Le lundi 13 octobre 2008

PolitiqueQuébec

Stephen Harper doit s’engager à ne pas nommer un non-élu comme ministre

Respect du choix démocratique des Québécois

Campagne électorale fédérale 2008Canada ]

Par AmériQuébec

Stephen Harper doit respecter le choix démocratique des Québécois et s’engager dès maintenant à ne pas nommer un non-élu comme ministre, car les ministres doivent rendre des comptes à la population par l’entremise de la Chambre des communes. Le chef conservateur doit comprendre que les élus représentent la population et que dénigrer ceux-ci, c’est dénigrer les gens.

Stephen Harper doit également s’engager à écouter les élus choisis démocratiquement par la population. Pour ma part, j’ai dit que le Bloc Québécois était prêt à discuter avec tous les partis, enjeu par enjeu, avec comme seul critère, les intérêts du Québec. Nous attendons toujours que le chef du Parti conservateur en fasse autant. Est-ce que Stephen Harper est prêt à discuter avec les autres élus ou se cantonnera-t-il dans la partisanerie extrême?

Harper affirme que le Québec doit avoir des ministres à la table pour défendre ses intérêts, mais les conservateurs du Québec sont tenus en laisse. Le chef conservateur interdit à ses candidats de parler, de débattre et de défendre les intérêts du Québec. Comment le chef conservateur peut-il penser que les Québécoises et les Québécois vont croire qu’un élu muet et tenu en laisse va mieux représenter le Québec qu’un ou une élue du Bloc Québécois, libre de s’exprimer?

La menace d’un gouvernement conservateur majoritaire plane toujours

Les Québécois doivent se rappeler que l’enjeu primordial de ces élections, c’est d’empêcher Stephen Harper d’obtenir une majorité. Le chef du Parti conservateur a réaffirmé, en affichant son mépris pour la Chambre des communes qu’il a qualifié d’estrades, qu’il avait bien l’intention de n’en faire qu’à sa tête. La seule façon de l’obliger à montrer un peu de respect envers le Québec, les électeurs et la démocratie, c’est de le garder en minorité.

Contrairement aux apparences, des signaux montrent que Stephen Harper est tout près d’obtenir une majorité. Des projections crédibles placent les conservateurs à quelques sièges d’obtenir une majorité. Il faut réaliser que ce sont les Québécois, en résistant aux conservateurs et en se ralliant massivement derrière le Bloc Québécois, qui peuvent empêcher Stephen Harper d’obtenir une majorité. Si nous ne voulons pas nous réveiller avec une majorité conservatrice le 15 octobre au matin, il faudra que les Québécoises et les Québécois aillent voter massivement le 14 octobre.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec
Gilles Duceppe

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 316 a été rédigé par AmériQuébec il y a 8 ans et 6 mois, le lundi 13 octobre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, Canada, Campagne électorale fédérale 2008.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Benoît Pelletier : le fédéraliste nationaleux Je viens de lire l'article Une grosse fatique de Benoît Pelletier, qui est en fait un extrait de ce qui [...]

2008: N’importe qui sauf Harper: une position dangereuse! Dans le cas qui nous concerne (c'est-à-dire la campagne fédérale), que des Québécois sincères - les artistes notamment- aient voulu [...]

2008: Que Charest applique la Loi 101 dans ses communications avec les entreprises au Québec Le Mouvement Montréal français (MMF) félicite Mme Isabelle Hudon et les participants du Rendez-vous des gens d'affaires et des partenaires [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages