Le jeudi 24 mars 2011

QuébecPolitique

Des libéraux francophobes détournent le débat sur Vigile.net: une lobotomie culturelle!

Les libéraux souhaitent provoquer un ethnocide en douce

L'état de la langue française ]

Par AmériQuébec

La propagande libérale est à son paroxysme. Profitant d’un “scandale” qui prend manifestement des proportions exagérées sur Vigile.net, les libéraux tentent de détourner le débat concernant leur attitude francophobe en espérant que la population oublie leurs faux pas.

Je souhaitais rester muet sur cette tempête dans un verre d’eau qui affecte actuellement Vigile.net, mais là, s’en est trop. Aujourd’hui, les libéraux ont accusé le PQ de soutenir financièrement un site qu’ils qualifient d’antisémite, alors que ceci est entièrement faux.

Je ne discuterai pas ici de la qualité des propos que l’on juge antisémites. Allez sur Vigile pour vous faire votre opinion. Ce que je discuterai cependant, c’est de la tentative de diversion libérale.

C’est via un communiqué bidon que les libéraux tentent, pour une deuxième fois en quelques mois, de discréditer le site souverainiste Vigile.net. Les libéraux profitent d’un mini-scandale pour associer le Parti Québécois à certains propos jugés antisémites sur le site de Vigile. En fait, c’est là même le but de l’exercice: discréditer le PQ. Du même coup, cette diversion permet aux libéraux francophobes de faire passer en douce des décisions impopulaires.

Le faux scandale

Il faut savoir que Vigile est en quelque sorte un site qui agit comme une revue de presse sur la souveraineté et d’autre sujets brûlants de l’actualité au Québec et à l’international. Une brève recherche sur Google révèle que le site a plus de 47 000 pages. Et parmi ces dizaines de milliers de pages, quelques auteurs, en réalité un ou deux, auraient, dans un nombre restreint d’articles, “écorché”, ou devrait-on dire, dérangé, la communauté juive canadienne qui vit au Québec.

Ainsi, d’une manière malhonnête, on a relevé quelques passages qui représentent (vous l’aurez compris) une opinion et une quantité de texte absolument minoritaires sur le site Vigile.net. Ceci a provoqué un certain malaise depuis quelques jours, mais tout ceci n’était que calculé. En effet, c’était écrit dans le ciel que les libéraux allait profiter de cette situation pour discréditer le PQ.

Pourquoi discréditer le Parti Québécois? Le site Vigile, pour survivre, roule grâce aux dons. Le Parti Québécois est connu pour donner au site, via ses députés, une somme non-négligeable, mais pas nécessairement essentielle. Et parce que le PQ a donné au site Vigile, les libéraux se donnent le droit de l’associer directement aux propos jugés antisémites, ce qui est d’une malhonnêteté intellectuelle inouïe, du spin libéral à son paroxysme.

Le vrai scandale des libéraux francophobes

Ça a toujours été ainsi dans le petit monde des fédéralistes: pour discréditer la cause indépendantiste, quoi de mieux que d’associer les indépendantistes eux-même au racisme? Cependant, lorsqu’on jette un coup d’oeil à l’actualité, on se rend compte que les libéraux sont en train de passer en douce des choses inacceptables. Bref, c’est une fantastique occasion pour eux: salir le PQ tout en passant en douce des décisions absolument ignobles.

Le vrai scandale aujourd’hui, c’est que les libéraux sont prêts à renoncer à l’apprentissage du français pour les nouveaux immigrants! Questionnée à ce sujet à l’Assemblée nationale hier, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Kathleen Weil, a laissé la porte ouverte à ce sujet. Êtes-vous vraiment surpris de cette décision provenant du gouvernement le plus francophobe de l’histoire du Québec?

Il semblerait que le Parti Libéral du Québec ne souhaite pas défendre la majorité francophone du Québec et souhaite plutôt la noyer dans une mer d’immigrants qui ne parlent pas français. Rappelons que l’objectif libéral est d’ouvrir la porte à 200 000 nouveaux immigrants d’ici 2015. C’est l’équivalent d’une fois et demi la population de Trois-Rivières, ou du tiers de la population de la Ville de Québec. Si vous venez d’une région, les proportions sont gigantesques. Par exemple, c’est sept fois la population de la région de Charlevoix.

Bref, selon les décisions libérales, il faudrait ouvrir la porte à l’équivalent de 7 Charlevoix anglophones (ou allophones non-francisés) au Québec d’ici 2015. Ceci est inacceptable. À court terme, c’est économiquement barbare pour les francophones et leurs entreprises (des immigrants qui s’insèrent sur le marché du travail et qui sont incapable de s’y intégrer en français, c’est complètement inefficace et c’est un boulet pour la société), et à long terme, c’est un ethnocide:

Ethnocide désigne la disparition de l’ensemble des caractères sociaux et culturels d’un groupe d’humains. […] L’ethnocide détruit l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe ou agir avec violence physique contre lui.1

En noyant les Québécois dans une mer d’immigrants qui n’apprendront pas le français, on court à notre perte.

Bref, il faudrait voir ce qui est le plus important pour les libéraux: défendre la majorité francophone ou favoriser les minorités anglophones et allophones? En quelques mots, on devrait peut-être regarder plus loin que les tentatives malpropres et libérales d’associer le mouvement indépendantiste à un mouvement raciste. En ce moment, c’est plutôt le gouvernement du Québec, dirigé par le PLQ, qui agit comme tel.

  1. Source: Wikipédia []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 765 a été rédigé par AmériQuébec il y a 8 ans et 8 mois, le jeudi 24 mars 2011.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Le climat du dernier millénaire Pour apprécier le climat présent et tenter d’anticiper le futurisme méphistophélique, - satanisé scientifiquement, politiquement, écologiquement et médiatiquement par la [...]

2010: Soutien aux familles des victimes d’acte criminel « Si les conservateurs sont sincères en affirmant vouloir faire preuve de compassion envers les familles des victimes d’acte criminel, [...]

2010: Charest doit cesser d’improviser avec l’avenir énergétique du Québec L’opposition officielle demande au gouvernement Charest et à sa ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau, de cesser d’improviser avec l’avenir [...]

2010: Un coup jeunesse pour la social-démocratie au Parti Québécois La décision de la conférence nationale des présidents du Parti Québécois de ne pas reconduire le mandat du club politique [...]

2010: États-Unis: les cinq villes les plus actives pour le développement des « green jobs » La ville de Portland, probablement la plus souvent citée pour sa proactivité dans le domaine des pratiques soutenables, aurait créé [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages