Le mercredi 23 décembre 2009

QuébecEnvironnement

Résultats des négociations de la Conférence de Copenhague

Le Parti Québécois déçu des résultats...

Par Parti Québécois

C’est un échec du fédéralisme canadien. Le Québec a été muselée car le gouvernement du Canada a décidé de favoriser l’industrie pétrolière qui exploite les sables bitumineux, une des pires sources de pollution. Un Québec souverain aurait fait entendre sa voix et aurait parlé en son propre nom!

« Nous sommes profondément déçus que la communauté internationale n’ait pu arriver à une entente à Copenhague, a déclaré Scott McKay, porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement durable et d’environnement, au lendemain de la fin des négociations sur les changements climatiques. L’accord survenu n’est ni ambitieux ni contraignant et surtout, il ne fait pas l’unanimité des nations, petites et grandes. De plus, le gouvernement de Stephen Harper, qui représentait les Québécois dans cette négociation, a contribué à cet échec. Stephen Harper n’a même pas été invité par le président Obama lors des rencontres restreintes. Le Canada est la honte des Québécois qui se préoccupent de l’environnement », a ajouté Scott McKay.

Le député de L’Assomption a aussi souligné le manque de sensibilité de Jean Charest qui a émis un communiqué qui faisait un bilan « positif » de sa mission à Copenhague alors que les négociations entraient dans leur phase critique et que toutes les parties cherchaient une voie pour conclure un accord.

« M. Charest aurait pu avoir la décence d’attendre que les négociations soient terminées avant d’émettre un communiqué dans lequel il vante son action. Les Québécois comprennent fort bien que Jean Charest n’a pas d’influence sur le cours des négociations dans ce dossier névralgique pour notre futur. Pire, il a subi une rebuffade de la part du gouvernement du Canada, a souligné M. McKay. La présence de Jean Charest n’a rien changé. En fait, sa présence à Copenhague servait davantage à redorer son image passablement écorchée par son obstination à ne pas tenir d’enquête publique sur l’industrie de la construction ».

« Enfin, nous devons conclure que c’est, comme nous l’avions annoncé depuis quelques mois, un échec du fédéralisme canadien. La voix du Québec a été muselée car le gouvernement du Canada a décidé de favoriser l’industrie pétrolière qui exploite les sables bitumineux, une des pires sources de pollution. Un Québec souverain aurait fait entendre sa voix et aurait parlé en son propre nom », a conclu Scott McKay.

Les prochains mois seront cruciaux pour la poursuite des négociations. Le Parti Québécois sera actif pour qu’enfin la voix du Québec se fasse entendre et puisse contribuer positivement à un traité ambitieux et contraignant sur les changements climatiques. Rappelons que le Parti Québécois a fait sienne la recommandation de la communauté scientifique à l’effet de réduire minimalement les gaz à effet de serre de 25% par rapport à l’année 1990.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Réal Genest Le 23 décembre 2009 à 8h35

    Que dire? Avec le gouvernement Harper qui “me” représente sur la scène internationale avec une telle élégance, j’ai toutes les raisons d’être “fière” d’être “canadian “O Canada ”
    Dire qu’il y a encore des québécois qui s’accrochent à un pays aussi méprisant du bien commun!!!
    Sachez bons québécois rampant que votre honneur est liée à ce gouvernement qui est maintenu en place par le reste du Canada. Ah! j’oubliais, vous n’avez pas d’honneur! Vous avez le syndrome de ceux qui vivent de dépendance!
    Bon peuple continue à creuser ta fosse le reste du Canada ira casser la croûte sur ta pierre tombale:

    “RIP Jean Baptiste….” “finaly peace in Canada!”

  2. 2 GIRAUDI Le 29 décembre 2009 à 19h27

    cette déresponsabilisation des états est proprement scandaleuse !! Seul l’argent, le profit sont légion.
    Les politiques sont muselés par les trusts pétroliers et les pseudo conséquences qui découleraient d’une réduction des utilisations des énergies à effets de serre par les électeurs !! Ils sont totalement inconscients de l’avenir de la planète et des espèces vivantes qu’ils nous réservent ayant comme seul argument (oh combien desuet face à l’ampleur des dégats) du PIB de leur pays !!!!! Le véritable enjeu, c’est la destruction de l’humanité, mais, apparemment, personne ne s’en préoccupe ….. Merci, Messieurs les politiques, pour l’avenir de nos enfants et petits enfants !!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pascal Monette

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 400 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 9 mois, le mercredi 23 décembre 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2015: Google, quoi du Fa la la! Aujourd'hui est une journée très spéciale car Google nous dit que le Québec existe, et en tabarnouche la la. Expliquons; [...]

2013: Joyeuses fêtes et pas de chicane dans vos cabanes Beaucoup d'entre nous sommes maintenant en vacances pour la période des fêtes. En plus de se souhaiter de joyeuses fêtes [...]

2010: Miser sur l’internet non-anglophone et combattre la crise Car même si l’anglais reste la langue la plus compétitive sur le web, plus de 50% des démarches de recherche sont [...]

2010: Compressions budgétaires pour les offices municipaux d’habitation « Le refus de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) de financer une partie du budget de remplacement, [...]

2010: De la « poudre » aux yeux ! La seule façon d’éradiquer la corruption c’est de dissoudre le Parti libéral du Québec. Charest cherche encore une fois à nous [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages