Le lundi 20 août 2012

QuébecPolitique

Sondage dans Nicolet-Bécancour: Option nationale récolterait 28% des votes

Une chaude lutte se dessine entre Option nationale et la CAQ dans Nicolet-Bécancour

Campagne électorale québécoise 2012 ]

Par AmériQuébec

Un sondage Cible-Recherche dévoilé aujourd’hui place Jean-Martin Aussant, le chef d’Option nationale, aux portes de la victoire dans la circonscription de Nicolet-Bécancour. En fait la différence entre lui et son plus proche rival de la CAQ se situe dans la marge d’erreur.

Un sondage publié par TVA et effectué par la firme Cible-Recherche précise enfin les intentions de vote dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, là où se présente le chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant. Depuis plusieurs semaines, les gens y vont de leurs prédictions afin de déterminer un éventuel gagnant, et le sondage d’aujourd’hui a donc de quoi surprendre.

Après répartition des indécis, voici les résultats du sondage:

Parti politique Intentions de vote
Coalition Avenir Québec
(Donald Martel)
30.6%
Option nationale
(Jean-Martin Aussant)
27.7%
Parti Québécois
(Gilles Mayrand)
25.4%
Parti Libéral du Québec
(Marc Descoteaux)
16.3%

La marge d’erreur de ce sondage est de 4%, ce qui signifie que la lutte est chaude puisque l’écart entre la CAQ et Option nationale, qui est de moins de 3%, se situe à l’intérieur de la marge d’erreur.

Rappelons que Québec Solidaire n’est pas dans la course dans la circonscription de Nicolet-Bécancour suite à une entente ponctuelle avec Option nationale. Effectivement, les exécutifs locaux des deux partis ont convenu au début du mois de ne pas nuire à l’élection mutuelle des deux chefs de parti en ne présentant pas de candidat de QS contre Jean-Martin Aussant, et pas de candidat d’Option nationale dans Gouin contre Françoise David. Avec un peu de recul, on constate que cette entente permet à Aussant d’être dans la course, alors que Françoise David peut aussi espérer remporter un siège dans Gouin, surtout suite à sa performance lors du débat des chefs dimanche soir.

Un fait important à noter qui peut cependant brouiller les cartes: le taux d’indécis s’élève à 42%! Ainsi, plus de quatre électeurs sur dix n’ont pas encore arrêté leur choix. Par ailleurs, ce sondage a été effectué avant les débats, ce qui risque de changer la donne.

Une chose est certaine, Jean-Martin Aussant est définitivement dans la course dans Nicolet-Bécancour, alors que le Parti Libéral ne pourra pas se faufiler, malgré l’argument de la division du vote. En fait, on constate que le PQ ne semble pas en mesure de récupérer cette circonscription, avec un retard de 5% sur le candidat de la CAQ.

Pour les péquistes, un des seuls moyens de contrer l’élection d’un député caquiste dans Nicolet-Bécancour pourrait finalement reposer sur l’élection du chef d’Option nationale. Connaissant l’importance qu’accorde le Parti Québécois au vote stratégique et à la division du vote, un faible transfert du vote péquiste vers Option nationale pourrait sceller le sort du candidat caquiste et assurer l’élection d’un souverainiste dans la circonscription. Il reste à voir si l’argument du vote stratégique n’est finalement qu’un argument à sens unique,  surtout qu’il n’y a aucune chance que le PLQ obtienne ce comté, lui qui est bien loin derrière, et que la seule menace est celle de l’élection du candidat de la CAQ.

À suivre!

Source de la photo: Facebook
Source du sondage: Cible-Recherche, CHEM

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Mathieu L BOUCHARD Le 21 août 2012 à 2h48

    Un écart entre deux pourcentages n’a pas la même marge d’erreur ! Pour un écart entre deux petits pourcentages, la marge d’erreur est 1,41 fois celle d’une des valeurs, et pour un écart quand il y a seulement 2 choix possibles, faut multiplier par 2 à la place. La plupart des cas se trouvent entre ces extrêmes.

    De plus, la « marge d’erreur du sondage » est selon une théorie du pile-ou-face, qui représente le pire cas. Pour les pourcentages qui s’éloignent beaucoup de 50 %, comme les luttes à trois et autres situations inégales, la marge d’erreur diminue. Elle est par exemple de ±3,5 % pour la valeur d’ON seule.

    Avec ça, on peut déduire que la marge d’erreur de la différence entre CAQ et ON est entre ±5 % et ±7 %. Je viens de lire une formule qui me permet de calculer que c’est ±6,1 % dans ce cas particulier.

    ±6,1 % dans 19 sondages sur 20, c’est aussi ±3,1 % dans 2 sondages sur 3. Ça veut dire qu’un sondage sur 6 trouvera trop gros et un sondage sur 6 trouvera trop petit. Parce que cette marge est la même chose que la différence mesurée entre CAQ et ON, ça veut dire que ON a une chance sur 6 d’être déjà en avance au moment que le sondage est fait, si le sondage est bien fait.

  2. 2 Mathieu L BOUCHARD Le 21 août 2012 à 12h28

    erratum : sur ma feuille j’avais écrit 3,1 % de différence entre CAQ et ON, mais fallait écrire 2,9 %. Mais ça revient pas mal au même et c’est rien comparé à ce qui va se passer dans les 2 prochaines semaines.

  3. 3 Chantal Le 25 août 2012 à 13h19

    Intéressant comme résultats, à suivre de près!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 446 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 3 mois, le lundi 20 août 2012.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2012, Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Débat des chefs: mention spéciale pour Françoise David de Québec solidaire Lors du débat des chefs diffusé sur les ondes de la télé de Radio-Canada hier soir, dimanche 19 août, Madame [...]

2012: Et le gagnant du débat des chefs est… Aussant qui fait de la politique autrement Imaginez, malgré son exclusion du débat d'hier soir, dimanche, le chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant, s'est immiscé à sa façon dans [...]

2010: Les dernières troupes de combat américaines quittent l’Irak La 4ème brigade Stryker de la deuxième division d'infanterie, qui compte 4000 hommes, a franchi la frontière irakienne pour arriver [...]

2010: Les ONG sont les victimes d’intimidation de la part des conservateurs La porte-parole du Bloc Québécois en matière de coopération internationale et députée de Laurentides—Labelle, Johanne Deschamps, dénonce la politique de [...]

2010: La trame de fond Il y a de ces professions qui exigent la saisie de la cause primordiale des phénomènes humains. Mais, plusieurs contraintes [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages