Le mardi 2 décembre 2008

QuébecEnvironnement

Des engagements fermes en matière de changements climatiques

Un véritable plan vert pour un Québec gagnant

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

Les résultats du sondage des principaux groupes environnementaux du Québec, divulgués la semaine dernière, témoignent des lacunes évidentes du PLQ et de l’ADQ en matière environnementale. Pour sa part, le Parti Québécois a présenté des positions claires et des engagements fermes.

Les dirigeants du monde entier se pencheront sur les suites à donner au Protocole de Kyoto lors de la Conférence des Nations Unies sur le Climat à Poznan en Pologne. Le Parti Québécois se dit inquiet de l’absence d’engagements fermes de la part du Parti libéral en ce sens. Il s’inquiète également du mutisme de Jean Charest quant à la position que défendra le Québec à cet événement alors que le Canada a totalement abandonné Kyoto.

« Mme Beauchamp peut-elle confirmer qu’elle sera de la délégation ? Quel est l’état de préparation de cette mission compte tenu du contexte électoral dans lequel Jean Charest nous a précipités ? Je pense qu’il est légitime de s’inquiéter », s’est interrogé Camil Bouchard, candidat du Parti Québécois dans Vachon et porte‑parole en matière d’environnement.

Par ailleurs, le Parti Québécois est particulièrement surpris que le Parti libéral se targue de faire du développement durable une priorité alors que son bilan démontre tout à fait le contraire. « Nous savons désormais que l’environnement n’est qu’un slogan pour le Parti libéral. Les actions des libéraux ont contredit plus d’une fois leurs belles paroles. On n’a qu’à penser à Rabaska, le Mont‑Orford, la destruction des plus belles terres agricoles du Québec sur le tracé sud de l’autoroute 30 ou le silence de Jean Charest concernant le projet Trailbreaker. Avec un tel bilan, on ne peut plus faire confiance aux libéraux sur la question de l’environnement », a ajouté Scott McKay, candidat du Parti Québécois dans L’Assomption.

Les résultats du sondage des principaux groupes environnementaux du Québec, divulgués la semaine dernière, témoignent des lacunes évidentes du PLQ et de l’ADQ en matière environnementale. Pour sa part, le Parti Québécois a présenté des positions claires et des engagements fermes. Le Québec doit se préparer à l’après-Kyoto. Cela doit se traduire dans toutes les sphères de la société et particulièrement dans le secteur des transports puisque celui-ci est responsable de 40 % des émissions de gaz à effet de serre au Québec.

« C’est la raison pour laquelle le Parti Québécois a annoncé un engagement de 3,5 milliards de dollars pour développer un plan intégré de transport collectif pour la grande région métropolitaine afin de doubler l’offre de service, a expliqué Camil Bouchard. De plus, nous entendons favoriser l’électrification de nos transports collectifs et des flottes publiques et commerciales et renforcer l’industrie des transports terrestres électriques. Ça, c’est être audacieux pour le Québec ! »

« Nous avons annoncé notre engagement de mettre à jour notre réglementation vétuste notamment sur la qualité de l’air partout au Québec. De plus, nous avons annoncé notre intention d’embaucher plus d’inspecteurs afin de faire appliquer correctement la réglementation actuelle relativement à la protection de nos cours d’eau et au dépistage des sites d’enfouissement illégaux. Un véritable plan vert pour un Québec gagnant! », a conclu Scott McKay.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 468 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 10 mois, le mardi 2 décembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2008, Québec, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Enquête publique sur l’industrie de la construction La semaine dernière, plusieurs municipalités et ordres professionnels ont donner davantage de poids au mouvement populaire qui réclame la tenue [...]

2008: Le film “Ce qu’il faut pour vivre” Le premier long-métrage de Benoît Pilon est l’un des grands lauréats du Festival des films du monde de Montréal. Il [...]

2008: Des députés du Bloc invitent les Québécois à appuyer Pauline Marois le 8 décembre Considérant tout particulièrement la période difficile dans laquelle nous entrons sur le plan économique, nous croyons nécessaire de lancer un [...]

2008: Crise politique à Ottawa: Un Québec debout, c’est un Québec gagnant! « En refusant de se battre contre le plafonnement de la péréquation que voulait imposer Stephen Harper, Jean Charest a [...]

2007: Quand la CIA veut renverser Hugo Chavez J'ai trouvé ce texte en survolant Vigile, et comme j'aime bien le Venezuela, je tenais à vous le partager. Puisqu'aujoud'hui [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages