Le lundi 2 mars 2009

AmériqueInternational

Ça chauffe en Arctique

États-Unis d'AmériqueCanada ]

Par Alek_47

Depuis quelques années, ce ne sont pas que quelques oiseaux de métal qui se perdent dans l’arrière-cour des Inuits. Ce sont des commandos danois, des sous marins nucléaires américains, des équipes de recherche en fond océaniques russe ou des pétroliers battant pavillon panaméen.

Je ne parle pas ici du réchauffement climatique qui fait fondre petit à petit la blanche demeure des ours polaires. Je veux parler de l’Actique comme l’une des places chaudes de la géopolitique mondiale.

La semaine dernière, un avion russe de type Bear (quadrimoteur à hélice) s’est aventuré dans l’espace aérien canadien. Bien sur, notre puissante force aérienne s’est fait un plaisir d’accueillir ce visiteur inattendu pour lui faire un petit tour du proprio… euh…. un petit détour vers sa patrie d’origine.

Incident diplomatique? Non, les russes patrouillent le ciel de l’Arctique depuis plusieurs décennies et il arrive, que parfois, ils “s’égarent” et entrent dans l’espace aérien canadien tout comme il arrive que les américains ou les canadiens “s’égarent” au dessus du Kamtchatka ou de Novaya Zemlya. C’est de bonne guerre

L’Arctique canadien est donc une immense contrée gelée et survolée par des bombardiers stratégiques perdus que nos dévoués pilotes de CF-18 escortent sur le bon chemin.

Cependant, depuis quelques années, ce ne sont pas que quelques oiseaux de métal qui se perdent dans l’arrière-cour des Inuits. Ce sont des commandos danois, des sous marins nucléaires américains, des équipes de recherche en fond océaniques russe ou des pétroliers battant pavillon panaméen.

Le problème, c’est que le Canada ne possède pas les ressources nécessaires pour escorter tout ce beau monde chez eux et qu’ils ont parfois certaines motivations autres que se perdre. Les américains veulent que le passage du Nord-Ouest soit soumis aux lois internationales sur les détroits et passages, les russes veulent prouver que leur plancher océanique leur appartient, les danois veulent quelques cailloux sur la frontière avec le Groënland et les norvégiens regarde cela et se disent: moi aussi!!

Les chemins se rendant au nord ressemblent de plus en plus aux ponts de Montréal à l’heure de pointe, ça se bouscule pour avoir son petit arpent de neige. J’exagère, je sais. Cependant, la possibilité que les glaces se retirent, ouvrant des voies navigables et donnant accès aux ressources naturelles, commence à intéresser grandement certains États dont 3 des plus puissants, la Chine, les USA et la Russie. Ceux-ci commencent déja à contester l’autorité canadienne au nord et cela se fait par l’envoie d’expéditions maritimes, sous-marines, voire militaires.

Le gouvernement conservateur a réalisé un bon coup en planifiant une plus grande présence du pays avec l’embauche de rangers, la construction de nouveaux brises-glaces et la construction d’un port en eau profonde à Iqaluit. Je crois, par contre, que nous devons faire beaucoup plus. Il nous faut une base militaire digne de ce nom en Arctique, développer les infrastructures de transport et aider au développement afin d’avoir une chance de garder notre emprise sur le nord.

Trudeau avait ce fantasme de construire une deuxième capitale au nord et y siéger quelques semaines par année. J’aime cette idée, aussi démesurée que la construction des colonies pénitentiaires soviétique de Vorkuta et Oukhta dans la république de Komi, c’est du Trudeau à son meilleur et qui sait, l’une de ses seules bonnes idées sur l’unité nationale.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 20 articles

Profil: Politologue ayant étudié à l'Université Laval et à l'Université d'État des sciences humaines de la Russie à Moscou, je suis spécialiste dans les questions relevant de l'ex-URSS et de l'énergie.…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 499 a été rédigé par Aleksandre Lessard il y a 10 ans et 5 mois, le lundi 2 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Amérique, Canada, États-Unis d'Amérique, International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: MÉSRQ, IEDM et RLQ, du pareil au même? Dans un excellent article titré "Étudiants pour la hausse des droits de scolarité : l’IEDM et le RLQ contre les [...]

2012: Manifestation pacifique à Québec: gaz lacrymogène pour tous! http://www.youtube.com/watch?v=df6WOKRbuxI Alors que la ministre Line Beauchamp restait de marbre et demandait aux étudiants de manifester pacifiquement, sa police politique a [...]

2011: Qui dit mois de mars, dit mobilisation féministe! C’est sous le thème "Toujours en action pour le respect de nos droits" que les femmes se mobiliseront le 8 [...]

2011: Colisée de Québec: Charest défend le fédéralisme plutôt que les Québécois Bien qu’elle se réjouisse de l’annonce faite hier par le maire de Québec, Régis Labeaume, et le président-directeur général de [...]

2011: Québec, un gouvernement anglomane! Le gouvernement du Québec s’écrase, abdique sa responsabilité de promouvoir l’identité nationale québécoise par la défense et par la promotion [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages