Le samedi 13 décembre 2008

Québec

Les étudiants français au Québec

15% des étudiants français fréquentent une université anglophone

Nouvelles brèvesL'état de la langue française ]

Par Québec Info

Réagissant à des articles de presse affirmant que les étudiants français étaient nombreux à fréquenter les universités québécoises anglophones, le Consulat français a tenu à faire une mise au point.

Chaque année, environ 6400 Français étudient dans les universités québécoises alors que les Québécois sont au nombre d’un millier à fréquenter les universités françaises. Ces chiffres paraissent disproportionnés, mais doivent être relativisés en tenant compte des populations respectives.

De fait, quatre étudiants québécois sur 1000 choisissent d’étudier en France contre trois étudiants français sur 1000 au Québec. La majorité des étudiants français (85 %) fréquentent les universités de langue française. Plus enclins que les autres étrangers à s’éloigner des grands centres, ils représentent parfois une forte proportion des étudiants étrangers inscrits dans les universités en région : 30 % à l’Université du Québec à Trois-Rivières, 40 % à l’Université du Québec à Chicoutimi, 45 % à l’Université de Sherbrooke voire 60 % à l’Université du Québec à Rimouski.

La présence des étudiants français est profitable au Québec. Près du quart d’entre eux étudient en science et participent ainsi à la recherche québécoise.

Jeunes, francophones, bien intégrés à la société québécoise, certains choisissent de s’établir au Québec après leurs études apportant ainsi leur force de travail.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Gaston Boivin Le 13 décembre 2008 à 4h45

    Pour résumer ce que dit le Consulat fraçais et pour le dire autrement: 960 des 6,400 étudiants universitaires français, qui étudient au Québec, le font dans des universités anglophones, savoir 15% de ceux-ci, c’est à dire presqu’autant que tous les étudiants universitaires québécois qui étudient en France, que ce même Consulat estime à 1,000. Or, comme il est à parier qu’il n’y a pas seulement des étudiants universitaires québécois francophones, qui étudient en France, mais également des étudiants universitaires anglophones, l’on peut donc également parier qu’il y a plus d’étudiants universitaires fraçais qui étudient au Québec dans des universités anglophones qu’il y a d’étudiants universitaires québécois francophones qui étudient dans des universités en France.

  2. 2 cr0vax Le 13 décembre 2008 à 13h37

    La question intéressante est plutôt de savoir combien s’installent au Québec (déjà beaucoup) et combien voudraient le faire si c’était un peu plus simple (on demande trop souvent une expérience pro. sur le marché du travail canadien, qui n’est pourtant pas vraiment différent des autres)

  3. 3 Dave Le 13 décembre 2008 à 21h23

    Y’a aussi le fait que je ne crois pas que les statistiques concernant le cégep soient disponibles… Y’a des français qui viennent étudier au cégep souvent aussi…

  4. 4 Le Détracteur Constructif Le 16 décembre 2008 à 10h29

    Et il faudrait faire en sorte que ça continue… Généralement ils sont réellement les bienvenus!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 120 articles

Profil: Québec Info s'adresse avant tout à une clientèle internationale: amis du Québec dans le monde, spécialistes des études québécoises, anciens étudiants et stagiaires étrangers, Québécois vivant ou séjournant à l'étranger,…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 172 a été rédigé par Québec Info il y a 10 ans et 10 mois, le samedi 13 décembre 2008.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Nouvelles brèves, Québec, L'état de la langue française.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Modifications au programme de régions-ressources Le député de Labelle et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement régional et d’occupation du territoire, Sylvain Pagé, [...]

2009: Les amendes, c’est réglé! Lors de la manifestation organisée par le Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) contre la venue du prince Charles en [...]

2008: Le « nouveau Charest » et la désaffection civique Une courte majorité. Mais une épaisse couche de cynisme. De toute son existence le Québec n’aura jamais si peu voté. [...]

2008: Conférence de Poznan sur les changements climatiques « Le ministre fédéral de l’environnement, Jim Prentice, avait clairement un programme à défendre à la Conférence mondiale des Nations [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages