Le jeudi 23 septembre 2010

QuébecPolitique

Plus de 3000 personnes disent “Non à la loi 103 ! Oui à la loi 101!”

Le pari de la Coalition contre la loi 103 est gagné!

L'état de la langue française ]

Par SSJB

Le plus grand rassemblement depuis celui de 1993 sur la loi 86 s’est tenu dans un Centre Pierre-Charbonneau rempli à pleine capacité. Les citoyens présents ont lancé un message non équivoque au gouvernement Charest: La loi 101 n’est pas à vendre!

Le pari de la Coalition contre la loi 103 est gagné! Le plus grand rassemblement depuis celui de 1993 sur la loi 86 s’est tenu dans un Centre Pierre-Charbonneau rempli à pleine capacité. Les citoyens présents ont lancé un message non équivoque au gouvernement Charest : La loi 101 n’est pas à vendre ! La loi 103 ne passera pas ! Comme le mentionnait une jeune participante : “On est là pour dire aux juges de la cour suprême à Ottawa, vous vous croyez peut-être suprême, mais vous ne l’êtes pas tant que ça, parce qu’au-dessus de vous, sachez qu’il y a d’abord le peuple et que c’est lui qui, tôt ou tard, aura le dernier mot !”

Une atmosphère fébrile et stimulante comme jamais auparavant se dégageait parmi les gens réunis au Centre Pierre-Charbonneau. Orchestré de main de maître par le comédien et porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, le spectacle a littéralement captivé la foule par de nombreuses prestations musicales, théâtrales et humoristiques de grande qualité. Les artistes ont su faire vibrer les spectateurs avec leur performance en tous points magnifique. Parmi la foule, on pouvait reconnaître plusieurs chefs de parti dont Gilles Duceppe, Pauline Marois, Amir Khadir et Françoise David, ainsi que de nombreux leaders syndicaux. La Coalition avait mis à la disposition de l’ensemble des Québécoises et Québécois une retransmission en direct via la webdiffusion au www.nonloi103.org.

Selon Mario Beaulieu, président de la SSJB de Montréal, cet événement marque une nouvelle étape dans la mobilisation contre ce projet de Loi qui crée une justice à deux vitesses et menace l’avenir du français au Québec. “La Coalition s’élargit et les partenaires se mobilisent. Le mouvement pour le français doit s’étendre graduellement à l’ensemble des régions pour qu’on puisse relancer le Mouvement Québec français. Le temps du repli et du recul est terminé, les citoyens du Québec doivent décider collectivement de vivre en français et de prendre les moyens nécessaires pour assurer son avenir, comme il se fait dans la plupart des États normaux à travers le monde. Voilà ce que nous voulons.”

Plusieurs actions seront organisées d’ici l’échéance prévue pour se donner une nouvelle Loi en réplique au jugement illégitime de la Cour suprême. Les audiences publiques à l’Assemblée nationale ne sont pas terminées et plusieurs partenaires de la Coalition contre la loi 103 se feront entendre, parmi lesquels la CSDM, le MNQ, le Mouvement Montérégie français, la CSN, Impératif français, la CSQ, le SFPQ, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le Mouvement Montréal français, le Rassemblement pour un Pays Souverain et le Conseil de la Souveraineté du Québec.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 31 articles

Profil: Fondée en 1834 sous le vocable « Aide-toi et le ciel t’aidera », la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal œuvre à la protection et à la promotion de la langue française,…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 429 a été rédigé par Société Saint-Jean-Baptiste il y a 10 ans et 1 mois, le jeudi 23 septembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, L'état de la langue française.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Cégeps anglophones: couper l’herbe sous les pieds Je viens de lire l'article «Mme Marois et les anglos ((Mme Marois et les anglos))» de Lysiane Gagnon à la Presse, [...]

2010: Ne suivez pas le voilier Ce pasteur s'est servit du prétexte de la venue d'un centre culturel musulman près de "ground zero", pour inciter à [...]

2010: Le RTC présente son premier bus hybride Dans le cadre de la Semaine des transports collectifs et actifs, M. Raymond Dion, président du Réseau de transport de [...]

2010: Loi 103: le RRQ frappe à l’Assemblée nationale Rappelons que le gouvernement Charest s’apprête à abdiquer face à la Cour suprême du Canada qui a ordonné au Québec, [...]

2010: Un accident cause la mort d’un adolescent à Trois-Rivières Mardi soir aux alentour de 20h15, un adolescent a perdu la vie suite à une collision qui s'est produite à [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages