Le mardi 28 février 2012

QuébecPolitique

Congrès d’Option Nationale: remettre l’indépendance au coeur du débat

Retour sur le congrès de fondation d'Option Nationale du 25 février 2012

L'état de la langue françaiseL'indépendance du Québec ]

Par AmériQuébec

Samedi dernier, des centaines d’indépendantistes se sont réunis à Bécancour à l’occasion du congrès de fondation d’Option Nationale. Après une journée très chargée, les membres du parti se sont donnés une plateforme emballante et résolument indépendantiste.

Près de 400 militants d’Option Nationale se sont réunis ce samedi à l’Auberge Godefroy de Bécancour à l’occasion du congrès de fondation du parti. Dès 9h30, les membres présents se sont livrés à un exercice démocratique afin d’adopter la plateforme du parti en vue des prochaines élections.

L’événement, qui réunissait à la fois des habitués de la politique de même que des néophytes, a soulevé un enthousiasme certain chez les personnes qui étaient présentes. L’indépendance du Québec était résolument au rendez-vous.

Un vote lors du congrès d'Option Nationale

Parmi les propositions adoptées à l’occasion du congrès, notons qu’Option nationale devra rapatrier le “LIT” (Lois-Impôts-Traités), c’est-à-dire faire en sorte que le Québec vote toutes ses lois, perçoive tous ses impôts et signe tous ses traités. « La teneur de nos lois, l’utilisation de nos impôts et le contenu de nos traités nous sont actuellement imposés par un gouvernement que nous n’élisons pas. C’est une aberration démocratique et il faut remédier à cela », a expliqué le chef du parti, Jean-Martin Aussant.

D’autres propositions audacieuses ont été adoptées, soit la nationalisation des ressources naturelles, la mise sur pied d’une société d’État nommée Pharma Québec, de même que la gratuité scolaire de la maternelle au doctorat. Les membres se sont aussi donnés un programme qui fait la promotion de la langue française et qui étendra la portée de la Charte de la langue française aux établissements collégiaux.

D’autres propositions qui furent adoptées contenaient des mesures destinées à assainir les institutions démocratiques québécoises. Par exemple, notons que la plateforme d’Option Nationale propose un financement public des partis politiques afin d’éliminer l’influence des donateurs privés. Elle propose aussi des élections à date fixe, de même que l’ajout d’une composante de proportionnelle au système électoral québécois.

Tout au long de la journée, en plus d’adopter la plateforme du parti point par point, les membres ont débattus sur plusieurs amendements. Les débats étaient tellement au rendez-vous que l’ordre du jour a pris pratiquement 2 heures de retard, retard qui a dû être compensé par un vote rapide sur les statuts temporaires du parti.

Lisette Lapointe, Pierre Curzi et Camil Bouchard présents

Tôt en avant-midi, Lisette Lapointe, l’épouse de l’ex-PM Jacques Parizeau et députée de Crémazie, s’est jointe au congrès. Mme Lapointe, qui est membre d’Option Nationale, est demeurée sur place jusqu’à la fin du congrès. Les congressistes ont aussi pu compter sur la présence de l’ex-péquiste, M. Camil Bouchard, de même que M. Pierre Curzi, actuellement député indépendant. L’ancien député péquiste Jean-Claude Saint-André a aussi fait acte de présence.

Sur l’heure du diner, Mme Lapointe ainsi que Messieurs Curzi et Bouchard ont fait une allocution devant les membres du parti. Mme Lapointe a fait part de son engouement à être présente. « C’est formidable ce programme que vous êtes en train d’adopter aujourd’hui », a affirmé Mme Lapointe. « Ne lâchez pas! Vous avez raison de faire ce que vous faites, et je suis très heureuse de vous appuyer et d’être avec vous aujourd’hui », a-t-elle conclu.

Lisette Lapointe au congrès d'Option Nationale

Curzi déposera une nouvelle charte de la langue française

Durant son discours principalement axé sur la langue française, M. Curzi a confirmé qu’il se sentait toujours aussi proche d’Option Nationale et de Jean-Martin Aussant: « Je suis très heureux de ce que vous faites ce matin. Je me sens de coeur très, très, très proche de vous, et certainement très proche de Jean-Martin Aussant ».

Pierre Curzi a aussi profité de l’occasion pour révéler aux congressistes qu’il avait l’intention de déposer prochainement à l’Assemblée Nationale une nouvelle Charte de la langue française. « D’ici quelques semaines, je vais déposer à l’Assemblée Nationale, comme député indépendant, une nouvelle Charte de la langue française. Cette nouvelle Charte va soulever et va répondre en partie à plusieurs des questions que vous vous posez aujourd’hui en adoptant votre programme. » Il poursuit: « J’attends de cette nouvelle Charte qu’elle soit comme le pieux central d’une nécessaire politique linguistique. »

Pierre Curzi au congrès d'Option Nationale

Le débat sur la hausse des frais de scolarité s’invite au congrès

À l’occasion de son allocution, M. Camil Bouchard s’est positionné en défaveur de la hausse des frais de scolarité imposée par le gouvernement libéral actuel et cautionnée par la Coalition Avenir Québec.

« Nous avons été gouvernés depuis de trop nombreuses années par un gouvernement qui n’a pas été chercher ce qui nous est dû à Ottawa en matière de soutien financier à l’éducation », a avancé M. Bouchard. « On essaye de faire passer la facture aux étudiants et surtout aux parents de la classe moyenne à revenu modeste. Nous devons nous montrer très clair là dessus et appuyer celles et ceux qui s’opposent à cette augmentation brutale des frais de scolarité », a-t-il ajouté.

Camil Bouchard au congrès d'Option Nationale

Un peu plus tard, M. Aussant a aussi rappelé aux membres qu’il parrainait une pétition s’opposant à la hausse des frais de scolarité sur le site de l’Assemblée Nationale: « Je parraine une pétition à l’Assemblée Nationale contre la hausse des frais de scolarité, donc ceux qui ne l’ont pas signé électriquement, je vous invite à le faire ». D’ailleurs, il a souligné que sa pétition avait dépassé les 20 000 noms.

Flèches lancées à la CAQ à Legault

M. Aussant a aussi décoché quelques flèches à l’égard du chef de la CAQ, François Legault, dont il qualifie le discours de « cancriste »: « Ce discours-là, il faut le défaire au plus sacrant. Cette idée qu’on est moins productif alors que dans plein de domaines, on est des leaders mondiaux. Quoi de mieux pour avoir l’air d’un sauveur que d’arriver en disant que tout va mal ». Il a aussi ébranlé au passage les piliers du temple caquiste: « Je pense que dans la population, on perçoit un petit dégonflement de la balloune CAQ, et c’est à juste titre parce que non seulement il n’y a pas d’idées vraiment nouvelles dans ce parti là, mais en plus, on peut dire que ça a rassemblé quelques députés qui avaient les convictions assez fragiles ».

Plus tard, M. Aussant déclarait: « Quand M. Legault nous revient en nous disant qu’il faut régler nos problèmes avant d’être un pays, c’est tout à fait l’inverse. Et lui-même l’écrivait dans un document de 2004 qui s’appelait “Le courage de changer”. Il aurait dû l’appeler “Si j’avais le courage de changer” finalement. Dans ce document là, M. Legault disait que le Québec ne pourrait jamais régler ses problèmes tant qu’il était une simple province. »

Finalement, le chef d’Option Nationale a critiqué la vision de François Legault qui pense pouvoir gouverner le Québec comme on dirige une entreprise: « Il y a quelques uns de ses nouveaux adeptes qui ont vanté ça d’une façon dithyrambique : “ah y’est business, y’est business“. J’ai une question pour M. Legault: combien de compagnies connait-il, dont le conseil d’administration se laisse imposer des décisions par le conseil d’administration d’une autre compagnie? Zéro! »

Discours de clôture

Au terme de cette journée bien remplie, Jean-Martin Aussant s’est adressé aux militants: « J’ai aucune crainte à affirmer que ce qu’on s’est donné aujourd’hui, c’est le meilleur programme politique au Québec, j’en suis convaincu. »

Jean-Martin Aussant lors du Congrès d'Option Nationale

Dans son discours du clôture, Jean-Martin Aussant a tenu à répondre à ceux qui disent qu’Option Nationale divise le vote souverainiste: « Le vote souverainiste est déjà divisé par manque d’un véhicule clair et franc sur la question nationale. Notre objectif, c’est de rassembler le vote souverainiste plutôt que de le diviser. » Par ailleurs, il a réaffirmé que son parti demeurait toujours ouvert à collaborer, voire même fusionner avec tout autre parti véhiculant un message similaire en ce qui a trait à l’indépendance: « C’est dans notre ADN: on s’est forcé nous-même à ne jamais être bassement partisan en faveur d’Option Nationale et toujours être faveur d’une collaboration ».

Le chef d’Option Nationale a aussi fait part de son intérêt de voir son parti inclus dans les sondages, considérant que le parti a déjà un élu à l’Assemblée Nationale: « Je m’attends des grandes compagnies de sondages qu’elles fassent la chose responsable et la chose honnête intellectuellement, et qu’elles nous ajoutent à tous les sondages, dans tous les choix de réponse, sinon c’est bien dur de choisir Option Nationale si on n’y figure pas ». M. Aussant a par la suite déclaré que son parti était désormais composé de près de 1500 membres.

Jean-Martin Aussant a évidemment parlé abondamment de souveraineté. « Notre culture, elle est reconnue et recherchée partout dans le monde. Notre économie s’est déjà hissée au rang des pays les plus prospères au monde en étant une simple province qui ne contrôle même pas son développement, imaginez ce qu’on ferait si on avait les deux mains libres ».

Les interventions de M. Aussant ont été ponctuées d’applaudissements. Le chef a d’ailleurs été applaudi chaudement à plusieurs reprises tout au long de la journée.

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Yves Lauzon Le 29 février 2012 à 11h38

    Bonjour les gens de l’Option nationale. Je me nomme Yves Lauzon membre de l’Option nationale. Je suis à la recherche d’une vidéo de RDI Club des ex. du 27 février 2012 auquel il parlait du congrès du l’Option nationale. J’ai beau chercher sur tou.tv puis j’ai rien trouvé. Si vous avez un petit quelque chose en se sens envoyez moi le s.v.p. si possible à mon courriel sus mentionné. Merci beaucoup. Yves Lauzon.

  2. 2 Dave L. Le 29 février 2012 à 13h43

    Bonjour Yves,
    Pour avoir écouté ladite émission, je peux vous dire que vous perdez votre temps à la chercher, dans le sens qu’ils n’ont malheureusement pas vraiment parlé d’Option Nationale par manque de temps…

  3. 3 Jean-Nicolas Chapon Le 18 avril 2012 à 16h29

    Je suis tout à fait d’accord avec vous ! Un français qui vous soutient dans votre démarche d’indépendance.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,402 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 4 mois, le mardi 28 février 2012.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, L'état de la langue française, Québec, L'indépendance du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Hausse des prix de l’essence: les pétrolières profitent de l’instabilité en Afrique Le député de Shefford, Robert Vincent, dénonce avec vigueur l'augmentation subite des prix de l'essence au Québec. « Les compagnies [...]

2011: La colère est bonne conseillère! La colère est bonne conseillère ! « Et moi je sens en moi Dans le tréfonds de moi Pour la première fois Malgré moi, [...]

2011: Résultats 2010 de la Caisse de dépôt et placement du Québec Bien qu'il constate que c'est la meilleure performance en trois ans pour la Caisse de dépôt et placement du Québec, [...]

2011: Pourquoi se refuser le merveilleux défi de la vie? Sur Canal savoir, j’ai vu et écouté le merveilleux comédien Paul Hébert, 86 ans avec une carrière grosse comme ça, [...]

2011: Pétrole à Anticosti et entente secrète entre Hydro-Québec et Pétrolia Nonobstant le refus exprimé dernièrement par Pétrolia, le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie, Sylvain [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages