Le mercredi 28 avril 2010

QuébecPolitique

Pauline Marois propose 10 solutions pour enrayer le cynisme ambiant

Par Parti Québécois

Depuis son arrivée au pouvoir en 2003, le premier ministre s’est appliqué de façon tout à fait remarquable et ingénieuse à saper la confiance, toujours un peu fragile, que la population avait envers ses institutions démocratiques. Aujourd’hui, nous lui donnons l’occasion de se reprendre en appliquant ces dix gestes.

Pauline Marois propose 10 solutions que le gouvernement aurait avantage à mettre de l’avant afin de contrer le cynisme envers le gouvernement de Jean Charest et restaurer la confiance de la population.

« Au lieu de se réunir un dimanche matin en Conseil des ministres spécial pour une opération de relations publiques qui ne nous a rien appris de nouveau, Jean Charest pourrait s’inspirer de la liste que je dépose et qui permettrait de redorer le blason de son gouvernement. M. Charest tente, comme toujours, de faire de la diversion. Il existe un profond malaise dans la population, celle-ci n’a plus confiance mais lui s’entête à dire qu’il a les deux mains sur le volant. S’il continue à ce rythme, les Québécois vont payer très cher son irresponsabilité.

« M. Charest est largement responsable des malheurs qui s’abattent sur son gouvernement et son parti. La population est tannée de son comportement, de sa façon de nier la vérité, de sa façon de ne jamais répondre aux questions. Pour couronner le tout, il se dit étonné de la réaction de la population et verse des larmes de crocodile qui sont censées nous émouvoir ? Voyons, c’est rire des Québécois ! », Pauline Marois.

Pour le Parti Québécois, voici les 10 gestes que le premier ministre doit poser s’il veut retrouver un minimum de crédibilité auprès de la population québécoise.

  1. Instaurer une commission d’enquête publique sur l’industrie de la construction et le financement du Parti libéral du Québec
  2. Nommer dans les plus brefs délais un Commissaire à l’éthique indépendant
  3. Accepter la démission du ministre de la Famille et demander au Vérificateur général de faire enquête sur le lien entre le financement du Parti libéral et l’octroi de nouvelles places en garderie
  4. Suspendre, le temps de l’enquête, les trois ministres qui sont visés par les vérifications du Directeur général des élections
  5. Accepter la proposition du Parti Québécois de réduire à 500 dollars le montant maximal d’une contribution à un parti politique
  6. Accepter la proposition du Parti Québécois à l’effet que le premier ministre ne puisse recevoir aucune autre source de revenu que celle prévue par l’État, incluant celle provenant de son parti
  7. Revenir aux directives sur les conflits d’intérêts plus sévères qui prévalaient sous un gouvernement du Parti Québécois
  8. Respecter les règles qui s’appliquaient avant l’arrivée au pouvoir des libéraux pour les nominations à un poste de juge
  9. Réviser le processus de nomination afin que celui-ci soit à l’abri des pressions des collecteurs de fonds
  10. Exiger que le député de Rivière-du-Loup rende publics les éléments du rapport du Commissaire au lobbyisme le concernant et faire en sorte que le député ne siège plus à la Commission de l’administration publique

« Depuis son arrivée au pouvoir en 2003, le premier ministre s’est appliqué de façon tout à fait remarquable et ingénieuse à saper la confiance, toujours un peu fragile, que la population avait envers ses institutions démocratiques. Au lieu de travailler de façon positive à restaurer celle-ci, il s’est acharné à la détruire. Aujourd’hui, nous lui donnons l’occasion de se reprendre en appliquant ces dix gestes », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Marie Barrette

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 503 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 6 mois, le mercredi 28 avril 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Grève étudiante: y’a du monde en maudit Hier, je bouillais, je tremblais, j'étais en furie contre Jean Charest et Line Beauchamp. Je détestais leur arrogance, leur mépris, [...]

2012: Fourmilière libérale: la pauvre reine Beauchamp Dans un article de La Presse ((Droits de scolarité: le caucus libéral divisé)) de ce matin 28 avril écrit par Denis [...]

2012: Conflit étudiant: une solution possible et plausible Il y a impasse en ce moment. Le gouvernement Charest a fait une offre "globale" vendredi midi qui ne sera [...]

2010: Lancement du Mouvement des cégépiens pour le français Le Mouvement Montréal français et plus d’une dizaine de regroupements de jeunes nationalistes (( Mouvement des cégépiens pour le français Forum [...]

2010: Un gain important pour les travailleurs de l’industrie forestière Le projet de loi C-429 du Bloc Québécois, déposé par le député de Manicouagan, Gérard Asselin, a franchi une nouvelle [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages