Le vendredi 15 octobre 2010

PolitiqueQuébec

Charest bâillonne la langue française

Le projet de Loi 103 sera adopté par bâillon

L'état de la langue française ]

Par Parti Québécois

La loi 103 fait plutôt l’unanimité contre elle. L’utilisation du bâillon par le gouvernement Charest est d’autant plus révoltante. Jean Charest peut bien utiliser le bâillon à l’Assemblée nationale, mais il le ne peut pas bâillonner la population.

« En officialisant qu’il utilisera le bâillon afin de faire adopter un projet de loi sur un sujet aussi fondamental que la langue française, le gouvernement libéral de Jean Charest franchira une ligne et posera un geste qu’aucun gouvernement du Québec n’a osé poser avant lui. C’est un terrible coup porté à la langue française », a déclaré le député de Borduas et porte-parole de l’opposition officielle en matière de langue, Pierre Curzi.

Un geste lâche et irresponsable pour l’avenir du français

« Dès le départ, le projet de loi n°103, déposé au dernier jour de la session du printemps dernier, a fait l’unanimité contre lui et la vaste majorité des intervenants qui ont témoigné lors des consultations l’a vigoureusement rejeté et combattu. Le gouvernement de Jean Charest a préféré faire fi de ce mouvement de contestation populaire et se plier au diktat de la Cour suprême du Canada en balayant le consensus établi par l’Assemblée nationale autour de la loi 104 en 2002. Cet acte est terriblement lâche et irresponsable pour l’avenir du français au Québec », a poursuivi M. Curzi.

« En présentant lundi un nouveau projet de loi dont nous ignorons le contenu, le gouvernement agit en catimini au lieu de chercher à établir des consensus et de se plier à la volonté de la population », a-t-il ajouté.

La seule solution : assujettir les écoles privées non subventionnées à la Charte de la langue française

« Alors que tous les chiffres et indicateurs linguistiques font craindre une anglicisation du Grand Montréal, le gouvernement Charest a fait le choix du parcours authentique et de passer outre l’avis du Conseil supérieur de la langue française en permettant à des parents qui en ont les moyens financiers de pouvoir acheter à leurs enfants le droit à l’enseignement en anglais dans les écoles subventionnées du Québec. Cette décision est inacceptable et profondément injuste car elle va à l’encontre de tous les principes d’égalité devant la loi », a poursuivi Pierre Curzi.

« Le gouvernement n’a d’autre choix que d’assujettir les écoles privées non subventionnées à la Charte de la langue française comme nous lui recommandons et comme lui recommandent le Conseil supérieur de la langue française ainsi que de très nombreux groupes. S’il ne le fait pas, il devra vivre avec les conséquences de son choix », a précisé M. Curzi.

Manifestez contre la loi 103 et contre le bâillon

La loi 103 fait plutôt l’unanimité contre elle. L’utilisation du bâillon par le gouvernement Charest est d’autant plus révoltante. Jean Charest peut bien utiliser le bâillon à l’Assemblée nationale, mais il le ne peut pas bâillonner la population.

Lundi 18 octobre à 18h, manifestez!

À Montréal, c’est la manifestation-spectacle contre la loi 103 – Phase II. À Québec, il y aura un rassemblement devant l’Assemblée nationale, à la porte des Amérindiens.

Soyez-y. Faites-vous entendre.

Sur les médias sociaux

Le Parti Québécois vous invite à protester aussi en utilisant l’image de cet article comme image de profil sur les médias sociaux (Facebook, Twitter, Google, MSN, Skype, etc.).

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 clovis simard Le 16 octobre 2010 à 8h32

    Charest et compagnie est un système CHAOTIQUE, non viable !
    Voir mon analyse sur mon Blog(fermaton.over-blog.com).

    Cordialement

    Dr Clovis Simard

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 492 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 0 mois, le vendredi 15 octobre 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Commission Charbonneau: Pierre Bibeau et les allégations Lino Zambito a déclaré  ce matin à la Commission Charbonneau  avoir donné une enveloppe contenant 30 000 $ en comptant [...]

2011: Charest protège Tomassi, comme si on protégeait Jean-François Harrisson Vous vous souvenez de l'affaire Jean-François Harrisson? Ce "bon jack" qui était animateur à VrakTV et adoré des jeunes? Tout [...]

2010: Suivez le blogue du Saint Frère André! À la veille de la canonisation du frère André, le 17 octobre prochain à Rome, l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, la [...]

2010: Encore le bâillon pour nous imposer une loi assimilatrice Non, mais franchement, admettons-le, elle se porte drôlement bien la démocratie au Québec… Après les manœuvres répétées de Jean Charest [...]

2010: Cols bleus: rejet de l’offre de la ville de Sherbrooke à l’unanimité Réunis en assemblée générale hier soir, les cols bleus de la Ville de Sherbrooke ont, à l’unanimité, rejeté les dernières [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages