Le jeudi 15 avril 2010

QuébecPolitique

Compressions dans les cours de français aux immigrants

Un geste lâche aux conséquences énormes

L'état de la langue française ]

Par Parti Québécois

Ils étaient plus de 2000 immigrants à Montréal manifestant leur désapprobation face à cette mauvaise décision. Ces personnes souhaitent apprendre le français mais le gouvernement Charest vient de leur répondre qu’il n’en est pas question. C’est inacceptable!

La députée de Rosemont et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, Louise Beaudoin, et le député de Deux-Montagnes et porte‑parole en matière de communautés culturelles, Benoit Charette, dénoncent avec vigueur la décision de la ministre de l’Immigration, Yolande James, qui a choisi de sabrer dans le financement des cours de francisation pour les nouveaux arrivants.

Les deux députés étaient d’ailleurs présents lundi à une manifestation organisée par les professeurs des cours de francisation et leurs étudiants, réclamant à la ministre James qu’elle revienne sur sa décision.

2000 immigrants manifestent: ils veulent apprendre le français et le gouvernement leur dit non !

«Ils étaient plus de 2000 immigrants à Montréal manifestant leur désapprobation face à cette mauvaise décision. Ces personnes souhaitent apprendre le français mais le gouvernement Charest vient de leur répondre qu’il n’en est pas question. C’est inacceptable!, a dénoncé Benoit Charette. En refusant de revenir sur sa décision, la ministre James compromet l’intégration de centaines de nouveaux arrivants », a-t-il poursuivi.

La députée de Rosemont n’en revient pas des choix budgétaires faits par la ministre James. « Faire sa part comme le gouvernement prétend, c’est faire des choix qui peuvent amener à faire les choses différemment dans les services administratifs, pas dans les services directs et aussi essentiels. C’est aberrant et totalement incohérent avec les discours gouvernementaux. C’est donc dire, qu’encore une fois, la ministre James parlait pour ne rien dire l’an dernier quand elle affirmait qu’elle avait à cœur l’intégration réussie pour les nouveaux arrivants », a soutenu Mme Beaudoin.

« Comment ne pas être inquiet de l’avenir de la langue française à Montréal quand le gouvernement libéral Charest prend des décisions aussi injustifiables ? Comment ne pas s’inquiéter du fait que le gouvernement, par lâcheté, refuse d’offrir tous les outils nécessaires aux nouveaux arrivants pour une intégration réussie ? La ministre James doit réaliser la bêtise qu’elle s’apprête à commettre », ont conclu les députés.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 grandmaman tendresse Le 16 avril 2010 à 15h45

    Chers lecteurs et chères lectrices canadiens-français,

    PREMIEREMENT
    J’tiens à féliciter et appuyer le ‘gouvernement Libéral du Québec’ sous la pressions des Opposants bien sure, d’avoir enfin mit vos culottes pour une fois. J’suis rarement d’accord avec vos décisions parlementaires sauf que pour les ‘cours de français et la face cachée en publique’ ce sont des décisions justifiées.

    Pourquoi?
    La Loi de l’Immigration au Canada écrit clairement sur papier que les ‘nouveaux immigrants’ doivent visiblement s’adapter à l’ensemble des canadiens et des canadiennes. Ils font impérativement ‘SERMENT A LA REINE’ et ‘PROMETTENT’ de s’adapter aux ‘langues officielles : ANGLAIS/FRANçAIS et/ou FRENCH/ENGLISH’ ceci dit d’enlever leurs lorgnières pour voir comment les gens d’ici vivent et de faire comme nous canadiens depuis 1867′. J’vous invite tous et toutes à relire notre Charte des Droits et Libertés Canadienne.

    L’APPLICATION de nos langues officielles relèvent du pays le Canada. L’ENSEIGNEMENT de ces deux dialectes/languages, Molière/FRANçAIS et Shakespeare/ANGLAIS, relève des États/Provinces et Territoires sauf que ces mêmes États ne peuvent pas choisir autres langues que celles officielles au Canada à l’exception du Québec à cause de leur Droit de Véto inséré dans cette même Charte lors de la Confédération des Pères de 1867.

    DEUXIèMEMENT
    Bienvenue à vous ‘nouveaux immigrants’ qui avez choisis de vivre en terre Canadienne. Vous avez au départ. fait serment et promesse de maitriser la langue de Molière (française) avant d’être accueillis au Québec-Canada. C’est ‘AVANT et NON après’ votre accueil. Pour ce qui est des autres États de l’Amérique du Nord au Canada, ces mêmes ‘nouveaux immigrants’ ont fait serment qu’ils maitrisaient une des deux langues officielles (anglais et/ou français) pour le reste du Canada.

    1. Comment ces ‘nouveaux immigrants’ pouvaient-ils passer le ‘TEST DU SERMENT d’ACCUEIL AU CANADA’ s’ils parlent et comprennent ni l’anglais et ni le français?

    2. La face cachée servirait-elle à fausser la personnalité du nouveau venu lors de cette étape? Surtout!

    – RETENEZ-LE BIEN ET SACHEZ-LE TOUS, NOUS CANADIENS NE SOMMES PAS UN PANIER TROUÉ QUI JETTONT NOS ARGENTS PARTOUT COMME LE VENT SOUFFLE LES BOURGEONS PARTOUT… Il y a des conditions précises de transmises à ces nouveau arrivants, entre’autres, de s’intégrer aux coutumes de la communauté qui les accueille.

    – S’INTÉGRER, c’est quitter un guetto, se joindre aux gens du secteur canadien-français, apprendre à s’intégrer, c’est se mélanger à la communauté qui accueille par l’ÉCOLE DE LA VIE. Cela coûte rien financièrement d’apprendre à parler français ou l’anglais et par la suite plus facile d’apprendre à lire et écrire dans nos écoles publiques.

    TROISIèMEMENT
    AUCUN PALIER DE GOUVERNEMENT doit défrayer des argents pour l’intégration de ‘nouveaux arrivants’ et encore moins donner des bourses d’études sur ces sujets car toutes les MUNICIPALITÉS DU CANADA ont au moins un comité qui les accueil. C’est aux ‘nouveaux arrivants’ de s’intégrer à leur communauté d’accueille. C’est ainsi qu’ils apprendront gratuitement, à parler, chanter, lire et écrire le français dans cette communauté.

    Au contraire, ces ‘nouveaux arrivants’ refusent de s’intégrer autant avec la communauté francophone que celle anglophone. Ils ont la philosophie de Jacques Cartier, Christophe Colomb et des Pirates qui viennent découvrir l’Amérique du Nord.

    3. Que savent-ils de notre ‘Histoire du Canada et notre Culture’ avant de demander immigration, de faire le ‘SERMENT ET LA PROMESSE’ s’ils parlent et lisent ni le français et ni l’anglais?
    Je crois que nous devrions vérifier et surveiller nos fonctionnaires du Ministères de l’Immigration!

    – Leurs politiques et religions sont de contester leur intégration avec les canadiens-français et intimider les gens du pays sous prétextes que les canadiens sont racismes! Ils n’ont pas droits d’accès aux ‘Lois de notre Charte’ car ELLE appartient à ceux et celles qui l’ont fondé lors de notre Confédération de 1867.

    4. Que notre Charte fut possiblement rédigée pendant que nos Pères de la Confédération étaient saouls, serait-elle aujourdhui, le fait d’avoir encore des complications à la décortiquer!

    CONCLUSION

    5. Comme canadiens-français serions-nous trop accueilants, respectueux, généreux, bonnaces et imbéciles?

    Souvenons-nous que ce sont nos grandparents qui ont défriché cette terre de l’Amérique du Nord pour se faire de l’espace pour construire nos maisons et se chauffer en hiver. J’sais qu’en 1955, ces mêmes grandparents se logeaient, se nourrissaient et s’habillaient avec $12,00/mois. Nous étions des familles heureuses, aidantes et unies. Aujourdhui, la plupart de ces bonnes et belles familles fondatrices canadiennes françaises et anglaises sont divisées à cause de ces différences…

    Aujourdhui, c’est encore nous qui payons et ceci depuis bien avant la Confédération de 1967 donc je questionne que ce sont les ‘nouveaux immigrants’ qui enrichissent financièrement notre pays. Nous sommes endettés plus que jamais que nous l’étions en 1950!

    Immigrants révolutionnaires qui refusez de vous intégrer avec nous et à notre école de la vie canadienne. Vous avez un seul choix qui est de retourner dans votre pays, là où vous pourriez continuer à vivre selon vos coutumes, votre religion, votre politique et votre langage maternelle.

    Par contre, j’ai beaucoups de respect pour nos ‘RÉFUGIÉS’ car eux s’intègrent à nous socialement, facilement, rapidement et devienent des canadiens-français heureux de coeur…

    Quelle famille ou bien quel gouvernement!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 313 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 11 mois, le jeudi 15 avril 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, L'état de la langue française, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Documentaire de Tony Rooke: «incontrovertible» Cette histoire a débuté le 25 Juillet 2011, jour où M. Rooke a décidé qu'il en avait assez de voir [...]

2013: Leonhard Euler, scientifique fêté par Google (Vidéo) Leonhard Euler est un grand mathématicien suisse, né à Bâle en 1707 et rendit l'âme à Saint-Pétersbourg en 1783. Il a [...]

2012: Bernard Guay, “apôtre” de tactiques fascistes Le Soleil, donc Gesca, a publié tout récemment une lettre faisant clairement l’apologie du fascisme. En effet, dans une lettre [...]

2012: Du Titanic au PLQ: le 14 avril, un jour damné Le 14 avril 1912, peu avant minuit, le Titanic frappa un iceberg et coula moins de trois heures plus tard, soit le [...]

2010: Jean Charest nomme Michel Bastarache, un juge fédéraliste Voilà, la nouvelle est tombée. Jean Charest a trouvé son homme fort pour faire la lumière en ce qui concerne [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages