Le dimanche 14 août 2011

ÉconomieAmérique

Barack Obama a promulgué le relèvement du plafond de la dette au début du mois

Les législateurs devront envisager un amendement constitutionnel exigeant que le gouvernement équilibre son budget

États-Unis d'Amérique ]

Par VOA

La mesure autorise le Trésor américain à emprunter immédiatement 400 milliards de dollars, et d’autres montants plus tard. Elle vise aussi à réduire d’au moins 2100 milliards de dollars sur dix ans le déficit du budget national chiffré à 14300 milliards de dollars.

Le président Obama a  promulgué, mardi le 2 août, la loi portant relèvement du plafond de la dette américaine. Le chef de l’exécutif américain a signé le document quelques heures seulement avant que les États-Unis ne se retrouvent en cessation de paiement.

Le processus de réduction du déficit budgétaire a commencé, a-t-il déclaré à la presse peu après l’adoption de la mesure par le Sénat. « Ce compromis garantit plus de 2000 milliards de réduction du déficit. C’est une importante étape initiale pour assurer qu’en tant que nation, nous vivions dans la limite de nos moyens », a-t-il expliqué.

La mesure autorise le Trésor américain à emprunter immédiatement 400 milliards de dollars, et d’autres montants plus tard. Elle vise aussi à réduire d’au moins 2100 milliards de dollars sur dix ans le déficit du budget national chiffré à 14300 milliards de dollars.

L’accord nécessite, par ailleurs, que les deux principaux partis politiques travaillent ensemble sur un projet de réduction plus importante encore du déficit, a indiqué le président Obama. Pour ce faire, a dit le président Obama, le plan devra inclure des coupes dans les programmes sociaux – chose que rejettent de nombreux démocrates – et une hausse des impôts – option à laquelle s’opposent les républicains.

« Oui, cela veut dire qu’il faudra quelques ajustements pour protéger des programmes d’assurance-maladie comme Medicare afin qu’ils soient disponibles pour les générations futures. Cela signifie qu’il faut restructurer notre code fiscal pour que les Américains les plus riches et les plus grandes compagnies paient leur juste part », a expliqué le chef de l’exécutif américain.

En outre, les législateurs devront envisager un amendement constitutionnel  exigeant que le gouvernement équilibre son budget. Cela permettrait d’éviter une autre crise, estime le sénateur républicain John BarrAsso. « La question est : allons-nous vivre selon la même règle qu’applique chaque famille, chaque PME dans les 49 Etats,  et qui est qu’elles ne peuvent pas dépenser plus d’argent qu’elles n’en ont ? » S’est enquis le sénateur Barrasso.

Le président Obama s’en est pris aux législateurs d’avoir, selon lui, fait trainer les discussions jusqu’à quelques heures du délai fatidique. La priorité doit être maintenant de créer les emplois et relancer l’économie américaine, a-t-il déclaré ; un avis que partage la cheffe  de la minorité démocrate à la Chambre, Nancy Pelosi. « Hier nous avons franchi un pont. Assez de discours sur la dette. Nous devons maintenant parler d’emplois »,  a déclaré Mme Pelosi.

Le président Obama a appelé le Congrès à adopter plusieurs projets de loi qui, d’après lui, renforceront l’économie nationale. Il s’agit notamment des accords de libre échange avec la Colombie, Panama et la Corée du Sud.

“C’est un problème qui s’est construit au fil des années, avec un endettement incessant; la récente crisé économique a accéléré les choses”, explique le professeur Moussa Blimpo de Stanfort University, en Californie.

Analyse audio

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 75 articles

Profil: La Voix de l'Amérique est le service de diffusion internationale par radio et télévision du gouvernement américain. C'est une source fiable d’information, avec précision et objectivité. Ses objectifs sont…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 455 a été rédigé par La Voix de l'Amérique il y a 9 ans et 2 mois, le dimanche 14 août 2011.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous États-Unis d'Amérique, Amérique, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: L’ASSÉ dénonce les jeunes libéraux qui appuient la hausse des frais de scolarité Selon l’appel de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), des étudiants et des étudiantes ont manifesté hier devant l’Université [...]

2011: 29ème congrès de la Commission Jeunesse du Parti Libéral du Québec Le Comité national des jeunes du Parti Québécois (CNJPQ) est déçu du manque d’audace qu’a démontré la Commission Jeunesse du [...]

2011: L’industrie de la construction revient à l’avant-scène politico-judiciaire En plein cœur de l'été, avec la diversion offerte par les problèmes de l'économie mondiale et la bisbille au PQ, [...]

2011: De la « province » de Québec à la Palestine Ça y est! Mon ami Bourgeois et mes autres camarades du RRQ m’ont convaincu de les imiter et de tenir [...]

2011: Appel aux citoyens du Québec! Sur le modèle de l’Islande, le Mouvement Québec Renouveau vient de décider d’ouvrir la rédaction de son projet de Constitution [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages