Le jeudi 4 février 2010

Québec

Le RRQ étend ses activités en Montérégie

Le Réseau de Résistance du Québécois entend maintenir la pression

L'état de la langue françaiseL'indépendance du Québec ]

Par RRQ

Le Réseau de résistance du Québécois (RRQ) étend ses activités officielles à la Montérégie. L’organisation, dont l’objectif est l’indépendance du Québec, a procédé au lancement officiel de son chapitre régional le mois dernier au Collège Édouard-Montpetit.

Considéré comme l’aile radicale du mouvement souverainiste, le RRQ entend contribuer à la protection du français et à la souveraineté. Selon les responsables du Réseau, l’avancée croissante de l’anglais dans la région constitue une menace, tant pour le fait français que pour la cause indépendantiste. « Nous avons fondé la section Montérégie d’abord parce qu’il y a un besoin et surtout, beaucoup de travail à faire, que ce soit à Brossard ou à Longueuil », indique Philippe-Laurent Sicard, coordonnateur régional du RRQ.

Créé à l’origine par des jeunes, le RRQ est une organisation militante lancée par le journal Le Québécois, une publication indépendantiste fondée par le journaliste Patrick Bourgeois.

Déclin du français

À la lumière des recensements de 2001 et de 2006, le RRQ précise que le pourcentage de personnes ayant le français comme langue maternelle est passé sur notre territoire de 85,5% à 80,1%. Affirmant que la même tendance s’observe aussi dans d’autres régions et que celle-ci conduira à la disparition progressive du peuple québécois, le Réseau estime que l’apathie face à ce constat doit cesser.

« Nous voulons conscientiser la population qui est endormie par le nation building canadien et l’inviter à se tenir debout en peuple libre », précise le jeune militant de 21 ans. Manifestation, occupation de bureau et désobéissance civile sont à prévoir.

Libération nationale

Le RRQ considère que trop d’indépendantistes assimilent l’action politique au seul fait de voter une fois aux quatre ans en attendant passivement la prochaine joute électorale. « Mais il se passe trop de choses en quatre ans pour se permettre d’attendre, et c’est là l’utilité même du Réseau: gagner des batailles là où nos élites politiques électorales n’ont pas de pouvoir ou l’intention de bouger », ajoute Philippe-Laurent Sicard.

Selon ce dernier, le RRQ-Montérégie luttera énergiquement et intelligemment afin de libérer le peuple québécois de sa position de vaincu et de contribuer à la libération nationale. La section Montérégie a été créée dans cet esprit: entraîner le plus de Montérégiens possible dans cette lutte jugée vitale en faveur de l’indépendance du Québec.

L’an dernier, le RRQ avait notamment contribué à l’annulation de la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham. Le même groupe avait également retenu l’attention en novembre en perturbant la visite du prince Charles à Montréal.

La section régionale de l’organisation invite les indépendantistes à s’investir à fond dans l’action pour que ceux-ci deviennent des acteurs incontournables de l’avènement du pays du Québec.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Article publié dans le Courrier du Sud

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 396 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 11 ans et 10 mois, le jeudi 4 février 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, L'indépendance du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Un cent canadien: la fin de la pièce d’un cent canadien C'est à compter d'aujourd'hui, 4 février 2013, que la pièce d'un cent canadien ne sera plus distribuée aux entreprises ou aux [...]

2011: Suspension de l’exploration des gaz de schiste en France Le député de L’Assomption et porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines, Scott McKay, invite le premier ministre du [...]

2011: Passer de la parole aux actes Mon dernier article avait pour titre Une année qui pourrait être explosive pour le gouvernement Charest. Jean Charest a évidemment [...]

2011: Programme canadien de bourses aux étudiants La députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur et de prêts et bourses, Marie Malavoy, [...]

2011: Des dirigeants de cégeps qui se la coulent douce Après avoir pris connaissance de la manchette du Journal de Québec du 2 février, le député de Rousseau et porte-parole [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages