Le vendredi 26 mars 2010

PolitiqueQuébecSociété

Projet de loi 94 sur les accommodements raisonnables

Il s'agit tout simplement du maintient du statu quo

Par Parti Québécois

Avec ce projet de loi, le gouvernement Charest préfère endosser le multiculturalisme canadien au détriment de l’approche québécoise. Ce projet de loi ne fait qu’inscrire dans une loi la jurisprudence actuelle et confirme l’étude au cas par cas de chaque demande.

La députée de Rosemont et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, de relations internationales et de Francophonie, Louise Beaudoin, et la députée de Joliette et porte-parole en matière de justice, Véronique Hivon, ont exprimé la déception du Parti Québécois à l’égard du projet de loi 94 déposé par le gouvernement Charest qui prétend mieux baliser les accommodements religieux. Les députées sont étonnées de constater qu’après avoir tergiversé sur cette question pendant des mois, la montagne ait accouché d’une souris.

« Avec ce projet de loi, le gouvernement Charest préfère endosser le multiculturalisme canadien au détriment de l’approche québécoise, mieux reflétée dans le projet de loi 391 présenté par la chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, en novembre dernier », a affirmé Louise Beaudoin.

Une consultation parlementaire s’avère nécessaire

Le Parti Québécois réclame du gouvernement libéral qu’il ait le courage de tenir une consultation générale pour que les citoyens et les organismes intéressés puissent se faire entendre adéquatement.

Rien de neuf au droit actuel

Pour sa part, la députée de Joliette et porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, Véronique Hivon, souligne que le projet de loi 94 n’apporte rien de nouveau au droit actuel. « Ce projet de loi ne fait qu’inscrire dans une loi la jurisprudence actuelle et confirme l’étude au cas par cas de chaque demande. Il est impératif que le gouvernement énonce des principes clairs qui permettront d’apporter des réponses claires aux situations d’accommodements », a poursuivi Mme Hivon.

Véronique Hivon note d’ailleurs que le projet de loi présenté aujourd’hui fait référence au concept de neutralité de l’État avec la religion en se référant à la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. « Or, la charte québécoise ne fait pas mention du principe de neutralité. Comment la ministre de la Justice a-t-elle pu laisser passer une telle chose ? », se demande la députée de Joliette.

« Si l’on veut vraiment baliser les accommodements religieux, il faut nécessairement poser un geste audacieux et, en ce sens, il faut clairement énoncer dans la Charte québécoise des droits et libertés les valeurs fondamentales du Québec. Autrement, nous ne réglons absolument rien. Nous espérons donc pouvoir mesurer le degré d’ouverture du gouvernement libéral lors de l’étude de ce projet de loi pour qu’enfin, le Québec se dote de véritables balises », a conclu Louise Beaudoin.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 maryse lefrancois Le 30 mars 2010 à 21h09

    Bonjour,je crois qu’il est temps que le gouvernement Québécois prenne position face à la culture religieuse du Québec afin de ne pas abollir notre propre culture et qu’il démontre aux nouveaux arrivants qui s’intègrent dans notre pays, qu’ils doivent s’adapter à notre mode de vie tel qu’ils le font dans leur pays lorsque nous allons leur rendre visite.Chacun doit se ”mouler” aux nouvelles normes.N’attendons pas de disparaître en tant que Québécois avant d’Agir!!!
    Merci! Maryse Sherbrooke

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 383 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 2 mois, le vendredi 26 mars 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Dessau: Rosaire Sauriol semble prendre tout le blâme À lire le communiqué de presse de la firme Dessau inc. ((Mise au point de Dessau concernant M. Bernard Trépanier)) [...]

2013: La mission spatiale Planck : lumière sur l’univers primitif C’est après les 15 premiers mois de la mission qu’une carte de l’Univers, alors âgé de 380 000 ans, a [...]

2013: La Terreur 17 000 guillotinés 30 000 fusillés (vidéo) La Terreur est le nom d'une période de la Révolution française (En France) qui débuta à la naissance du tribunal [...]

2012: Grève étudiante: mobilisations contre le gouvernement Charest La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) ont annoncé une stratégie préélectorale [...]

2010: Hydro-Québec abandonne son projet d’achat d’Énergie Nouveau-Brunswick Moins d'une semaine après la conférence de presse donnée à l'Assemblée nationale par le professeur et coordonateur de Sortons le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages