Le lundi 16 février 2009

Québec

Le 13 septembre 1759… Un malentendu!? Vraiment!?

Lettre ouverte au baron Georges Savarin de Marestan, lignée de Montcalm

L'indépendance du Québec ]

Par Luc Archambault

Peut-être est-il temps de comprendre que ce qui différencie ce projet de re-constitution des autres, Waterloo, celle de la guerre d’indépendance et civile états-uniennes, etc., c’est qu’ici, les peuples concernés sauf celui du Québec, vivent dans des États qui sont les leurs. Ce qui n’est pas le cas au Québec.

D’après La Presse, vous, baron Georges Savarin de Marestan, un descendant matrilinéaire de Louis-Joseph de Montcalm, ferez « le voyage de France, à l’été, pour personnifier le malheureux général des armées françaises sur les plaines d’Abraham. ». Pourtant, la CCBN hésite maintenant à procéder depuis qu’elle a retiré son projet pour examen suite au déferlement de protestations. Son promoteur André Juneau est lâché par les conservateurs de la Art-Peur. Le Premier ministre Charest déclare qu’il n’en sera pas, une pétition du RRQ recueille plus de 3 650 signatures, maints commentateurs s’opposent, et l’unanimité se fait contre la « célébration » de la Conquête et de la défaite des armées du Roi de France Louis XV en Nouvelle-France. On parle de rapatrier la CCBN et les Plaines d’Abraham, institution et territoire fédéraux institués lors du 300e anniversaire de fondation de Québec en 1608 par Champlain et dont on a fêté le 400e canadianisé en 2008.

« Ce n’est pas ça qui me fera reculer » « Toute cette histoire, dit-il, n’est qu’un malentendu. » « Il faut voir [la reconstitution] comme un hommage rendu à ceux qui sont tombés pendant cette guerre, et qui ont permis qu’aujourd’hui au Québec, on puisse encore parler français.» 1

Un malentendu !? Vraiment !?

Qu’on « puisse encore parler français » au Québec, est-ce bien le fait de celles et ceux qui sont tombé(e)s pendant cette guerre ? De tous côtés, Britanniques compris ? Comme si, abandonnés par la France des capétiens et son Souverain en titre Louis XV, NOUS, le peuple souverain du Québec, objet de Cession (comme si un peuple pouvait être objet de Cession), nous n’avions pas su depuis 250 ans faire mentir l’Histoire du Conquérant, Lord Durham, fine fleur de la nation et de la « civilisation » britannique. Celle qui nous vouait à l’assimilation civilisatrice des occupants. « Peuple sans culture et sans histoire » que nous aurions été, parce que désormais privés dans le sang versé du lien de sang qui nous faisait partie du peuple de France ?

Nous, peuple orphelin de Souverain, peuple démocratique et souverain du Québec devenu donc, 30 ans avant la Révolution française, peuple né distinct du peuple de France par l’abdication de fait de la lignée du Souverain Louis XV, écourtée 30 ans plus tard, de son devoir premier de Souverain qui consiste à protéger son peuple contre l’envahisseur, peuple né dans la tourmente de nos enceintes violées, mises à feu et à sang répandu dans le tumulte des cris palpitant de douleurs défaites le 13 septembre 1759, à la faveur d’une guerrière Conquête, ne devons-nous pas notre résiliente survivance à notre incessant combat contre l’assimilation prévue par le Conquérant ?

Ce conquérant qui aujourd’hui instrumentalise ce 250e pour célébrer SA fondation sur les ruines de la Conquête, et non pour célébrer notre survivance en tant que peuple distinct de tout autre, toujours sous la coupe des héritiers directs d’un Empire guerrier qui sans rupture se prolongent dans un État de l’abus de force et qui s’impose tout aussi unilatéralement contre notre libre volonté plombée depuis 250 ans par la guerre, la manœuvre politique et l’autorité unilatérale d’un Empire auquel succède sans rupture un État du Canada jamais nommément soumis à la démocratique et libre approbation du peuple souverain du Québec.

Image originale de la reconstitution de 1759

Aucune poignée de main, qui honteusement affichait cette re-constitution, (retirée depuis) ne peut se dire noble, souriante et valide concorde ou réconciliation. Cela fait du descendant de Montcalm, le pantin jovialiste des canadianisateurs qui désirent se servir de cette re-constitution pour valider le Canada, comme le démontre bien le journaliste Raymond Giroux, Le Soleil – La bataille des Plaines commanditée.

Selon La Presse, « fonctionnaire à la retraite, le baron de Marestan personnifie son illustre ancêtre sur tous les champs de bataille depuis une vingtaine d’années. Il fait partie d’une communauté de mordus qui voyagent autour du monde, à leurs frais, dans le seul but de participer à des reconstitutions historiques. Pour eux, la bataille des plaines d’Abraham est un incontournable. »

Peut-être est-il temps de comprendre que ce qui différencie ce projet de re-constitution des autres, Waterloo, celle de la guerre d’indépendance et civile états-uniennes, etc., c’est qu’ici, les peuples concernés sauf celui du Québec, vivent dans des États qui sont les leurs. Ce qui n’est pas le cas au Québec. On ne peut sans blâme faire comme de si rien n’était, alors que ce qui en résulte est un État du Canada qui s’impose d’autorité, répudié qu’il est par l’Assemblée nationale du Québec, par la députation majoritairement souverainiste du Québec et par le fait que le Canada ne passe pas auprès du peuple souverain du Québec, fédéralistes/rénovateurs compris, cependant que s’impose d’autorité un statu quo de blocage illégitime et prosélyte.

  1. Voir La Presse []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvie R. tremblay Le 16 février 2009 à 23h14

    Bonsoir monsieur Archambault, interessant votre article.

    Je vous fais part d’un communiqué dont quelqu’un pourrait peut-être s’occuper.

    Merci,

    Commentaires suite à l’article : http://www.ledevoir.com/2009/02/14/233729.html?fe=6136&fp=386875&fr=132977

    Primo

    Lorsqu’un individu tire sur un autre individu on appelle ça un crime. Il y a par la suite un accusé et une victime. La charge financière de la défense de l’accusé n’est pas pris en charge par l’état à moins qu’ils ne soient éligibles à l’aide juridique. Les frais juridiques de la victime d’un acte criminel sont payés par l’état c’est ça la loi au Québec peut importe que l’accusé soit plombier, danseur nu, PDG, policier ou pompier !

    Lorsqu’il y a un acte criminel un déces par balle et deux tentatives de meurtres c’est des actes criminels quoi qu’en pense un coroner qui a décidé que ce n’était pas un acte criminel sur le banc et sans procès !!!

    Des accusations doivent être déposés peut importe quel était la profession de la personne qui a tiré sur une autre personne. C’est à la cour pendant le procès de déterminer si c’était de la légitime défense ou non et si la personne doit être reconnu coupable ou pas !

    Concernant les frais juridiques ils doivent êtres payé par l’état pour toutes les victimes d’acte criminel, la sucession de celui qui a été tué et les deux autres victimes sur lesquelles a aussi été commis un acte criminel. Tirer sur quelqu’un, sans être coroner, à mon avis, c’est un acte criminel !!!

    Et pour tout acte criminel il doit y avoir un procès…

    Puisque ce procès est d’intérêts publiques, il doit être publique.

    Concernant les frais juridiques des accusés, ils ne sont pas suposés êtres payés de nos poches. Ils sont suposés être d’effrayer par l’accusé à moins qu’il n’est le droit à l’aide juridique.

    Je comprends que les syndicats qui saisissent de l’argent sur chaque chèque de paye des accusés devraient normalement, leur offrir un service en retour, comme par exemple de payer leurs frais d’avocats. Alors qu’ils le fassent qu’ils ne nous refilent pas leurs factures à nous !

    Même si certains ont pu faire ajouter des ententes illégales au Québec par un maire à qui ils ont peut-être crevé des pneus ou encore qu’ils ont déposé des poursuites contre ces dits maires alors qu’ils ne sont nullement impliqué question de leur faire un peu d’intimidation. Ça n’a aucune valeur les lois québécoises qui ont été faites en plus, avant leur entente syndicale est prioritaire. Aucune entente ou contrat ne peut transgresser les lois Québécoises.

    Alors s’ils veulent avoir six avocats qu’ils les payent !

    Donc les frais juridiques des accusés doivent êtres payés par les syndicats et non par nos poches. On n’est pas suposé légalement payer les frais des accusés.

    Secundo

    Changement de sujet…

    Le premier ministre et/ou l’opposition officielle doivent immédiatement déposer une injonction sur le versement approximatif de 400 millions de subvention ou prêt, je ne sais pas trop qui devait être remis à Bombardier parce qu’ils étaient suposés garder tous leurs employés et en plus en engager plus de 300 autres. Cependant ils vont en congédier massivement.

    La même chose doit être fait aussi avec un autre suposément montant qui devait aussi être donné à Bombardier pour cette fois payer leur frais de construction d’usine.

    Cette injonction devrait être déposé dans les prochains jours surtout avec le fait que Bombardier donne un salaire farimineux à un ex-cadre de la caisse qui avant de partir a donné de l’argent à Bombardier ??? En plus, que l’on sait que les rendements de la caisse sont terrible bas à comparer au reste du Canada ?

    Si jamais les montants ont déjà été remis de manière aussi vite, qu’ils déposent en cour une saisie avant enquête pour protèger les citoyens du Québec d’une perte variant entre 400 millions et un milliard qui s’ajouterait à tout déficit.

    Étant donné la condition de la caisse plus la crise économique, personne ne devrait faire des versements d’argent ou de bonus à des compagnies ou à des employés de la caisse, toute transaction doit être interrompu, gelée. Toute la direction, le comité exécutif, tout cadre de la caisse doivent êtres envoyés en congé avec solde, pour le moment, en attendant que la lumière soit faite.

    Une demande devrait être faite à la vérificatrice générale du Canada (afin que le vérificateur est une certaine distance d’avec la gouvernance québécoise)de prendre la tutelle de la direction de la caisse de dépôt, aider de firme indépendante s’il le faut en attendant qu’elle fasse la lumière et qu’un nouveau président soit nommé, après le ménage. Qu’elle bloque toute transaction jusqu’à ce que la lumière soit faite.

    Si toutefois certains politiciens ou juges ne respecteraient pas les lois du Québec et les intérêts des Québecois dans leur décision un appel en cour internationale sera faite.

    Les chefs des partis au pouvoir ainsi que le milieu juridique doivent prendre conscience que de refuser cette demande hautement justifiée et légitime pour la protection financière du bas de laine des Québecois, pourrait entraîner les citoyens du Québec a intenté des poursuites criminels et civiles contre eux si les québécois perdaient leur bas de laine à cause de leur innaction.

    L’innaction c’est de la complicité…

    Sylvie R. Tremblay
    Jeanne du Lys

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Peintre, sculpteur, performeur, céramiste et citoyen

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 786 a été rédigé par Luc Archambault il y a 11 ans et 1 mois, le lundi 16 février 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'indépendance du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Évènement de Toungouska en 1908: hypothèses de l’explosion C'est en surfant sur le web que j'ai découvert l’évènement de la Toungouska. Il s'agit d'une immense explosion  qui est survenue au [...]

2013: Nikola Tesla et le rayon de la mort: preuves – vidéo Nikola Tesla, qui était d'origine serbe cyrillique, (10 juillet 1856 en Empire d'Autriche, territoire de la Croatie aujourd'hui - 7 [...]

2011: Le territoire québécois menacé par le gouvernement Charest Concernant l’important enjeu de transport des déchets nucléaires sur le Saint-Laurent, le député de Marie-Victorin et porte-parole de l’opposition officielle [...]

2009: Commémoration des Plaines d’Abraham versus Pendaison des Patriotes Je trouve innaceptable le fait de commémorer la pendaison des patriotes. Cet événement représente le point culminant d'une des plus [...]

2009: Victoire! Le Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) est très heureux de la victoire qu'il a obtenue aux dépens du gouvernement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages