Le samedi 29 mai 2010

QuébecPolitique

La faillite constitutionnelle des fédéralistes coûte cher aux Québécois

Mise en veilleuse des demandes constitutionnelles, 20 ans après l'échec de l'accord du lac Meech

Canada ]

Par Parti Québécois

L’à-plat-ventrisme du gouvernement Charest et l’absence de demandes constitutionnelles de sa part coûtent cher aux Québécois. Jamais n’a-t-on vu dans l’histoire du Québec un gouvernement admettre d’emblée qu’il n’a plus de demandes constitutionnelles et accepter ainsi le statu quo!

Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, constate que l’immobilisme et la célébration du statu quo constitutionnel par le gouvernement libéral actuel ont des conséquences directes et importantes pour la population québécoise.

Dans le cadre d’une interpellation à l’Assemblée nationale aujourd’hui, le ministre Robert Dutil a, une fois de plus, répété que les demandes constitutionnelles du gouvernement du Québec ont été « mises en veilleuse ».

« L’absence de demandes et de rapport de force a des conséquences importantes pour le Québec. Jamais n’a-t-on vu dans l’histoire du Québec un gouvernement admettre d’emblée qu’il n’a plus de demandes constitutionnelles et accepter ainsi le statu quo! Le gouvernement Charest ne se contente que d’une motion symbolique de la Chambre des communes qui reconnaît le Québec comme nation mais qui ne change rien dans les faits », a déclaré M. Cloutier.

Le député de Lac-Saint-Jean a rappelé que la reconnaissance symbolique de la nation québécoise n’a rien donné et n’a pas aidé à régler les nombreux litiges avec le gouvernement fédéral :

  • Plus de 8 milliards de dollars en litiges financiers, dont le refus de verser une compensation équitable au Québec pour l’harmonisation des taxes;
  • Le refus du fédéral à négocier la souveraineté culturelle du Québec, malgré quatre demandes formelles du gouvernement du Québec;
  • L’entêtement d’Ottawa à vouloir déménager à Toronto l’Autorité des marchés financiers;
  • L’absence de protection du poids de la nation québécoise à la Chambre des communes;
  • Les tentatives répétées du gouvernement Harper de modifier le Sénat sans le consentement du Québec;
  • Le refus de signer avec le Québec une entente semblable à Terre-Neuve et la Nouvelle‑Écosse relative à l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière dans la partie québécoise du golfe du Saint-Laurent;
  • La volonté fédérale d’abolir le registre des armes à feu;
  • L’absence de participation du Québec à la nomination des juges à la Cour suprême du Canada;
  • L’impossibilité pour le Québec de faire valoir sa position sur les changements climatiques sur la scène internationale, le Canada étant seul à parler en notre nom dans les grands forums internationaux.

Le Parti Québécois souligne d’ailleurs que le seul argument libéral actuel demeure la signature d’ententes administratives. « Encore faut-il obtenir la même chose que les autres : pourquoi le Québec ne parvient-il pas à signer une entente pour l’exploration gazière et pétrolière dans le golfe ou pour l’harmonisation de la taxe de vente alors que d’autres provinces ont réussi ? », fait remarquer M. Cloutier.

« L’à-plat-ventrisme du gouvernement Charest et l’absence de demandes constitutionnelles de sa part coûtent cher aux Québécois. Le manque d’ambition du Parti libéral du Québec dirigé par Jean Charest n’est pas à la hauteur des attentes et des intérêts des Québécois. Jamais Robert Bourassa ou Jean Lesage n’aurait pu cautionner une telle inertie dans le seul but de préserver les intérêts du fédéral », a conclu Alexandre Cloutier.


Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 469 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 4 mois, le samedi 29 mai 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Les leaders du G8 et d’Afrique déterminés à travailler ensemble Les dirigeants des pays du G8 et ceux de pays africains réunis à Deauville (France) se sont engagés à travailler [...]

2011: Campagne de financement 2011: une contribution pour mon pays Nous faisons partie d’un monde de plus en plus en ébullition. Les crises se succèdent, se juxtaposent et deviennent de [...]

2011: Rapport d’études concernant un projet immobilier sur l’Île Charron Les députées de Taillon, Marie Malavoy, de Marguerite‑D’Youville, Monique Richard, et de Vachon, Martine Ouellet, accueillent favorablement les conclusions du [...]

2010: Et depuis le 8 mars 2010, que s’est-il passé? Un peu partout au Québec, des actions régionales se sont organisées autour du lancement de la Marche 2010: En 2010, [...]

2010: Du prosélytisme jusqu’à la mort Avez-vous remarqué que la question des scandales sexuels a été masquée par la sortie du religieux. En affirmant que même [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages