Le mercredi 14 avril 2010

AmériqueÉconomie

La réforme du système financier américain

Nouveau front de la bataille législative

États-Unis d'Amérique ]

Par VOA

La classe politique américaine se prépare à une autre bataille législative, celle de la réforme du système financier mis à mal par la crise économique. Aujourd’hui, républicains et démocrates sont d’accord pour dire qu’une telle crise ne doit plus jamais se répéter.

Après la promulgation de la réforme de l’assurance-maladie par le président Barack Obama, la classe politique américaine se prépare à une autre bataille législative, celle de la réforme du système financier mis à mal par la crise économique.

L’économie américaine porte encore les traces de la crise qui a débuté en 2008, provoquant des faillites en cascade dans les secteurs financier, immobilier et des assurances. Dans une tentative désespérée d’empêcher l’effondrement de l’économie nationale, l’administration Obama a mobilisé des centaines de milliards de dollars pour remettre à flot diverses institutions financières privées.

Aujourd’hui, républicains et démocrates sont d’accord pour dire qu’une telle crise ne doit plus jamais se répéter. En revanche, leurs avis divergent nettement quant aux moyens de la prévenir.

Mardi, par exemple, le leader de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a lancé cet avertissement : « Nous n’allons pas permettre d’interminables remises à flot des banques de Wall Street sur le dos du contribuable. C’est pourquoi nous ne devons pas adopter la proposition de réforme du système financier qui va bientôt être débattu au Sénat. Le fait est que cette proposition de loi ne va pas supprimer les problèmes à l’origine de la crise, elle va les aggraver. »

La proposition de loi des démocrates donne à la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, le pouvoir d’élaborer et d’appliquer aux grandes institutions financières des règles de protection des consommateurs. La Fed limiterait également les genres d’investissements que ces banques seront autorisées à effectuer.

Les Etats-Unis ne sauraient trainer les pieds concernant la réforme du système financier, a fait savoir l’administration Obama. Pour le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, le système actuel permet aux banques et autres institutions financières de prendre d’immenses risques sans pour autant assumer les coûts de l’échec.

« Vous aviez ce spectacle des Etats-Unis plongés dans la plus grave crise financière depuis la Grande dépression et, pratiquement, aucun outil pour y faire face. Le contribuable était confronté à un choix intenable : laisser tout le système s’effondrer ou alors y risquer des centaines de milliards de dollars de fonds publics », a déclaré Geithner, ajoutant que la solution tient à une réforme bien conçue, et en profondeur, du système.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 75 articles

Profil: La Voix de l'Amérique est le service de diffusion internationale par radio et télévision du gouvernement américain. C'est une source fiable d’information, avec précision et objectivité. Ses objectifs sont…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 360 a été rédigé par La Voix de l'Amérique il y a 9 ans et 4 mois, le mercredi 14 avril 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Amérique, États-Unis d'Amérique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Jean Charest et les juges Il faut savoir que ça fait au moins 20 ans que Jean Charest joue avec le feu en entretenant des [...]

2010: Les conservateurs sont passés maîtres dans l’art de tromper la population Alors que la commissaire à l'information, Suzanne Legault, a déposé mardi dernier un rapport pointant du doigt le gouvernement conservateur [...]

2010: Une pétition de plus de 62 700 noms pour aider les gens atteints d’une maladie grave Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources humaines et développement social et député de Chambly–Borduas, Yves Lessard, a [...]

2010: Modifications du régime pédagogique Prenant connaissance de l’avis du Conseil supérieur de l’éducation rendu public récemment, le député de Borduas et porte-parole de l’opposition [...]

2010: Branchement à Internet haute vitesse: de l’inaction libéral à son meilleur Le Parti Québécois dénonce fortement le manque de leadership et de vision du gouvernement libéral de Jean Charest pour le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages