Le jeudi 28 mai 2009

PolitiqueQuébec

L’entêtement idéologique des conservateurs met en péril la recherche scientifique

Pour Stephen Harper, c’est l’idéologie partisane avant la science!

Canada ]

Par Bloc Québécois

La vision totalement rétrograde du gouvernement conservateur en matière de recherche scientifique a pour conséquence de mettre en péril un des secteurs névralgiques pour le développement d’une société et risque de nous faire perdre de nombreux talents au profit d’autres pays.

Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de sciences et technologie et député de Shefford, Robert Vincent, a dénoncé l’entêtement idéologique du gouvernement conservateur, qui est en train d’affaiblir dangereusement le secteur de la recherche scientifique au Québec et au Canada.

« Au moment où un nouveau rapport indique que le Canada pourrait réduire ses GES de 40 % d’ici 2020, le gouvernement Harper nomme au Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada un individu qui a déjà nié l’existence des changements climatiques. C’est ce même gouvernement qui a qualifié les changements climatiques de complot socialiste. En nommant au sein d’un conseil de recherche scientifique une personne qui ne croit pas aux changements climatiques, Stephen Harper est plutôt en train de comploter avec les pétrolières! » a lancé Robert Vincent.

Le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada a été obligé de se conformer à la stratégie conservatrice en matière de sciences et technologie. Or, avec ce nouveau représentant sur le conseil, le gouvernement s’assure que sa ligne de pensée sera suivie.

« La vision totalement rétrograde du gouvernement conservateur en matière de recherche scientifique a pour conséquence de mettre en péril un des secteurs névralgiques pour le développement d’une société et risque de nous faire perdre de nombreux talents au profit d’autres pays. Ce n’est pas tout d’investir dans le béton, encore faut-il qu’il y ait des ressources! » a-t-il poursuivi.

Des cas concrets

Le Bloc Québécois a rappelé que les décisions insensées du gouvernement conservateur entraînent des impacts bien concrets en matière de recherche scientifique, notamment dans les régions du Québec.

« L’Observatoire du Mont-Mégantic, dont la survie a récemment été menacée par les compressions du gouvernement conservateur, a finalement reçu le financement nécessaire pour les deux prochaines années. Il s’agit là d’une bonne nouvelle, mais il y a tout de même lieu de se questionner. En choisissant la voie de Développement économique Canada pour soutenir l’Observatoire, cela ne garantit en rien sa pérennité, son financement ainsi que l’augmentation de celui-ci », a expliqué la députée de Québec et leader parlementaire adjointe, Christiane Gagnon.

« L’attitude bornée des conservateurs les incite à accorder le financement uniquement aux projets qui correspondent à leur vision. Et pour Stephen Harper, c’est l’idéologie partisane avant la science! Résultat, le Coroalis 2, seul navire universitaire de recherche et de formation en océanographie au Canada, est confiné au quai. Pour sa part, l’Abitibi–Témiscamingue risque de perdre la Station de recherche de la forêt d’enseignement et de recherche du Lac Duparquet ainsi qu’une trentaine de chercheurs de haut niveau », a conclu Robert Vincent.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Frédéric L Le 31 mai 2009 à 18h47

    Ceux qui mettent la partisanerie crasse avant tout et qui font de la désinformation c’est l’opposition officielle et les endoctrinés de la go-gauche tel que vous!

    Voici un autre cas concret: le départ du Docteur Rafick-Pierre Sékaly et de son équipe de chercheurs reconnus dans le domaine de l’immunologie pour la Floride. On a essayé de nous faire croire que ce départ était due aux coupures dans les budgets de recherche par le gouvernement Harper. Or, il n’en est rien.

    La vérité est que ce départ était prévu depuis environ deux ans. En effet, selon le blogue le docteur Sékaly négociait avec le Vaccine & Gene Therapy Institute et il quitte en raison d’une offre “qu’il ne pouvait refuser”. On ne peut lui en vouloir de profiter de l’offre d’une vie, mais il faut également rester logique et réaliser que le Canada ne pourra jamais concurrencer avec toutes les offres reçues par les chercheurs canadiens.

    En cette période de récession mondiale, c’est vraiment faire preuve de mauvaise foi que de ne pas reconnaître les efforts du gouvernement conservateur. Entre autre chose, le budget 2009 (http://www.budget.gc.ca/2009/pdf/budget-planbugetaire-fra.pdf) comprenait 2 milliards pour des réparations, rénovations et agrandissements des infrastructures des établissements postsecondaire; 750 millions de dollars pour la modernisation des centres de recherche dans les universités, les collèges, les hôpitaux et autres via la Fondation canadienne pour l’innovation et un 50 millions pour l’Institut d’informatique quantique de Waterloo dans le but de créer des installations de recherche de calibre mondial.

    Vous aimez aussi comparer le Canada aux États-Unis pour ce qui est des budgets en recherche. Mais si on examine plus attentivement, on constate qu’aux États-Unis, la plus grande part de l’investissement en recherche et développement provient de l’industrie alors qu’au Canada la principale source de financement provient de l’État (Source: http://www.oecd.org/dataoecd/49/45/24236156.pdf) !!

    Alors qui fait de l’entêtement idéologique ??

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 430 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 4 mois, le jeudi 28 mai 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2015: Un jeune chinois se noie devant ses camarades amusés Parfois, on se dit que l'être humain ne peut plus nous étonner par sa bêtise. Il faut croire que les [...]

2010: Sécheresse du printemps 2010 au Québec Le Québec subit une sécheresse au printemps 2010. Les autorités conseillent de boire beaucoup d'eau et de passer au moins [...]

2010: Droit en France: ACADOMIA écope d’un avertissement de la CNIL La CNIL a épinglé la société AIS 2, exerçant sous l'enseigne ACADOMIA, pour non conformité de ses fichiers informatiques. Cette [...]

2010: Commission des valeurs mobilières: Le Québec va-t-il perdre encore au détriment de Toronto? Le député de Nicolet-Yamaska et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement économique et d’institutions financières, Jean‑Martin Aussant, s’inquiète [...]

2010: Le Québec doit récupérer la portion québécoise du registre des armes à feu Le Parti Québécois réclame que le ministre de la Sécurité publique du Québec, Jacques Dupuis, rapatrie la portion québécoise du [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages