Le vendredi 15 octobre 2010

QuébecEnvironnement

Gaz de schiste: 76% des Québécois souhaitent la suspension de l’exploration

La population a des raisons légitimes de s’inquiéter

Par Équiterre

Un sondage mené par Léger Marketing pour le compte d’Équiterre démontre que 76% des Québécois croient que le gouvernement devrait suspendre toute exploration jusqu’à ce que des études aient été menées sur les impacts de ce type d’exploitation.

Alors que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) vient de terminer ses premières séances de consultations sur les impacts de l’exploitation des gaz de schiste, un sondage mené par Léger Marketing pour le compte d’Équiterre démontre que 76% des Québécois croient que le gouvernement devrait suspendre toute exploration jusqu’à ce que des études aient été menées sur les impacts de ce type d’exploitation.

Le sondage a été mené du 4 au 6 octobre 2010, soit avant que plusieurs experts, dans le cadre des consultations, n’indiquent que la création d’emplois et les retombées économiques seraient moins importantes que prévues, et qu’ils ne soulignent que les impacts environnementaux de cette industrie sont encore très peu connus. « On peut penser qu’à la lumière de ces nouvelles informations, encore plus de Québécois miseraient sur la prudence », estime Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

« Le 14 septembre dernier, nous avons posé plusieurs questions autant à l’industrie qu’au gouvernement sur les impacts sociaux, économiques et environnementaux de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schiste. Nous n’avons pas reçu de réponses satisfaisantes jusqu’à maintenant bien que le BAPE ait commencé ses consultations sur le sujet », explique Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre. « La population a des raisons légitimes de s’inquiéter, et en tant que Québécois, nous avons le droit d’exiger des réponses sur des enjeux d’une importance capitale pour notre société », ajoute-t-il.

Équiterre, qui a suivi les audiences de la consultation par Internet, salue la décision du BAPE d’étendre le délai accordé au public pour poser des questions écrites au 21 octobre, tel que demandé par plusieurs groupes environnementaux, puisque les dernières transcriptions des audiences n’étaient pas disponibles.

Équiterre considère que la disponibilité des transcriptions constitue un pré-requis essentiel pour que l’organisme puisse poser des questions écrites de façon efficace et ciblée. Contrairement à un dossier usuel du BAPE, aucune étude d’impact n’a été préalablement déposée devant la Commission. « C’est par des questions orales des membres de la Commission et du public et par les réponses fournies en audience par les personnes-ressources que l’information pertinente commence à apparaître, d’où notre demande », explique Monsieur Guilbeault.

L’organisme présentera par ailleurs un mémoire dans le cadre de la seconde partie des consultations qui débuteront en novembre, sur la base de son analyse préliminaire Quelle place pour le gaz de schiste dans la lutte aux changements climatiques?.

Léger Marketing a été mandatée par Équiterre pour réaliser une étude auprès de la population québécoise afin de connaître son opinion à l’égard des gaz de schiste. Pour ce faire, un sondage Web a été réalisé du 4 au 6 octobre 2010, auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Québécois(es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon le sexe, l’âge, les régions, la langue parlée à la maison, la scolarité et la présence d’enfants dans le ménage afin de rendre l’échantillon représentatif de l’ensemble de la population à l’étude.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Eveline Trudel-Fugère

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 12 articles

Profil: Équiterre contribue à bâtir un mouvement citoyen en prônant des choix individuels et collectifs, écologiques et socialement équitables au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 498 a été rédigé par Équiterre il y a 9 ans et 4 mois, le vendredi 15 octobre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Commission Charbonneau: Pierre Bibeau et les allégations Lino Zambito a déclaré  ce matin à la Commission Charbonneau  avoir donné une enveloppe contenant 30 000 $ en comptant [...]

2011: Charest protège Tomassi, comme si on protégeait Jean-François Harrisson Vous vous souvenez de l'affaire Jean-François Harrisson? Ce "bon jack" qui était animateur à VrakTV et adoré des jeunes? Tout [...]

2010: Suivez le blogue du Saint Frère André! À la veille de la canonisation du frère André, le 17 octobre prochain à Rome, l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, la [...]

2010: Encore le bâillon pour nous imposer une loi assimilatrice Non, mais franchement, admettons-le, elle se porte drôlement bien la démocratie au Québec… Après les manœuvres répétées de Jean Charest [...]

2010: Charest bâillonne la langue française « En officialisant qu’il utilisera le bâillon afin de faire adopter un projet de loi sur un sujet aussi fondamental [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages