Le vendredi 20 août 2010

SociétéQuébec

La trame de fond

Notre avenir réfléchit

Par Jean Rousseau

Il y a de ces professions qui exigent la saisie de la cause primordiale des phénomènes humains. Mais, plusieurs contraintes viendront freiner et même s’opposer à la découverte de celle-ci. La stratégie éducative qui prend souvent l’allure d’un gavage lors de l’apprentissage par cœur, se trouve impropre à favoriser l’émergence de penseurs.

Il y a de ces professions qui exigent la saisie de la cause primordiale des phénomènes humains. Mais, plusieurs contraintes viendront freiner et même s’opposer à la découverte de celle-ci. La stratégie éducative qui prend souvent l’allure d’un gavage lors de l’apprentissage par cœur, se trouve impropre à favoriser l’émergence de penseurs.

Le lavage de cerveau amené par l’éducation religieuse, déguisée en cours d’éthique présentement, contribuera, en plus, à placer un couvercle sur les nobles aspirations de l’élève. Par après, l’envoûté ressentira de la culpabilité associée à tout sentiment de grandeur et cela parviendra à empoisonner toutes les sphères de son être (cognitive, affective et bien sûr sexuelle). Puis, ça sera à la grandeur de la société que la paralysie opérera.

Examinons cela de plus près afin de tenter se sortir de ce merdier. Les indépendantistes, par exemple, croient qu’advenant un référendum gagnant, le Québec deviendra un pays. Ils se comportent ainsi mentalement parce qu’ils sont affectés d’une scissure intellectuelle qui rend impossible l’actuation de leurs désirs. Ces derniers demeureront à l’état virtuel ou se manifesteront, ici, en complète inadéquation avec la réalité.

Dans son dernier livre, l’ancien PM Parizeau met en évidence l’opinion d’experts qui auraient affirmé l’inaltérabilité de nos frontières en cas d’indépendance. Cet argument ne tient pas la route, puisque personne ne peut prévoir l’effet des forces qui seront en présence à ce moment là. Pareillement, de déterminer, des années d’avance, que l’on va procéder à un référendum lors du premier mandat, si on est élu, équivaut à un manque flagrant de jugement. L’émotivité exacerbée se trouve non seulement mauvaise conseillère, mais aussi suicidaire.

Si ces idéalistes parvenaient à réfléchir librement (sans bride), ils s’apercevraient sans peine du danger qui « nous » guette. Les anglais pourraient alors partitionner le territoire etc., de telle sorte que la vie deviendrait peut-être cent fois plus pénible qu’actuellement.

Osez demander l’avis de véritables libres-penseurs (telle que l’acadienne mondialement reconnue; Viola légère), si l’avenir du Québec a plus de valeur à vos yeux que le maintient de ces illusions insidieuses. Ne vous y trompez pas, ma seule motivation demeure qu’on ne se casse pas la gueule. Imaginez-moi correspondre à ce type d’inspecteur de navires rigoureux, par lequel l’équipage du Titanic s’en serait remit plus avantageusement à la raison. « Ô possibles qui sont pour nous les impossibles ! ” (Hugo).

Jean Rousseau, B. Ps
Galerie des talents (percevoir au-delà des apparences)

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 menestrelem Le 24 août 2010 à 21h03

    Merci M. Rousseau pour cette éclairante perspective…c’est enrichissant de vous lire….

    Une question pour vous: que voulez dire par “Ils se comportent ainsi mentalement parce qu’ils sont affectés d’une scissure intellectuelle qui rend impossible l’actuation de leurs désirs. Ces derniers demeureront à l’état virtuel ou se manifesteront, ici, en complète inadéquation avec la réalité.”

    merci

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 59 articles

Profil: Aime réfléchir et écrire sur les sciences humaines. Veux instaurer une éducation et une gouvernance d'avant-garde. Cie Galerie des Talents

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 393 a été rédigé par Jean Rousseau il y a 9 ans et 3 mois, le vendredi 20 août 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Sondage dans Nicolet-Bécancour: Option nationale récolterait 28% des votes Un sondage publié par TVA et effectué par la firme Cible-Recherche précise enfin les intentions de vote dans la circonscription [...]

2012: Débat des chefs: mention spéciale pour Françoise David de Québec solidaire Lors du débat des chefs diffusé sur les ondes de la télé de Radio-Canada hier soir, dimanche 19 août, Madame [...]

2012: Et le gagnant du débat des chefs est… Aussant qui fait de la politique autrement Imaginez, malgré son exclusion du débat d'hier soir, dimanche, le chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant, s'est immiscé à sa façon dans [...]

2010: Les dernières troupes de combat américaines quittent l’Irak La 4ème brigade Stryker de la deuxième division d'infanterie, qui compte 4000 hommes, a franchi la frontière irakienne pour arriver [...]

2010: Les ONG sont les victimes d’intimidation de la part des conservateurs La porte-parole du Bloc Québécois en matière de coopération internationale et députée de Laurentides—Labelle, Johanne Deschamps, dénonce la politique de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages