Le mercredi 18 novembre 2009

PolitiqueQuébec

Projets de loi sur la gouvernance des cégeps et des universités

Le gouvernement libéral recule

Par Parti Québécois

C’est coutume chez les libéraux de courber l’échine devant l’adversité. Dans ce dossier comme d’autres, le gouvernement Charest préfère laisser tomber plutôt que d’engager le débat. Pourtant, l’éducation est fondamentale dans le développement des sociétés!

Le Parti Québécois se réjouit que le gouvernement ait décidé de mettre en veilleuse deux projets de loi controversés, les projets de loi 38 et 44, sur la gouvernance des universités et des cégeps.

Le projet 38 est au feuilleton, mais n’a pas encore été appelé. Le projet de loi 44 porte sur les cégeps et a été adopté en première lecture en raison de la majorité libérale, malgré l’opposition des députés du Parti Québécois au principe même du projet de loi. Les libéraux souhaitent en effet appliquer la politique de gestion libérale: un modèle mur à mur.

Le projet de loi prévoit que la composition du conseil d’administration serait à l’image de celle des sociétés d’État, avec une majorité de membres externes dont huit membres seront nommés par la ministre. Après les déboires à la Caisse de dépôt et placement, les apparences de conflit d’intérêts du PDG d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, et les hausses de salaires et bonis des dirigeants d’universités, le Parti Québécois réfute l’argument de la ministre Courchesne qui se cache derrière les projets de loi 38 et 44 pour une meilleure gouvernance de nos cégeps et universités.

En consultation, les groupes concernés appelés à se prononcer sur les projets de loi ont dénoncé les intentions de la ministre Michelle Courchesne. Ces projets seront peut-être appelés plus tard, après les Fêtes… En attendant, le Parti Québécois continue à faire des pressions pour que les amendements qu’il propose, et qui correspondent aux demandes des groupes concernés, soient entendus, compris et acceptés par le gouvernement.

C’est coutume chez les libéraux de courber l’échine devant l’adversité. Dans ce dossier comme d’autres, le gouvernement Charest préfère laisser tomber plutôt que d’engager le débat. Pourtant, l’éducation est fondamentale dans le développement des sociétés!

La semaine prochaine, donc, plutôt que d’aborder ces projets de loi, la commission sur la culture et l’éducation à l’Assemblée nationale se penchera sur la question du décrochage scolaire. Reste à voir ce que le gouvernement sera vraiment prêt à faire…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 328 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 4 mois, le mercredi 18 novembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Gaza: Québec solidaire dénonce l’escalade de la violence Mme David, députée de Gouin, réclame que « Les tirs de roquettes sur les civils en Israël et le bombardement [...]

2011: Commission Charbonneau: les sceptiques avaient raison… Il y a des jours où l'on aimerait presque ne pas savoir lire. Ce que l'on apprend dans une série [...]

2011: Le Parti libéral participe à l’anglicisation du Québec « Au lendemain de l'aveu du gouvernement libéral du recul du français à Montréal et ailleurs au Québec, la ministre [...]

2010: Unanimité contre le projet de loi fédéral C-32 Le député de Drummond et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Yves-François Blanchet, se réjouit [...]

2010: Le Devoir: C’est encore une fois n’importe quoi ! 100 ans d'intervention de l'État en culture - De l'État censeur à l'État encenseur (Le Devoir - Isabelle Paré) Il en [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages