Le samedi 20 novembre 2010

SociétéQuébec

Non aux cégeps anglicisant

Partout au Québec, c’est le français qui doit être promu, non l’anglais!

L'état de la langue françaiseNouvelles brèves ]

Par SSJB

En totale contradiction avec le mouvement de francisation des cégeps observé dans la société civile depuis plusieurs années, les propositions libérales adoptées ouvrent la porte au bilinguisme comme mode d’acquisition des connaissances pour les étudiants francophones et allophones de niveau collégial.

Impératif français s’inquiète des orientations malsaines adoptées au Conseil général du Parti libéral du Québec le 13 novembre dernier. En totale contradiction avec le mouvement de francisation des cégeps observé dans la société civile depuis plusieurs années, les propositions libérales adoptées ouvrent la porte au bilinguisme comme mode d’acquisition des connaissances pour les étudiants francophones et allophones de niveau collégial.

S’il n’en tient qu’au Conseil général, le feu vert est donné pour l’établissement d’un premier projet-pilote pour les étudiants qui souhaitent une formation collégiale bilingue. Impératif français s’inquiète de l’influence indue des groupes qui veulent élargir la place de l’anglais dans la clientèle étudiante francophone alors qu’il faudrait au contraire augmenter les compétences en langue française chez les étudiants fréquentant des établissements collégiaux de langue anglaise.

Dans un contexte de recul du français à Montréal, comment peut-on interpréter la proposition mise de l’avant par les libéraux de la Commission des communautés culturelles et par ceux de la région de Montréal, sinon que ces deux entités travaillent plutôt à renforcer la place de l’anglais sans égard à l’état de la langue française?

« Alors que 50 % des étudiants allophones fréquentent les cégeps anglophones, le gouvernement libéral a augmenté leur financement cette année pour créer plus de place, et maintenant il veut angliciser les cégeps francophones, c’est totalement inacceptable » a déclaré le président de la SSJB, Mario Beaulieu.

« Le geste est grave », assure M. Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français. « Partout au Québec, c’est le français qui doit être promu, non l’anglais ! »

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Fondée en 1834 sous le vocable « Aide-toi et le ciel t’aidera », la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal œuvre à la protection et à la promotion de la langue française,…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 252 a été rédigé par Société Saint-Jean-Baptiste il y a 9 ans et 11 mois, le samedi 20 novembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Québec, Nouvelles brèves, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Pétition de démission de Jean Charest: 200 000 signataires! Les jours passent, et le compteur anti-libéral continue de grimper sur le site de l'Assemblée Nationale. Le nombre de 200 [...]

2010: Kébèk: la somme des écrits politiques de Raôul Duguay! Les Éditions du Québécois sont très fières d’annoncer la parution du livre Kébèk. Miroirs et mémoires (Écrits politiques 1965-2010), un [...]

2010: Le sens artistique « La majorité des budgets va dans le béton, mais que dépense-t-on dans la réelle création, dans le sang qui [...]

2010: Décès de Pat Burns La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, et le député de Johnson et porte-parole de l’opposition officielle en matière de [...]

2009: La pétition « Un enfant, une place » récolte 17 000 signatures C’est en compagnie de parents et de leurs poupons que le député de Gouin et porte-parole de l’opposition officielle en [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages