Le vendredi 30 mai 2008

QuébecPolitique

Aide sociale: aux poubelles les préjugés!

Par Marie-Ève Duchesne

Du 5 au 10 mai dernier se passait la Semaine de la dignité des personnes assistées sociales. À cette occasion, plusieurs centaines de personnes des quatre coins du Québec se sont réunies le 7 mai au Centre Horizon de Québec pour célébrer ensemble leur dignité et continuer le dur combat qu’est la lutte aux préjugés.

Organisée par le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) c’est sous le thème : « C’est assez les préjugés, arrêtez de nous diviser ! » que plus de 300 personnes se sont rassemblées pour assister à une pièce de théâtre dénonçant les personnalités publiques, les institutions et les médias qui portent, diffusent et attisent les préjugés et les conséquences de ces étiquettes que l’on pose sur les personnes assistées sociales.

Après une journée de dénonciation des préjugés, mais aussi de contre-discours à l’argumentaire proposé par les « grands diffuseurs de préjugés » de notre société, ces mêmes personnes se sont mobilisées pour une action devant l’Assemblée nationale pour détruire une bonne fois pour toutes les préjugés qui assaillent la vie des ces personnes.

Aux poubelles les préjugés, c’est une question de dignité ! Les groupes membres du FCPASQ ainsi que leurs alliées et alliés ont profité de cette Journée nationale pour livrer des poubelles au Premier Ministre Jean Charest afin de dénoncer l’inaction de ce gouvernement libéral en matière de lutte aux préjugés. Ce gouvernement contribue à appauvrir ces personnes en maintenant une loi d’aide sociale qui favorise les préjugés.

C’est en catégorisant les personnes dans différents programmes, entre aptes et inaptes, entre « personnes qui le méritent » et « personnes qui ne le méritent pas », que le gouvernement Jean Charest exprime son mépris et ajoute au poids qui pèse lourd sur les épaules des personnes assistées sociales. Monsieur Charest a d’ailleurs continué dans la même veine de mépris puisque personne de son Conseil exécutif n’a voulu recevoir la délégation « d’éboueuses et éboueurs de préjugés » à son bureau même si ce dernier avait été mis au courant de cette action.

Des poubelles aux parlement

Pour la dignité ou pour le capital politique ?

Profitant de cette action devant l’Assemblée nationale pour redorer leur blason, une délégation péquiste s’est jointe à la manifestation afin de venir se gagner quelques votes auprès des plus pauvres. Le Parti Québécois a tenté de nous faire oublier leurs mauvais coups en nous partageant leur réel désir d’engagement face à certaines des revendications du FCPASQ. Rappelons-nous que, par le passé, c’est ce même parti qui a mis fin à l’indexation des prestations d’aide sociale selon l’augmentation du coût de la vie et qui réclame maintenant haut et fort le retour de cette indexation afin de contribuer à la lutte pour la dignité de ces personnes . Le Parti Québécois a la mémoire courte ; mais les personnes assistées sociales, elles, s’en souviendront !

La lutte aux préjugés

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 MANDELKORN Le 11 juin 2008 à 5h28

    Peut-on vivre sans préjugés? Peut-on penser sans préjugés? … Selon Kant, les préjugés “sont des jugements provisoires acceptés comme principes”. En cela Kant se trompe.
    Les préjugés au quotidien, ils sont là scotchés à nos pensées, … Inépuisable stock de prêt à penser et se comporter, les préjugés imprègnent nos relations , d’ailleurs le monde psychiatrie n’aiment pas tenir compte des travaux des historiens du monde entier surtout si les échanges culturels semblent inefficaces à éradiquer les préjugés, notamment en France : Qui peut honnêtement se prétendre à l’abri des préjugés ? ..

    Selon certains travaux, les préjugés ont pour fonction de restaurer l’image de soi ….. De plus, ils exprimaient également un niveau de préjugés ethniques, philosophiques et politiqes. Il va de soit qu’après une journée de dénonciation des préjugés, mais aussi de contre-discours de mon professeur de Français, j’ai à l’argumentaire proposé par les « grands diffuseurs de préjugés » de notre société, ces mêmes personnes qui se mobilisent à leur tour comme ils l’ont faient par le Passé pour une action devant l’Assemblée nationale pour détruire une bonne fois pour toutes les préjugés qui assaillent la vie des ces mêmes personnes. On ne peux mettre aux poubelles les préjugés, ce serait en créer d’autres et non des plus criants ,c’est aussi et surtout une question de dignité ! Les ordres donnés aux alliées et alliés lors du débarquement en France n’ont rien à livrer des poubelles. Je disais préjugés politiques et ne me trompais guère, on ne doit pas dénoncer l’inaction des gouvernements libéraux en matière de lutte aux préjugés. Je pense qu’aucun gouvernement contribue à appauvrir des personnes en maintenant une loi d’aide sociale que l’on dit favorisé les préjugés. Il faudrait être plus responsable aux termes , pensant évidemment au nom : subordonné dont on ne soupçonne pas le nombre de laisser pour compte.C’est en catégorisant les personnes dans différents programmes, entre aptes et inaptes, entre « personnes qui le méritent » et « personnes qui ne le méritent pas », que l’école et la société exprime son mépris et ajoute au poids qui pèse lourd sur les épaules des personnes assistées sociales. D’ailleurs la science conceptualise, elle a peut-être continué dans la même veine de mépris puisque presque personne n’a voulu recevoir les plaintes au même titre que les faits qui s’actualisent bien trop.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Presse-toi à gauche

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 21 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 399 a été rédigé par Marie-Ève Duchesne il y a 11 ans et 6 mois, le vendredi 30 mai 2008.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Julius Richard Petri : bactériologiste Le moteur de recherche Google nous a habitué à plusieurs surprises depuis quelques années. Il est toujours agréable de tomber [...]

2012: Grève étudiante: inquiétudes aux Nations Unies face à la situation au Québec Le Québec fait parler de lui à l'étranger grâce au gouvernement Charest, mais pas de façon très  positive. En effet, [...]

2011: L’insondable profondeur du vide Six semaines après un congrès où Pauline Marois a vu son leadership plébiscité par 93,08 % des membres, le PQ [...]

2011: Référendum sur la souveraineté: le Bloc interpelle le NPD «Alors que l'Assemblée nationale du Québec a dénoncé à l'unanimité la volte-face du chef du NPD, Jack Layton, concernant la [...]

2010: Sleep Country et Dormez-vous, des prédateurs et des partitionnistes La Coalition « Québec français (( Participent à la Coalition « Québec français » le mouvement Impératif français, la FTQ, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages