Le vendredi 11 décembre 2009

Politique

La ministre doit expliquer pourquoi elle retire le financement à Kairos

Le Bloc Québécois réclame le rétablissement du financement à cette ONG

Canada ]

Par Bloc Québécois

Nous craignons, par ailleurs, que ce ne soit que le début et que d’autres ONG ne connaissent le même sort que KAIROS et se voient couper leur financement. Est-ce une manœuvre destinée à passer un message selon lequel les organismes qui reçoivent un financement public ont intérêt à éviter de critiquer le gouvernement?

C’est avec consternation et une grande inquiétude que Francine Lalonde et Johanne Deschamps ont appris la décision de la ministre de la Coopération internationale, Beverly Oda, de ne pas renouveler le financement de 7,1 millions de dollars à l’organisation non gouvernementale KAIROS pour les quatre prochaines années.

Les députées du Bloc Québécois se questionnent notamment à savoir pourquoi, à ce jour, KAIROS n’a reçu aucune justification de la part de la ministre Oda. Des représentants de la ministre auraient simplement signalé que les activités de l’organisation ne cadrent pas avec les priorités de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Les porte-parole du Bloc Québécois ont réclamé le rétablissement du financement à hauteur de ce qui était accordé durant le passé.

« Nous craignons que cette ONG, partenaire de l’ACDI depuis 35 ans, ait plutôt été pénalisée en raison de ses activités qui ne cadrent pas avec l’idéologie du présent gouvernement. Cette organisation a, entre autres, dénoncé le comportement abusif de compagnies minières canadiennes présentes à l’étranger, la position du gouvernement conservateur sur les changements climatiques ainsi que sur les droits des autochtones », souligne la porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et députée de La Pointe-de-l’Île, Francine Lalonde.

« Depuis des décennies, KAIROS accomplit un travail précieux sur le plan des droits humains, des droits sociaux économiques et de la réduction de la pauvreté. Avec cette décision, ce sont plus de 21 partenaires de KAIROS situés en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient qui seront touchés du jour au lendemain. C’est inacceptable », ajoute la porte-parole du Bloc Québécois sur les questions touchant l’Amérique Latine, l’Afrique et la coopération internationale et députée de Laurentides–Labelle, Johanne Deschamps.

« Nous craignons, par ailleurs, que ce ne soit que le début et que d’autres ONG ne connaissent le même sort que KAIROS et se voient couper leur financement. Est-ce une manœuvre destinée à passer un message selon lequel les organismes qui reçoivent un financement public ont intérêt à éviter de critiquer le gouvernement? » questionne Francine Lalonde.

« Le gouvernement entreprend-il de saborder Droits et Démocratie pour installer en lieu et place une agence vouée à la diffusion politique de l’idéologie qu’il cherche à imposer depuis son arrivée au pouvoir? Nous ne savons même pas, pour le moment, si le financement public de la nouvelle agence de promotion de la démocratie que compte mettre sur pied le gouvernement Harper proviendra de budgets déjà existants ou de nouveaux fonds », enchaîne Johanne Deschamps.

« Nous appréhendions déjà cette situation en 2007 dans notre rapport dissident concernant la mise en place éventuelle d’une nouvelle agence canadienne de promotion de la démocratie. Nous craignions alors une centralisation des efforts et des budgets de l’aide au développement démocratique qui pourrait mettre en péril la pluralité des approches existantes. La proposition de mettre en place une nouvelle agence de promotion de la démocratie était loin de faire l’unanimité au Comité des affaires étrangères ainsi que parmi les témoins entendus par le Comité lors de son étude de 2007. De plus, plusieurs témoins et experts nous avaient signalé qu’il était possible, voire souhaitable, pour le Canada de renforcer les organisations déjà existantes, notamment Droits et Démocratie, car l’approche globale de la démocratisation adoptée par le Canada jusqu’alors lui avait valu des éloges de par le monde », a conclu Francine Lalonde.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 549 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 3 mois, le vendredi 11 décembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: La “Nordiques Nation” à New York Ce sont 1200 fans des nordiques souhaitant le retour de l'équipe à Québec qui se sont déplacés en fin de [...]

2009: Climategate et changements climatiques: la science dogmatique Que fait-on de la pollution? Je n'ai pas de voiture, j'emprunte les transports en commun, je me déplace à vélo, [...]

2009: Le RRQ ira en Catalogne pour appuyer les indépendantistes catalans La société civile catalane monte aux barricades. Elle s'oppose à ce que le tribunal constitutionnel espagnol révise à la [...]

2009: Jean Charest a fait du Québec une succursale d’Ottawa Peu de citoyens Québécois connaissent la liste exacte des nominations de M. Charest et encore moins le CV de ces derniers. Ces [...]

2009: Non à l’expansion du nucléaire au Québec et à l’acquisition de Pointe Lepreau Le Mouvement Vert Mauricie tient à aviser la population du Québec que son gouvernement doit refuser d’inclure la centrale nucléaire [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages