Le mercredi 20 mai 2009

ÉconomieQuébec

Coupes dans le financement de la recherche scientifique

Le gouvernement conservateur doit réinvestir en recherche avant qu’il ne soit trop tard

Canada ]

Par Bloc Québécois

Le ministre des Sciences et de la Technologie se targue d’avoir investi 5,1 milliards de dollars en recherche et développement. Or, ce que le ministre omet de dire, c’est que la majorité de cette somme est destinée aux infrastructures et non pas au financement direct de la recherche. C’est totalement absurde : les conservateurs investissent pour des laboratoires et du matériel, mais pas pour la recherche comme telle!

Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de sciences et technologie et député de Shefford, Robert Vincent, a dénoncé les coupes désastreuses effectuées par le gouvernement conservateur en matière de recherche universitaire. Le sous-financement de la recherche universitaire mènera, dit-il, à l’exode de nos meilleurs scientifiques, dont le chercheur de renommée internationale, le Dr Rafick Pierre Sékaly, qui s’envolera bientôt vers les États-Unis.

« Le ministre des Sciences et de la Technologie se targue d’avoir investi 5,1 milliards de dollars en recherche et développement. Or, ce que le ministre omet de dire, c’est que la majorité de cette somme est destinée aux infrastructures et non pas au financement direct de la recherche. C’est totalement absurde : les conservateurs investissent pour des laboratoires et du matériel, mais pas pour la recherche comme telle! Pendant que l’administration Obama annonce un investissement de 10 milliards de dollars pour la recherche aux États-Unis, le gouvernement conservateur, lui, annonce des coupes. Avec une telle attitude, ce gouvernement n’a pas fini de voir de ses chercheurs prendre la route des États-Unis! » a déclaré Robert Vincent.

Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de sciences et technologie a par ailleurs précisé que, contrairement à ce que voulait bien laisser croire le ministre des Sciences et de la Technologie, le Canada se retrouve au cinquième rang des pays du G7, avec un investissement de seulement 1,9% de son PIB en recherche et développement. En guise de comparaison, les pays de l’OCDE y dédient en moyenne 2,26% de leur PIB et les États-Unis ont même l’intention d’y consacrer bientôt 3%.

Le sous-financement de la recherche scientifique : des impacts en région

Le Bloc Québécois a aussi profité de l’occasion pour présenter deux cas régionaux où le sous-financement de la recherche scientifique est particulièrement problématique.

« L’entêtement idéologique du gouvernement conservateur menace la survie de joyaux scientifiques en région. Au cas de l’Observatoire du Mont-Mégantic, s’ajoute celui du Coroalis 2, le seul navire universitaire de recherche et de formation en océanographie au Canada, qui, faute de financement, est confiné au quai. Comment les conservateurs peuvent-ils couper les vivres au Coroalis 2 au même moment où la recherche océanographique devient un enjeu important? » a questionné le député de Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques, Claude Guimond.

« À cause des orientations insensées des conservateurs en recherche scientifique, l’Abitibi–Témiscamingue risque de perdre la Station de recherche de la forêt d’enseignement et de recherche du Lac Duparquet ainsi qu’une trentaine de chercheurs de haut niveau. Quel désastre! » a poursuivi le député d’Abitibi–Témiscamingue, Marc Lemay.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 414 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 3 mois, le mercredi 20 mai 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Canada, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Grève des infirmières en 1999: Pauline Marois et la loi 72 La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) à dénoncé la loi spéciale 78 adoptée par l'Assemblée nationale le [...]

2011: Réforme de la carte électorale du Québec « Le projet de loi 19 ne répond pas du tout aux attentes du Bas‑Saint‑Laurent, de la Gaspésie et même [...]

2011: Lancement du réseau Cap sur l’indépendance Le réseau Cap sur l’indépendance a été lancé ce jeudi par une vingtaine d’organismes de la société civile, qui ont [...]

2009: Boycottage des produits dérivés du phoque Dans la foulée de la décision de l’Union européenne d’interdire toute commercialisation ou importation des produits du phoque, le porte-parole [...]

2008: La question de la souveraineté dans les sondages Tout le monde le sait, au fil des années, les sondages sont devenus de puissants outils de propagande pour les [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages