Le lundi 3 novembre 2008

SociétéÉconomie

Jean Charest vient de se souvenir que l’économie sociale existe!

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

Le plan d’action gouvernemental de Jean Charest pour le soutien aux interventions en économie sociale n’apporte aucune solution pour les entreprises d’économie sociale en aide domestique.

À quelques jours d’un probable déclenchement d’une élection injustifiée, le gouvernement de Jean Charest vient de redécouvrir in extremis et à la dernière minute l’avantage de l’économie sociale. Son plan d’action gouvernemental pour le soutien aux interventions en économie sociale rendu public hier, bien que bienvenu, n’apporte aucune solution pour les entreprises d’économie sociale en aide domestique.

Depuis déjà quelques semaines, le gouvernement fédéral a entrepris une grande opération de vérification auprès des entreprises d’économie sociale en aide domestique qui sont enregistrées comme organisme de bienfaisance et venant en aide principalement aux aînés en perte d’autonomie. Pour le gouvernement fédéral, le fait de venir en aide à une population de 65 ans et plus ne constitue plus un critère jugé suffisant pour présumer que ces personnes ont besoin de services de prévention et d’aide en raison de leur vieillissement.

En conséquence, ces entreprises ne pourront plus être considérées comme des organismes de bienfaisance, mettant ainsi en cause l’avenir de plusieurs entreprises d’économie sociale.

« Le plan d’action annoncé hier par le gouvernement Charest ne règle en rien le problème. La situation est critique et elle risque d’entraîner la fermeture de 30 entreprises à mission sociale avec la perte de plus de 1700 emplois. Ce sont 18 000 personnes aînées qui risquent de perdre des services qui leur sont essentiels. Au lieu de déclencher des élections, le gouvernement Charest aurait intérêt à sauver ces emplois », a déclaré le député de Jonquière et porte-parole du Parti Québécois en matière de développement régional, Sylvain Gaudreault, alors qu’il réagissait à l’annonce faite par la ministre Nathalie Normandeau.

Le gouvernement Charest s’est encore une fois traîné les pieds

Le député rappelle d’ailleurs que le gouvernement du Parti Québécois, dans le budget de Pauline Marois, avait proposé un plan d’action pour le secteur de l’économie sociale qui prévoyait notamment la création d’un programme d’amélioration des infrastructures et de l’équipement, la création d’un programme de développement des secteurs émergents, la bonification du Programme favorisant la capitalisation des entreprises de l’économie sociale et l’analyse de la faisabilité et l’opportunité d’une politique gouvernementale d’achat préférentielle auprès des entreprises d’économie sociale.

« Dès son élection en 2003, le gouvernement libéral a fermé le dossier de l’économie sociale et n’a apporté aucun suivi aux propositions de Madame Marois. À des fins électoralistes, il vient de redécouvrir les vertus des entreprises d’économie sociale. Que de temps perdu », a conclu la députée de Crémazie et porte-parole en matière d’économie sociale, Lisette Lapointe.

Rappelons que le réseau d’entreprises d’économie sociale fut réellement reconnu dès 1996 par le gouvernement du Parti Québécois. Aujourd’hui, selon les données disponibles, les entreprises d’économie sociale emploient près de 125 000 personnes et génèrent un bénéfice dépassant les 17 milliards de dollars annuellement.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 449 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 11 mois, le lundi 3 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Société, Campagne électorale québécoise 2008.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Changement d’heure automne 2012 au Québec: avancer ou reculer ? C'est le temps de changer l'heure de nos montres, horloges, réveille-matin,  radios d'auto, de nos fours à micro-ondes, etc. Quoi [...]

2010: « Ô Canada ! » Mme Sophie Cousineau a publié un article qui traite du danger de laisser le contrôle étranger sur l’industrie de la [...]

2009: Décès et vaccination en Suède: mise à jour Pour faire suite à mon article Déjà deux morts en Suède suite à la vaccination contre le virus H1N1 et [...]

2009: L’immigration dans la Ville de Québec Lentement mais sûrement, la vieille capitale s’ouvre à l’immigration. Entre 2001 et 2006, le nombre d’immigrants établis à Québec est [...]

2009: Visite royale: le RRQ fera la fête au Prince Charles! Le prince Charles a décidé de faire fi de nos mises en garde quant à sa présence chez nous. Il [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages