Le mardi 2 septembre 2008

Politique

Des élections fédérales d’ici octobre 2008?

Stephen VS Stéphane: le Canada n’aura jamais été aussi ennuyeux

CanadaCampagne électorale fédérale 2008 ]

Par AmériQuébec

La bataille entre le Stephen de l’ouest canadien et le Stéphane francophone canadien d’origine québécoise s’annonce d’un ennui remarquable. Le résultat trop prévisible qui mènera de nouveau à un troisième gouvernement minoritaire démontrera que les intérêts des canadiens et des québécois ne sont pas conciliables.

En suivant la mascarade qui dure maintenant depuis plusieurs semaines, tous savons que des élections fédérales sont imminentes. Stephen Harper est à la recherche de prétexte pour se donner un nouveau mandat, tandis que Stéphane Dion, toujours aussi impopulaire, a fait duré le suspense jusqu’à la dernière minute. Finalement, on apprend que la dernière rencontre entre Stephen Harper et Stéphane Dion n’a rien donné, les deux restant sur leurs positions inconciliables, semble-t-il.

Avez-vous des attentes de ces élections générales? Pour ma part, je n’en ai aucune. Le résultat risque d’être le même: un gouvernement conservateur minoritaire. Et peut déjà prédire ce qui se passera: tout au long des élections, on tentera par tous les moyens du côté des conservateurs de convaincre les Québécois qu’on améliore leur sort… qu’on les a reconnu comme formant une nation dans un Canada united coast-to-coast, qu’on a réduit les taxes sur la consommation, qu’on a respecté les promesses datant maintenant de plus de deux ans. Bref, on continuera à entuber le peuple québécois. Les conservateurs continueront aussi à jouer la carte du pouvoir. En démontrant qu’il vaut mieux former le gouvernement qu’en être exclu, faisant référence au Bloc Québécois.

À Québec, les jeux sont déjà faits: une personne sur deux voterait pour les conservateurs, selon un récent sondage qu’il faut prendre avec des pincettes, étant donné la marge d’erreur pour un échantillon aussi petit. C’est plutôt paradoxal: à Québec, la majorité des députés sont conservateurs, et certains sont même ministres. Pourtant, demandez à quiconque de nommer ne serait-ce qu’une seule réalisation de leur député-ministre-potiche conservateur… c’est une tâche plutôt difficile.

Faute d’alternative, ou peut-être par manque d’intérêt envers la politique, les conservateurs seront donc réélus. Tout le monde sait que Stéphane Dion est perçu comme un traître à la nation québécoise, toujours associé à l’ancienne gang du Parti Libéral du Canada, avec Jean Chrétien. Les candidats vedettes du PLC au Québec se limitent à… Justin Trudeau, le pro du bilinguisme. Au Québec donc, il est à peu près impossible de voir le PLC rattraper le retard accumulé depuis les dernières élections.

La seule avenue possible pour les québécois, c’est de voter pour le Bloc Québécois. Ce n’est pas tant que les députés du BQ changent quelque chose à Ottawa: nous sommes rendu tellement minoritaires à la Chambre des Communes que la seule chose que ce parti réussira peut-être à faire comprendre aux Québécois, c’est que la nation québécoise n’a aucune chance d’influencer politiquement le cours des choses au Canada. On est déjà tellement minoritaire parmi les 300 clowns à Ottawa qu’il est peu étonnant de voir la majorité des gens se désintéresser de la politique fédérale.

Et vous, pour qui voterez-vous?

Si des élections fédérales avaient lieu actuellement, pour quel parti politique voteriez-vous?

  • Le Bloc Québécois (54%, 502 Votes)
  • Le Parti Conservateur du Canada (17%, 159 Votes)
  • Le Nouveau Parti Démocratique (11%, 105 Votes)
  • Le Parti Libéral du Canada (10%, 95 Votes)
  • Ne sait pas (4%, 40 Votes)
  • Le Parti Vert (4%, 36 Votes)

Nombre total de votes: 937

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Durandal Le 8 septembre 2008 à 0h15

    Stéphane Dion n’est certainement pas un « francophone canadien d’origine québécoise », c’est un franchouillard qui a une double-nationalité : une de la République française et une de la Fédération canadienne.

    Harper à beau parler avec un accent d’anglophone, Dion parle avec un accent de parisien. Dion n’est pas Québécois. J’hésite même à dire qu’il est canadien.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 442 a été rédigé par AmériQuébec il y a 11 ans et 5 mois, le mardi 2 septembre 2008.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale fédérale 2008, Politique, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Faillite de Pierre Péladeau: Quebecor désavoue François Legault C'est la journée des cafouillages à la Coalition Avenir Québec. Alors que François Legault tenait hier des propos très douteux [...]

2012: Bilan de la CAQ: 14 faillites, l’amour du PQ de François Legault, et la pureté du sang Des commentaires tout simplement inadmissibles de la part de François Legault sont passés inaperçus dans la presse francophone. C'est dans [...]

2012: Avec la CAQ, le Québec pourrait devenir un dépotoir de déchets nucléaires François Legault, chef du parti Coalition avenir Québec (CAQ),  a passé une grande partie de sa campagne électorale à dénoncer [...]

2006: Le Vieux Miracle: le Québec de demain Voici une nouvelle écrite pour le concours de nouvelles de Limoilou, mais qui ne fût jamais publiée. Le sujet du [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages