficultés. Non seulement y a-t-il eu des nominations partisanes qui ne répondaient pas aux critères d’expertise prévus dans la loi, mais un virage idéologique a été imposé par une courte majorité au conseil d’administration. Manifestement, ce conseil d’administration, où l’on ne retrouve que des hommes, est miné. Les trois membres provenant d’autres pays ont d’ailleurs démissionné. Des employés ont également été sujets à de l’intimidation et du harcèlement. Certains ont été suspendus. C’est une situation inacceptable », a dénoncé Francine Lalonde.

« Le Bloc Québécois est d’avis que le gouvernement conservateur doit redonner à Droits et Démocratie les conditions qui lui permettront d’effectuer son important travail dans une ambiance saine, respectueuse des employés et en conformité avec les valeurs qui ont été défendues pendant les 25 ans de cette organisation. Pour ce faire, le gouvernement doit déclencher une enquête approfondie et indépendante afin de jeter de la lumière sur les sérieuses allégations à l’égard de certains membres du conseil d’administration. Il doit ensuite faire en sorte que le C.A. soit en mesure de profiter de la contribution de gens qui ont une bonne connaissance des problématiques en matière de droit international », a enchaîné la porte-parole du Bloc Québécois sur les questions touchant l’Amérique latine et l’Afrique et porte-parole en matière de coopération internationale, la députée de Laurentides–Labelle, Johanne Deschamps.

Le Bloc propose la nomination d’un « conseil de sages »

« En attendant la présentation au Parlement des résultats de cette enquête, et pour mettre fin au virage idéologique imposé à l’organisme, le Bloc Québécois réclame une mise en tutelle temporaire pour que l’organisation soit confiée à la responsabilité de personnalités qui sont familières avec les questions liées au droit international, un comité de trois personnes formé de gens tels que Joe Clark, Barbara McDougall, Benoît Bouchard, Flora MacDonald, Monique Vézina ou encore des anciens présidents de Droits et Démocratie Ed Broadbent et Jean-Louis Roy », a repris Francine Lalonde.

« Malheureusement, le gouvernement de Stephen Harper nous a habitués depuis son arrivée au pouvoir à de telles pratiques fondées sur l’intimidation et les représailles. Il tasse carrément les individus qui émettent des opinions discordantes aux siennes, n’hésitant pas à recourir à la désinformation pour porter des accusations sérieuses, et souvent discutables. Le premier ministre nomme ensuite ses propres gens afin de s’assurer que les mécanismes qui agissent à titre de chiens de garde de notre démocratie se limitent à cautionner servilement les décisions partisanes et/ou idéologiques des conservateurs. Le Bloc Québécois n’acceptera jamais un tel comportement qui s’inspire de valeurs que rejettent les Québécoises et les Québécois de toutes leurs forces », a conclu Johanne Deschamps.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 577 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 9 ans et 4 mois, le mercredi 24 février 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Le gouvernement hausse les droits de scolarité mais continue de donner aux banques Comme vous le savez, plus de 55 000 étudiants sont en grève afin de dénoncer la hausse faramineuse des droits [...]

2010: Lucien Bouchard veut dégeler les frais de scolarité à l’Université L'Association pour une solidarité syndicale étudiante dénonce le « Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités » présenté hier par Lucien [...]

2010: L’Affaire Louis-Georges Dupont: un meurtre déguisé en suicide? Nous assistons à un problème majeur de justice et d'éthique au Québec. Malheureusement plus aucune écoute possible de nos élus et [...]

2010: La frontière du pergélisol québécois a reculé de 130km en 50 ans La frontière du sol gelé en permanence, le pergélisol, est maintenant 130 km plus au nord qu'il y a 50 [...]

2010: Entente Canada-États-Unis sur le Buy American Act À la lumière de certains détails de l’entente entre le Canada et les États-Unis concernant le Buy American Act dont [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages