Le mercredi 18 mars 2009

ÉconomieQuébec

Industrie québécoise du bois d’oeuvre

Le gouvernement conservateur doit négocier une entente à l’amiable avec les États-Unis

CanadaÉtats-Unis d'Amérique ]

Par Bloc Québécois

Le gouvernement fédéral doit déployer tous les efforts nécessaires pour en arriver à la négociation d’un règlement à l’amiable avec les États-Unis afin de minimiser l’impact du jugement du tribunal de Londres sur l’industrie québécoise. Rappelons que ce jugement condamnait le Québec et l’Ontario, principaux exportateurs de bois d’œuvre, à verser des pénalités de 68 millions de dollars en taxe à l’exportation.

Le Bloc Québécois exhorte le gouvernement conservateur de faire tous les efforts nécessaires pour négocier un règlement à l’amiable avec les États-Unis sur le bois d’œuvre dans le but de diminuer l’impact du jugement du Tribunal international d’arbitrage de Londres du 26 février dernier. Le Bloc Québécois appuie ainsi les revendications émises ce matin par le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) et l’Ontario Forest Industries Association (OFIA), dans le cadre d’une conférence de presse conjointe.

« L’inaction du gouvernement conservateur a déjà entraîné la perte de milliers d’emplois dans le secteur forestier et de milliers d’autres sont actuellement en jeu. Il est désormais essentiel que le gouvernement fédéral prenne des mesures proactives afin d’aider l’industrie forestière à traverser la crise », a lancé le porte-parole du Bloc Québécois en matière d’industrie, petite entreprise et tourisme et député de Chicoutimi–Le Fjord, Robert Bouchard.

« Concrètement, le gouvernement fédéral doit déployer tous les efforts nécessaires pour en arriver à la négociation d’un règlement à l’amiable avec les États-Unis afin de minimiser l’impact du jugement du tribunal de Londres sur l’industrie québécoise. Rappelons que ce jugement condamnait le Québec et l’Ontario, principaux exportateurs de bois d’œuvre, à verser des pénalités de 68 millions de dollars en taxe à l’exportation. Advenant un échec dans les négociations d’un règlement à l’amiable avec les États-Unis, le gouvernement conservateur devra alors s’engager à appliquer la taxe de manière équitable afin de ne pas favoriser l’Ontario au détriment du Québec », a expliqué le porte-parole du Bloc Québécois en matière de commerce international et député de Sherbrooke, Serge Cardin.

« Mais au-delà du jugement du tribunal de Londres, les conservateurs de Stephen Harper doivent accéder à la demande du Bloc Québécois ainsi que de l’industrie forestière et mettre de l’avant un programme de prêts et de garanties de prêts. L’attitude de ce gouvernement à la Chambre des communes est inacceptable : en plus d’être incapable de citer l’article de l’accord sur le bois d’œuvre qui interdit la mise en place de prêts et de garanties de prêts, il renie la position de ses propres avocats et prend le parti des lobbies américains en remettant en question la légalité des prêts et des garanties de prêts à l’industrie forestière », a ajouté Serge Cardin.

« Alors que les ministres conservateurs québécois ont pris parti contre les intérêts du Québec et contre son industrie forestière, le Bloc Québécois, de son côté, se tient debout et défend les intérêts du Québec. Le gouvernement conservateur doit cesser de défendre la position américaine sur les prêts et les garanties de prêts et défendre la position du Québec et de son industrie forestière. Les députées et députés du Bloc Québécois continueront de faire pression sur ce gouvernement afin qu’il offre un soutien adéquat à l’industrie forestière du Québec, un soutien comparable à celui offert au secteur automobile ontarien », a conclu Robert Bouchard.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 477 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 6 mois, le mercredi 18 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous États-Unis d'Amérique, Canada, Économie, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Nostradamus: confitures et laxatif aux pétales de roses Nostradamus a écrit le  Traité des fardemens et confitures en 1555. Le titre original est Excellent et moult utile Opuscule [...]

2010: Au Québec, c’est déficit sur déficit Dans son rapport 2009-2010 déposé à l’Assemblée nationale le 17 février, le vérificateur général constate que le Québec continue à [...]

2010: Droits d’auteur: une victoire symbolique importante pour les créateurs québécois Les artistes et les créateurs québécois peuvent se réjouir d’une motion que le Bloc Québécois a réussi, au terme d’une [...]

2010: Pour un rapport d’impôts unique québécois Alors que des millions de Québécois et des milliers d’entreprises préparent ces jours-ci leurs rapports d’impôts québécois et fédéral, le [...]

2010: Logements au Nunavik Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes et de relations avec les Premières [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages