Le lundi 1 février 2010

PolitiqueQuébec

Le contrôle fédéral de l’information Québécoise et Canadienne

Le présent texte a pour seul but de susciter la réflexion

Par Jean-Pierre Plourde

Cet article reprend l’essentiel d’un article que j’ai publié en janvier 2006 qui fait suite à ma propre enquête sur le contrôle de l’information qu’exerce ce pays sur ses citoyens et apporte d’autres preuves qui confirment, cinq ans plus tard, les conclusions de mes enquêtes de 2006.

La première partie de cet article reprend l’essentiel d’un article que j’ai publié en janvier 2006 sur mon site saglacweb.com qui fait suite à ma propre enquête sur le contrôle de l’information qu’exerce ce pays sur ses citoyens. À la manière de ce qui se passe dans les pays occupés par un conquérant, un peu comme l’a été la France en son temps et bien d’autres pays encore aujourd’hui.

La deuxième partie de cet article apporte d’autres preuves, d’une société d’état, Radio-Canada pour ne pas la nommer, qui confirment, cinq ans plus tard, les conclusions de mes enquêtes de 2006.

Première partie – Contrôle de l’information

Version mise à jour 17 janvier 2006

Devant l’inaction des politiciens face aux problèmes territoriaux des Québécois, j’ai contacté le Journal de Montréal et le Journal de Québec afin de faire publier le texte «Démagogie canadienne». J’ai ajouté ce texte à la fin de cet article.

Le Journal de Montréal a catégoriquement refusé de le publier (voir leur réponse plus bas). La réponse du Journal de Québec fut plus favorable, dans le sens qu’il accepte de publier dans l’édition du 23 décembre 2005 le texte modifié (lire censuré).

Plus récemment, j’ai fait publier dans le journal le Réveil Saguenay du 15 janvier 2006, en ayant acheté l’espace.
Le texte a stratégiquement été placé entre les sports et les petites annonces gratuites, endroit où la plupart des lecteurs risquent de ne pas le remarquer. De plus, plusieurs parties ont été tronquées. Vous pouvez constater les modifications au texte original.

Voici la réponse du Journal de Montréal en date du 19 Décembre 2005:

Bonjour M. Plourde,

Je suis désolée de vous informer que nous ne publions pas ce genre d’annonce. J’ai toutefois acheminé votre demande à la salle des nouvelles (chronique Votre Opinion).

Merci et bonne journée!

Margot Ynvernon
Service à la clientèle
Le Journal de Montréal

Voici les extraits du texte qui ont été retirés avant publication dans le journal de Québec:

Le Canada fait du Québec la seule province différente des autres. La majorité sera dépossédée et devra payer un droit d’usage et d’occupation des territoires qu’elle a développée.

Les fraudes référendaires fédérales :

1. Des centaines de fonctionnaires fédéraux ont travaillé pour naturaliser des milliers d’immigrants afin d’acheter des votes négatifs. Les récentes déclarations de M. Martin démontre son approbation à ces fraudes.
2. Des sociétés de l’état fédéral et privées comme la Poste, Via Rail et bien d’autres ont été mises à contribution pour transporter des milliers de gens afin d’acheter des votes par intimidation.

    Voici les extraits du texte qui ont été tronqués/modifiés avant publication dans le journal le Réveil. Toutes les références au mot “fraude” ont dû être rayées du texte.

    • “Toute entente territoriale signée dans l’Approche Commune sans un appel au peuple le sera dans l’illégalité de la loi sur les référendums du Québec.” Cette phrase a été changé pour “Toute entente territoriale signée dans l’Approche Commune sans un appel au peuple le sera en infraction de la loi sur les référendums du Québec.”
    • La phrase “Une situation apparentée à l’APARTHEID et au GÉNOCIDE CULTUREL est en devenir. Aucune autre province canadienne n’accepterait un tel traitement.” a été changé pour “Bienvenue chez les Acadiens!” Cet extrait a tout simplement été retiré.

    Le Journal de Québec a charcuté des paragraphes entiers du texte comme condition à sa publication. De plus, la partie restante du texte à été précédée d’un très gros titre pro-Canadien pour diminuer sa visibilité,1. Le Journal de Montréal pour sa part a refusé de me vendre l’espace demandée. Aucune offre ne leur était acceptable.

    On ne peut pas bâtir un pays sur le mensonge et la malhonnêteté. Si on laisse faire, je crois qu’on coure vers des troubles sociaux d’une ampleur inégalée.

    Deuxième partie référant à l’émission Enquête de Radio-Canada

    Dans mon article récent, Il faut donner un coup de barre, j’ai reçu un commentaire d’une dame Hélèna au sujet de la diffusion de l’information…

    Voici le résumé de ma réponse qui réfère justement au contrôle de l’information.

    Bonjour Mme Hélèna

    Je vous ai dit : “Notre premier devoir, c’est d’informer. Que la vérité sorte, et on la connaît. On va alors tasser Charest et mettre le fédéral à la porte du Québec. C’est la seule façon. Pour en arriver là, il faut conserver et augmenter notre majorité afin de briser l’hémorragie de Montréal.”

    Vous me répondez : « Comment informer? Qui lit Vigile? Des convaincus? Donne t-on des conférences pour instruire les gens? On attend les élections? Il sera trop tard et pariez que Charest revient! Aujourd’hui pour atteindre les jeunes, c’est compliqué? Ils ne lisent pas ou pas beaucoup. Les jeunes aiment les artistes et les humoristes. … »

    Madame, avant d’en arriver à la déclaration qui précède votre réponse, j’ai demandé d’acheter une page complète du Journal de Montréal, j’ai envoyé des textes à une centaine de journaux et revues, aucun ne m’a publié gratuitement, sauf quelques articles modifiés par le média dans ma ville de Saguenay. J’ai alors décidé d’acheter mon droit de parole en me payant des pages entières dans les cahiers commerciaux de ma région, où j’ai pu obtenir qu’on ne touche pas à mes écrits, même cela m’a été refusé ailleurs au Québec.

    J’ai fait mon enquête afin de savoir jusqu’où va le contrôle de l’information dans ce pays, en particulier, celui dirigé contre notre pays, le Québec.

    Voir bientôt ici sur vigile.net et sur bien d’autres sites, un nouveau texte qui pourrait s’appeler : “Le Canada, une dictature par le contrôle de l’information”, ou, “Ottawa hypnotise les Québécois et contrôle sévèrement l’information dans tout le pays”. Je vous confirme aujourd’hui que j’avais raison et que toutes mes analyses se confirment de la bouche de l’émission, Enquête de Radio-Canada du 28 janvier 2010, dont je vous donne la primeur.

    Jetez un coup d’œil à ce vidéo. On se doit de rétablir les faits auprès de la population.

    J’invite les usagers de ce site à faire une copie réelle de ce vidéo, pas seulement l’adresse, Ottawa pourrait imposer demain de la faire retirer des archives. Je ne suis malheureusement pas suffisamment familier avec les ordinateurs pour faire cela.

    À bientôt,

    Jean-Pierre Plourde, saglacweb.blogspot.comsaglacweb.com (ensemble des archives dont j’ai payé la publication dans les médias de Saguenay)


    Voici l’article en question refusé par le Journal de Montréal et tronqué par le Journal de Québec.

    La démagogie canadienne

    14 décembre 2005

    Voici deux extraits du traité de l’approche commune impliquant l’État Canadien : “Le Québec acceptera, de plus, de renoncer aux droits de la Couronne sur ces terres ou, au besoin, de transférer ces droits aux Innus.”2 On peut aussi lire: “Le traité sera permanent et ne pourra être dénoncé ni modifié unilatéralement par l’une ou l’autre des parties.”3

    Le dernier référendum gagné par le Québec aurait donné:

    1. La reconnaissance internationale de la nation québécoise à l’intérieur des territoires du Québec au moment de la victoire, soit du nord de la Baie James à la frontière Américaine;
    2. Aucun négociateur fédéral ne serait à la table de négociation de l’approche commune;
    3. L’Approche Commune demeurerait comme prévue une entente administrative entre les Québécois et les autochtones sans transfert de propriété territoriale;
    4. Le Québec serait aujourd’hui un pays représenté à l’ONU.

    Les fraudes référendaires fédérales:

    1. Des centaines de fonctionnaires fédéraux ont travaillé pour naturaliser des milliers d’immigrants afin d’acheter des votes négatifs. Les récentes déclarations de M. Martin démontre son approbation à ces fraudes.
    2. Des sociétés de l’état fédéral et privées comme la Poste, Via Rail et bien d’autres ont été mises à contribution pour transporter des milliers de gens afin d’acheter des votes par intimidation.

    Par ce traité:

    1. On assiste à la mise en tutelle de 7 millions de Québécois, fédéralistes et immigrants compris, et le dépouillement de leurs acquis. C’est la déportation des francophones d’Amérique, env. 38% de la population canadienne, bateaux en moins.
    2. L’entente de gestion administrative des réserves par les autochtones présentée par Bernard Landry devient le transfert de la propriété de centaines de milliers de kilomètres carrés de rivières, de lacs et de territoires québécois vers les minorités autochtones sans consultation référendaire de la majorité.
    3. Le Canada fait du Québec la seule province différente des autres. La majorité sera dépossédée et devra payer un droit d’usage et d’occupation des territoires qu’elle a développée.
    4. Les Québécois ont contribué de bonne foi et démocratiquement au développement économique du Canada. Ce dernier refuse les règles de la démocratie et considère ses partenaires Québécois comme des ennemis. “On était en guerre”, Charles Guité, commission Gomery, doit se lire au présent. Il y a contrôle de l’information. Les avis et lettres d’opinions négatives à l’approche commune ne sont pas publiées. Les Québécois sont tenus à l’écart des décisions qui les concernent et n’auront plus les même droits que les autres Canadiens.

    Rétablir la démocratie:

    1. Toute entente territoriale signée dans l’Approche Commune sans un appel au peuple le sera dans l’illégalité de la loi sur les référendums du Québec. Les signatures apposées sur cette entente ne seront pas reconnues par la société québécoise.
    2. Peu importe l’allégeance politique, tous les québécois doivent établir un front commun et imposer à leurs élus de Québec la rédaction d’une loi dite : Loi sur la démocratie et l’intégrité territoriale ou l’équivalent. Cette loi obligerait un débat suivi d’un référendum pour approuver toute transaction ou modification des statuts des territoires québécois.
    3. Une situation apparentée à l’APARTHEID et au GÉNOCIDE CULTUREL est en devenir. Notre indifférence risque de faire de nous des Palestiniens d’Amérique. Tous les Québécois seront touchés et plus particulièrement les plus démunis.

    En conclusion :

    Si les négociations de l’Approche Commune sont bonnes pour nous, qu’on nous les propose ouvertement dans le cadre d’une consultation populaire. On est assez grand pour choisir nous-mêmes sous quel régime on veut vivre. Ce n’est pas être un radical que de demander à être consulté sur notre avenir, c’est plutôt le signe d’esprits libres et respectueux. Demandons le vote!

    Le présent texte a pour seul but de susciter la réflexion et peut-être diffusé.

    Jean-Pierre Plourde

    1. Voir le Journal de Québec du vendredi 23 décembre 2005 []
    2. Voir dans ledit traité l’article 1.1 Innu Assi []
    3. Voir l’article 5.3 Modifications []

    2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

    1. 1 Lucien Bouchard veut qu’on s’occupe d’économie… - Amériquébec Le 23 février 2010 à 3h07

      […] l’invasion fédérale du référendum de 1995, ce pays s’est transformé en dictature, il a pris le contrôle de l’information, ils nous ont parachuté un nommé Jean Charest avec le mandat de prendre le pouvoir dans la […]

    2. 2 René Lévesque était-il un vendu? - Amériquébec Le 25 mai 2010 à 17h15

      […] De plus en plus, ce que toi et moi auront la capacité de savoir et de comprendre sera conditionné par un contrôle sévère de l’information. […]

    Ajoutez un commentaire

    Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

    Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

    Annoncez ici

    Abonnement au site

    Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
    ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

    À propos de l'auteur de cet article

    Site Internet de l’auteur

    Articles rédigés: 116 articles

    Afficher le profil complet

    Québec Web Express

    Fiche de l'article

    Cet article de 1,627 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 9 ans et 5 mois, le lundi 1 février 2010.

    Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

    Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

    Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

    Autres articles publiés à pareille date

    Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

    2013: Jour de la Liberté nationale: Abraham Lincoln – Vidéo Abraham Lincoln, qui vécu du 12 février 1809 au 15 avril 1865 , est le seizième Président des États-Unis. Il est le premier président républicain de l'histoire du pays. Mais en quoi est-il [...]

    2012: Allocations et pensions de vieillesse Effectivement, il semble plutôt que ce serait en demeurant des colonisés soumis que les Québécois pourraient, vraiment, perdre leurs allocations [...]

    2010: Rappel de Toyota: 5 choses que les propriétaires peuvent faire Dès la semaine prochaine, Toyota pourrait commencer à corriger le problème de la pédale d'accélération qui coince et qui a [...]

    2010: Les Québécois se préoccupent moins de leurs dettes que les Canadiens RBC a affiché dans son rapport du mois de janvier de l'indice mensuel des perspectives de consommation au Canada que [...]

    2010: L’environnement chez les Québécois La vague verte gagne du terrain au Québec comme le confirment deux récents sondages réalisés par CROP et la Fondation [...]

    Sondage

    Aucun sondage actuellement.

    Archives des sondages