Le dimanche 14 octobre 2012

QuébecPolitique

Commission Charbonneau: Cher Lino

Quand Nathalie Normandeau se laissait "agacer" par Lino Zambito

La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec ]

Par Sylvain

Ainsi, on comprend qu’elle veuille se dissocier des allégations de Lino Zambito, mais elle ne se dissocie pas du fait d’avoir reçu des roses, des billets de spectacle et d’avoir participé aux cocktails. Elle se dissocie d’avoir été «impliquée dans l’organisation», mais ça ne veut pas dire qu’elle ne connaissait pas les rouages et les détails de l’organisation. Normandeau a joué le rôle d’appât, mais ne saurait pas qui avait la ligne en main?

On a rapporté dans les médias la semaine dernière l’histoire où Lino Zambito avait fait parvenir des roses, 40 roses, à l’ancienne ministre libérale Nathalie Normandeau pour son anniversaire. Voici ce que Nathalie Normandeau aurait répondu à Lino Zambito, si l’on peut se fier à la transcription de l’audience à la Commission Charbonneau du 4 octobre 20121:

Cher Lino,
C’est avec plaisir que j’ai reçu les magnifiques fleurs que vous m’avez transmises à l’occasion de mon anniversaire. Cette délicate attention m’a grandement touchée, elle est l’expression de votre générosité et je tiens à vous remercier chaleureusement. Vous avez contribué à rendre cette journée encore plus belle.

Veuillez accepter, Monsieur le Président, directeur général, mes
salutations cordiales.

Nathalie Normandeau

Ainsi, durant l’audience, on a posé cette question à monsieur Zambito:

[…]envoyer… envoyer des roses à la vice-première ministre et lui payer des billets au Centre Bell, on a toujours un petit but intéressé quand on fait ça là, hein?

Et monsieur Zambito, le généreux comme le nommerait Nathalie Normandeau, de répondre:

Écoutez, moi, ça a tout le temps été fait dans un… Les billets au Centre Bell, ça a tout le temps été fait dans un but de développement d’affaires, ça n’a jamais été fait, dire, j’envoie des billets puis en retour j’ai ça. Écoutez, j’ai assisté au cocktail, comme je vous ai dit, deux mille six (2006), deux mille sept (2007). En deux mille huit (2008), j’ai organisé la leur et c’est sûr que j’ai connu madame Normandeau, je l’ai croisée à plusieurs reprises. Puis, à un moment donné, on m’a mis au courant que c’était son anniversaire…

Donc, on comprend très bien, en lisant entre les lignes, lorsqu’il parle de «développement d’affaires», que le but était d’avoir éventuellement un retour d’ascenseur. Les billets de spectacle, les roses, les cocktails, tout ça, c’était clairement des pots de vin, des tentatives pour soudoyer la ministre Normandeau.

La lettre de la ministre Normandeau, où elle remercie le «Cher Lino», c’est carrément l’acceptation d’un pot de vin. Une personne normale avec le poste de Nathalie Normandeau, sachant recevoir des cadeaux d’un entrepreneur en construction, aurait refusé les petits cadeaux, mais aussi trouvé très bizarre que des centaines de milliers de dollars arrivaient dans la caisse du PLQ aussi facilement. Nathalie Normandeau aurait dû, plutôt que de remercier Lino Zambito, lui demander d’aller se faire paître, lui faire comprendre que ce n’était pas très éthique cette relation. Eh non, Normandeau, dans une lettre chaleureuse, a remercié Lino Zambito.

Normandeau se dissocie, mais ne dit pas que c’est faux ou encore qu’elle ne savait pas

Dans un communiqué, Normandeau a informé que:

Comme plusieurs de mes collègues ministres, j’ai été appelée à participer à des activités de financement à titre d’invitée ou de conférencière. Au fil des ans, j’ai pris part à quelques dizaines d’événements de ce genre et ce, dans plusieurs régions du Québec. Cependant, jamais je n’ai été impliquée dans l’organisation de telles activités2.

Ainsi, on comprend qu’elle veuille se dissocier des allégations de Lino Zambito, mais elle ne se dissocie pas du fait d’avoir reçu des roses, des billets  de spectacle et d’avoir participé aux cocktails. Elle se dissocie d’avoir été «impliquée dans l’organisation», mais ça ne veut pas dire qu’elle ne connaissait pas les rouages et les détails de l’organisation. Ce qu’on a comme impression, c’est que Nathalie Normandeau servait d’appât dans les cocktails pour le financement. Peut-être que Nathalie Normandeau est à ce point naïve qu’elle ne comprenait pas qu’elle servait d’appât, sait-on jamais! Bien sûr, son rôle d’appât lui permet de se dissocier de l’organisation. Facile!

En fait, elle a pris la peine de publier un communiqué de presse, donc si elle ne connaissait pas les détails et les rouages de l’organisation des cocktails, il me semble qu’elle aurait dû clairement le spécifier. Bref, on semble être encore ici devant le syndrome de la pauvre  mère qui dit «ce n’est pas moi qui faisait des attouchements sexuels sur ma fille, je me dissocie de l’organisation qu’en a fait mon mari, il ne m’a pas impliquée». C’est le peuple du Québec qui s’est fait «attoucher» le trésor public, et personne au PLQ ne savait, ne connaissait les rouages de l’organisation pour le financement de leur parti? La comparaison s’arrête ici.

Pour ce qui est de l’invitation dans la loge de Lino Zambito et des fleurs que ce dernier a fait parvenir à madame Normandeau en mai 2008, cette dernière tient à préciser qu’en aucun temps, ces circonstances n’ont influencé ou altéré ses prises de décisions. Toutefois, concernant les milliers de dollars remis au PLQ par Lino Zambito, pourquoi ne dit-elle pas, de la même façon, «qu’en aucun temps, ces circonstances n’ont influencé ou altéré ses prises de décisions»?

Maintenant, combien d’autres députés du PLQ ont reçu des cadeaux de la part d’entrepreneurs? Est-ce que le gouvernement du PLQ a permis à certaines entreprises en construction de recevoir des contrats sans respecter les règles d’attribution des contrats publics? On verra si la Commission Charbonneau pourra faire la lumière.

Pour des réponses, peut-être, suivez les audiences de la Commission Charbonneau. Ça reprend demain matin lundi à 9h30, toujours avec ce “Cher Lino”.

  1. Transcription de l’audience à la Commission Charbonneau du 4 octobre 2012 []
  2. Nathalie Normandeau réagit aux allégations de Lino Zambito []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Claude Pomerleau Le 14 octobre 2012 à 12h45

    Anticosti – le vol du siècle !
    Nathalie Normandeau, fiduciaire du bien public !

    http://www.vigile.net/Nathalie-Normandeau-fiduciaire-du

    JCPomerleau

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 836 a été rédigé par Sylvain il y a 8 ans et 0 mois, le dimanche 14 octobre 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Le Parti socialiste veut rétablir la position historique de la France par rapport au Québec « C’est une grande victoire pour Pauline Marois et le Parti Québécois de constater que la question du Québec est [...]

2010: En 1970, le Québec se barricade sauf la petite maison de la radio à Lévis Il y a quarante ans, en septembre 1970, Michel Trahan, un animateur de radio pas comme les autres, [...]

2008: Luc Harvey: arrogant ou tout simplement imbécile? À chaque fois que Luc Harvey fait son apparition durant la campagne (c'est-à-dire, depuis la dernière semaine), le très conservateur [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages