Le mercredi 17 septembre 2008

Politique

Stéphane Dion promet de faire de l’ingérence en éducation

En bon centralisateur, Dion souhaite s’ingérer dans les compétences des provinces

CanadaCampagne électorale fédérale 2008 ]

Par AmériQuébec

Dion vient de s’apercevoir que son Tournant Vert ne soulevait pas de grandes passions. Voyant l’impopularité de son option, Stéphane Dion propose plus d’un milliard de dollars pour l’éducation. Un seul petit hic, l’éducation n’est pas de compétence fédérale, mais bien de compétence provinciale. Dion vient de nous démontrer une fois de plus que le Parti Libéral du Canada est plus centralisateur que jamais.

Le vrai visage du Parti Libéral du Canada refait surface! Stéphane Dion, en bon centralisateur, a décidé que s’il était élu, il investirait plus d’un milliard de dollars dans des programmes en éducation. C’est la promesse qu’il a fait aujourd’hui alors qu’il visitait l’université de Western Ontario.

Dion propose donc à tous les étudiants universitaires, peu importe le revenu de leurs parents, un prêt de 5000$ sans intérêt. Il voudrait par ailleurs offrir plus de 300 000 bourses aux étudiants, sans mentionner le fait qu’il voudrait rendre ces bourses plus généreuses.

Le problème, ce n’est pas le geste de vouloir aider les étudiants financièrement. Non, le problème, c’est plutôt que ce n’est pas le rôle du gouvernement fédéral. L’éducation ne fait pas partie des compétences du gouvernement fédéral, c’est aux provinces que revient le rôle de gérer le système d’éducation et ce qui en découle.

Finalement, ce que Dion propose, c’est de prendre la place des gouvernements provinciaux. Nous savons tous que gérer le système d’éducation, ça coûte cher. Au Québec, nous savons aussi que les moyens du gouvernements sont limités. Du côté du fédéral, toutes ces dernières années, le gouvernement a engendré des surplus qui se chiffrent en milliards de dollars.

Dion souhaite donc profiter de la situation et prendre la place des gouvernements des provinces. Cela accentuerait la dépendance des provinces à l’égard du gouvernement fédéral. Le Québec se retrouverait à genoux devant Ottawa, obligé de respecter les conditions imposées par le gouvernement fédéral pour avoir l’argent.

Étant de nationalité québécoise, je ne peux accepter que mon peuple soit placé en situation de dépendance et subordonné au gouvernement d’une autre nation. Si Dion veut s’attirer des votes au Québec, ce n’est pas un plan complet en éducation qu’il aurait dû proposer, mais bien un transfert de points d’impôts entre le gouvernement fédéral et les provinces, selon les besoins de ces dernières. Parce que le gouvernement fédéral fait trop d’argent, c’est la seule option que j’accepterais pour notre nation.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 325 a été rédigé par AmériQuébec il y a 11 ans et 6 mois, le mercredi 17 septembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Canada, Campagne électorale fédérale 2008.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Assermentation royale des députés du PQ Pauline Marois, la première Première ministre de The Province of Quebec et les 53 autres députés du Parti québécois, élus [...]

2010: Galerie des talents Cette dernière se voudra celle des véritables amoureux du développement. Des personnes suffisamment matures pour pouvoir s'effacer afin de laisser [...]

2010: Fausse alerte à la bombe et train de banlieue 500 utilisateurs de transport en commun ont eu toute une frousse ce matin lorsqu'une fausse alerte à la bombe a [...]

2009: Prix de l’essence Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie, Sylvain Gaudreault, se questionne sur la teneur exacte [...]

2009: Décrochage scolaire: Courchesne avoue que l’engagement libéral est aux oubliettes Aujourd’hui à l’Assemblée nationale, forcée par le député de Borduas et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages