Le jeudi 7 juillet 2011

QuébecPolitique

La crise au PQ, une opportunité historique pour les indépendantistes

Après 403 ans d'histoire en terre d'Amérique et 251 ans de domination politique étrangère, il est l'heure!

L'indépendance du Québec ]

Par Parti Indépendantiste

Le Parti indépendantiste a été fondé le 3 février 2008 pour offrir aux Québécois le choix électoral de l’indépendance. Un vote pour le P.I. est un vote pour un État national français libre et indépendant. Finis les compromis, les atermoiements, les «coupages» de cheveux en quatre, c’est clair, net et précis!

Dans l’Histoire des peuples, il survient parfois des crises politiques qui sont des occasions rares de prise de conscience permettant la réalisation de grandes choses. L’actuelle crise politique à Québec représente une telle opportunité pour nous, indépendantistes, à la condition bien sûr de ne pas retomber dans les mêmes vieux pièges, à condition de ne pas retomber dans l’équivoque péquiste.

Car avec le PQ, les militants indépendantistes ont presque toujours dû mettre de l’eau dans leur vin, mettre de côté la réalisation de leur idéal national pour se contenter de la formation d’un bon gouvernement provincial. Or, 43 ans après la fondation du PQ et la dissolution du RIN, 37 ans après l’introduction de l’étapisme référendaire qui a dissocié l’indépendance nationale de l’exercice du pouvoir politique, et 16 ans après le référendum volé de 1995, Marois tente encore de nous convaincre qu’une «gouvernance souverainiste», sorte de gestion provincialiste assortie de quémandages à Ottawa, que sa «gouvernance» doit encore passer avant ce pourquoi nous nous battons, avant la proclamation solennelle de notre indépendance nationale.

Par fidélité au PQ, certains ont voulu croire Marois comme ils ont cru Bouchard ou Boisclair, mais aujourd’hui, après les démissions des députés indépendantistes Lapointe, Curzi, Aussant et Beaudoin, rappelant celles de l’époque du Beau risque fédéraliste de Lévesque, après les condamnations choc des ex-premiers ministres indépendantistes Parizeau et Landry, qui donc peut encore s’imaginer que la «gouvernance péquiste» puisse être différente de l’«affirmation nationale» d’un Johnson ou de l’autonomisme de l’ADQ?

Il est grand temps d’agir autrement, il est temps d’oublier nos différends et de s’unir, il est grand temps d’investir le seul parti politique qui propose clairement aux Québécois de faire l’indépendance nationale par l’élection d’une majorité parlementaire: le Parti indépendantiste.

Le Parti indépendantiste a été fondé le 3 février 2008 pour offrir aux Québécois le choix électoral de l’indépendance. Un vote pour le P.I. est un vote pour un État national français libre et indépendant. Finis les compromis, les atermoiements, les «coupages» de cheveux en quatre, c’est clair, net et précis! Depuis plus de trois ans, les militants du P.I., de toutes les générations et de toutes les régions du Québec, convaincus que la prise du pouvoir doit mener à la déclaration de notre indépendance nationale, travaillent sans relâche mais avec de modestes moyens, à convaincre les Québécois de se donner un Pays afin que notre Nation puisse enfin déterminer librement son avenir. Des cadres sont là, prêts à s’animer, prêts à vous accueillir.

Nous ne voulons pas du pouvoir politique à Québec pour gouverner une province où nos enfants auront l’obligation d’être bilingues, où notre identité historique devra laisser place au pluralisme culturel, où nos richesses seront livrées aux multinationales, nous voulons le pouvoir pour faire du Québec un Pays possédant toutes les prérogatives d’un État national normal afin d’assurer la pérennité de notre Nation, de sa langue française, de sa culture et de son identité uniques au monde, un État national normal qui soit seul maître de notre destin politique, économique, social et culturel, votant toutes nos lois, prélevant tous nos impôts et négociant lui-même et en notre nom des traités internationaux, et tout cela bien sûr dans le respect de la modernité et du développement durable.

Le Parti indépendantiste invite donc tous les indépendantistes du Québec, citoyens, militants, élus, anciens ou présents, à venir rejoindre ses rangs afin que tous ensemble, déterminés, courageux et audacieux, nous puissions offrir aux Québécois le choix de l’indépendance nationale lors de la prochaine élection générale.

Après 403 ans d’histoire en terre d’Amérique et 251 ans de domination politique étrangère, il est l’heure pour notre Nation d’entrer dans le concert des Nations libres de la Terre, l’heure de se donner un Pays… et rien d’autre.

L’indépendance, c’est maintenant!

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Réjean Le 9 juillet 2011 à 2h30

    Je suis content de voir enfin sur le site d’AmériQuébec un article publié par le PARTI INDÉPENDANTISTE.

    Je n’ai jamais été pratiquant Catholique Chrétien mais à cette étape de l’histoire de notre Nation Québécoise de langue française je commence à prier pour que celle-ci se lève et confronte ses ennemis.

    Il est inutile de demander qu’on rétablisse la loi 101 comme certains l”on fait dans un article précédent. Celle-ci est dépassée car nous avons déjà épuisé cette ressource que le gouvernement de sa majesté britannique s’est amusé à détruire. Répondre à cet appel ne serait que refaire la même démonstration de mépris envers les Québécois de langue française qui a durée 42 ou 43 ans. Ce mépris nous le connaissons aussi bien depuis la conquête britannique.

    Il est inutile de croire qu’un référendum sera gagnant. De toute façon, il l’a déjà été en 1995 et pour donner suite à ce résultat, le PQ a de façon hypocrite et sournoise expulsé Monsieur Jacques Parizeau qui a été diplomate en remettant sa démission.

    Par la suite, le PQ est devenu radicalement fédéraliste en ignorant le résultat du référendum de 1995 et en remettant toujours à plus tard un autre référendum, comme une carotte au bout d’un bâton.

    Ce parti a ignoré l’évidente remonté depuis 1981 en faveur de l’indépendance du Québec et a fait la preuve qu’un référendum n’est pas démocratique parce qu’il peut être remis à l’infini.

    De quel droit aujourd’hui peuvent-ils prétendre vouloir le bien être de la Nation Québécoise avec un chef ou un autre?

    Il est inutile de croire que le PQ représentera la Nation majoritaire du Québec. Le PQ c’est fini pour l’indépendance et la survie de la Nation Québécoise de langue française. Ce parti est définitivement et hypocritement fédéraliste.

    Ce n’est plus le moment de croire les flatteries des propagandistes de la fédération canadienne qui parlent de défendre la langue française. Quel odieux mensonge!

    C’est véritablement un point de non retour que nous connaissons présentement. La marche vers l’indépendance de notre Nation doit se poursuivre sous peine de voir disparaître la langue française en Amérique et de voir notre Nation réduite et pauvre.

    Nous devons maintenant admettre mais aussi refuser la réalité de notre réduction et de la perte de notre langue maternelle au sein d’une fédération sous contrôle britannique. Même si on déteste la politique, on doit maintenant s’y mettre et adhérer en grand nombre à l’idée de l’indépendance du Québec par la voie démocratique et par le seul parti indépendantiste.

    Présentez moi un candidat du Parti Indépendantiste de Monsieur Éric Tremblay et il aura mon vote.

    Merci au PARTI INDÉPENDANTISTE de promouvoir sa propre existence. Je parle de vous au plus grand nombre de personnes possible.

  2. 2 André Le 28 août 2011 à 9h50

    Je suis d’accord pour que les symboles de la Monarchie sois abolis.
    En premier la fleurs de lys qui est symboles des Monarchies en Europe.
    De plus quand je pense au roi soleil de Françe qui avec son code noir, placais les noirs comme un meuble appartenant à son propriétaire.
    Durant la construction de son château la famine en Françe a faite plus de 2 millions de morts.
    Au traité de Paris qui met fin à la guerre de 7 ans la Françe rejette le Canada et l’échange pour 3 ou 4 iles dont la Martinique.
    Il est bon parfois de connaître sa propre histoire.
    Merci André

  3. 3 Réjean Pelletier Le 22 septembre 2011 à 1h09

    @ André,

    Je connais très bien l’Histoire de ma Nation depuis la Nouvelle-France et l’abandon par la France. Ce qui ne fait pas de moi un traître envers mes ancêtres que je ne désavoue pas, bien au contraire. Le premier Pelletier de ma famille arrivé en Canada vers 1740 ou 1741 fut Louis Pelletier dit Sansoucy (un soldat français).

    La question du symbole utilisé sur le drapeau du Québec est toujours en cours. Certains disent qu’il s’agit de la fleur de lis, d’autres prétendent qu’il s’agit de la fleur de l’Iris versicolore des marais (plus commune au Québec).

    À vous de décider de celle qui vous convient.

    J’ai choisi l’Iris versicolore des marais, la fleur emblème officiel du Québec.

    À votre tour de vous informer.

    [Réjean Pelletier]

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Tremblay, Chef du Parti Indépendantiste

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 2 articles

Profil: Le principal engagement du Parti indépendantiste est de réaliser l'indépendance du Québec. En ce sens, le Parti souhaite réaliser l'indépendance dès qu'il serait élu au gouvernement.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 622 a été rédigé par Parti Indépendantiste il y a 8 ans et 0 mois, le jeudi 7 juillet 2011.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, L'indépendance du Québec, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vouliez-vous dire: Québec Solitaire? Ces derniers mois, on a pu remarquer, grâce à la grève étudiante, que de plus en plus de gens insatisfaits [...]

2011: La « Marche du Québec »: inspirante comme un hymne national Grâce à Vigile, j'ai pu retrouver un de mes anciens camarades du Collège Stanislas, Jean-Pierre Bélisle. Nous avons étudié ensemble [...]

2011: Retrait du tiers des forces américaines d’Afghanistan d’ici l’été 2012 Dans un discours télévisé à la nation américaine au mois de juin, le président Obama a précisé que le renfort [...]

2011: Indépendance du sud-Soudan: Jour J moins 2 Jour J moins 2 à Juba, la capitale du Sud-Soudan, avant la proclamation de l’indépendance. Samedi, ce territoire longtemps en [...]

2011: Déclaration du Mouvement Québec français Nous, citoyennes et citoyens regroupés dans le Mouvement Québec français, lançons un appel pressant à la mobilisation et à l’action! Au [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages