Le mercredi 8 décembre 2010

QuébecSociété

Résumé de la situation du Québec

Fini les intimidations, il faut s’en convaincre et le faire savoir…

Par Jean-Pierre Plourde

Les Québécois n’ont aucun intérêt à demeurer sympathiques à des gens qui jouent du racisme et de fraudes à son endroit. Les messages d’intimidations et de violences qui recommencent comme au temps de Riel, ne nous donneront pas le choix de réagir massivement.

M. Jean-Jacques Nantel, ing. a fait une demande d’acceptation à participer au groupe de discussions “pour-le-pays-du-quebec”… Voici ma réponse lui souhaitant la bienvenue. Commençons d’abord avec mon commentaire “Résumé de la situation du Québec.”

Bonjour M. Jean-Jacques Nantel, ing.,

Personnellement je suis des plus heureux de vous accueillir. Vous avez là un très bon texte.

Nos Québécois ont peur d’avoir peur, il sont prêts à mourir pour ne pas blesser ceux qui s’apprêtent à les assassiner culturellement, si ce n’est physiquement. En tout cas, dans le traité de l’approche commune, le Canada se donne le prétexte d’intervenir contre nous militairement. En d’autres circonstances, on appellerait cela le syndrome de Stockholm.

Le Canada prend tous les moyens à sa disposition pour nous réduire par des stratégies pourtant tout à fait évidentes.

M. Nantel, je vous présente ici le résumé de la situation présente du Québec. J’ai vérifié la très grande majorité des affirmations de mon commentaire.

Dans le texte qui suit, le terme d’Ottawa et de Charest se confondent. Québec est devenu une succursale d’Ottawa et il est présentement contrôlé par ses éléments les plus radicaux. Une partie des stratégies de ce pays à notre égard se présente comme suit :

1. Le Canada a détourné la démocratie lors du référendum de 1995, comme le font les républiques de banane. Une situation s’apparentant au génocide culturel vécu par l’Afrique du Sud est en préparation.

2. Le Canada a parachuté Charest juste après le référendum. Sa mission, se faire élire par tous les moyens.

3. Charest, avec l’aide d’Ottawa, s’est stratégiquement fait élire sous de fausses représentations: il a promis de réduire les impôts de 1 milliard de dollars par année pendant cinq ans alors qu’il savait pertinemment que c’était impossible. Les Québécois l’ont cru…

4. Après son élection, Charest s’attaque de front à notre culture, son principal ennemi: il coupe les subventions à nos artistes tout en favorisant l’apprentissage de l’anglais et subventionnant à fond les institutions anglophones de Montréal et du Québec.

5. Charest tasse tous les administrateurs pro-Québec des postes clés de nos institutions;

6. Charest installe les meilleurs éléments fédéraux à tous nos postes clés afin de détruire notre économie. Tout y passe: Caisse de dépôt, l’Hydro-Québec, éoliennes, gaz et pétrole, culture, etc, etc., même la fête nationale y passe.

7. Charest fait la promotion des fraudes contre le peuple dans la construction et il refuse une commission d’enquête. Il laisse croire que la police pourra s’occuper de cela mieux qu’une commission. Il a les moyens de contrôler la police et la justice via les juges qu’il a nommé parmi ses meilleurs amis, commission Bastarache et Cours suprême fédérale.

8. Charest contrôle les école et universités.

9. Charest et ses sbires contrôlent les médias en commençant par Radio-Canada. Avant son arrivé, la musique chantée par des anglophones était rarissime sur la radio d’état, depuis on note une forte augmentation. Dans les journaux de la Presse Canadienne et sur cyberpresse, les commentaires défavorables à la politique éditorialiste et leurs journalistes ne sont pas admis ou ne sont carrément pas publiés. Les médias font la propagande et favorise la notion de l’assimilation.

10. Charest fait la promotion de la division des Québécois entre eux. Ex. ”Il faut fermer les régions”1 . Les Montréalais ne le réalisent pas, mais M. Charest le sait très bien que les Montréalais possèdent des milliards en investissement dans ces mêmes régions sous forme de barrages, de lignes de transport, de mines, d’eau, de forêts, etc., et que ces milliards font la fortune de Montréal. Les Montréalais ont cru encore une fois à cette propagande et, de ce fait, vont se faire dépouiller dans un traité en préparation qui camoufle beaucoup d’autres conséquences.

11. Charest détourne notre attention par des flatteries, par exemple, il va en France pour inviter les français à venir s’installer chez-nous et y travailler, ce qui est bien en soi. Cette stratégie s’adresse spécifiquement au Québécois, c’est une question d’image. Pendant qu’il anglicise Montréal à la vitesse grand V, il veut nous faire croire que le français est important pour lui. Il veut nous amadouer, mais il sait très bien que les immigrants Français ne feront jamais le poids contre ses techniques d’immigration et de désinformation.

12. Charest tente de renverser la démocratie en nommant une commission d’enquête contre nature. Son titre est un pléonasme, Les accommodements raisonnables. Les commissaires sont, d’évidence, choisis en fonction du résultat qu’il veut en obtenir.

13. Charest pratique l’immigration anglophone massive dans Montréal, ce n’est rien d’autre qu’une tentative de renversement de la démocratie par trafic d’immigrants.

14. Charest prend le contrôle de nos territoires par un traité contre nature appelé “Approche commune”. Des fédéraux sont assis des deux côtés de la table de négociations, un fédéraliste impliqué dans, Option Canada, M. Yves Fortier, président de l’Alcan, est nommé par Charest pour nous représenter. Les Amérindiens sont sous la tutelle du Canada, leur transférer nos territoires nous fait hériter de cette tutelle.

15. Ce traité a d’autres effets majeurs: si tous les Québécois ne s’y oppose pas, il aura pour effet de retirer au Québec le titre de province canadienne. Suite à ce traité, le Canada pourrait se donner le prétexte d’intervenir militairement. Le Québec n’ayant plus le droit de représentation à la table constitutionnelle canadienne, il devra subir et se plier, il n’aura plus le droit de participer, la « Province » de Québec n’existant plus.

16. Charest s’attaque à nos entreprises, ses amis d’Ottawa autorisent très exceptionnellement la vente de l’Alcan à l’australienne Rio Tinto, un retour d’ascenseur sans doute via les négociations de l’approche commune par l’un de ses présidents. L’entreprise se donne un droit d’intervention sur l’ensemble de nos ressources en commençant par des centrales électriques qu’elle exploite déjà. Les multinationnales sont devenus l’état dans l’état.

17. Charest s’attaque à nos firmes d’ingénieries en favorisant les contrats gratifiants à des firmes Américaines. Ces firmes étrangères sont passés en phase d’acquisition de nos plus importantes firmes.

18. Ceci constitue une liste très partielle des activités frauduleuses de ce gouvernement contre les intérêts des électeurs et contre tous les citoyens du Québec sans exception, même par l’inconscience des plus radicaux.

La très grande majorité de ces affirmations sont documentées.

Les Québécois n’ont pas le choix, il faut un réveil massif de tous les habitants quelque soit leur culture, y compris pour les Amérindiens, car ils seront plus pauvres de nos ressources qui passeront par Ottawa et non dans leur poche, sauf pour quelques privilégiés du système choisis par Ottawa. En approuvant l’approche commune les Amérindiens signent la fin de leur Culture et la domination totale de la fédération de tout ce qui existe, bouge et grenouille sur les territoires fédéraux appelés Québec.

J’invite ces derniers à vérifier mes affirmations et à se joindre à leurs véritables amis.

On dispose de suffisamment d’informations à diffuser à l’étranger. Les faits sont graves et pourraient permettre au peuple du Québec d’accéder à la souveraineté sur une simple déclaration.

Le peuple a été trompés par ses élus à qui il avait toute confiance. Le Québec doit retrouver ses frontières intégrales et le peuple doit-être informé des fraudes dont il est l’objet.

Les Québécois n’ont aucun intérêt à demeurer sympathiques à des gens qui jouent du racisme et de fraudes à son endroit. Les messages d’intimidations et de violences qui recommencent comme au temps de Riel, ne nous donneront pas le choix de réagir massivement. On se doit de, tous ensemble, d’envoyer au niveau international, un message clair d’affirmation de nos droits dénonçant les abus du Canada.

Le Canada est une dictature, il ne respecte pas ses signatures à l’ONU, entre autre celle sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qu’il bafoue allègrement.

Fini les intimidations, il faut s’en convaincre et le faire savoir…

Pour avoir un résumé graphique de ce scénario, voir Vivre libre ou disparaître.

Merci d’être là.

Jean-Pierre Plourde,
P.S. J’ai transcrit le texte original de M. Nantel sur http://saglacweb.blogspot.com

  1. Marie-France Bazzo, réf. Bazzo.tv []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,290 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 8 ans et 7 mois, le mercredi 8 décembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Non aux hausses des frais de scolarité et oui à la gratuité scolaire Sur le site Internet du Parti libéral du Québec, dans la section « La justice sociale », on peut lire [...]

2010: Que faut-il faire au Québec? Une crise de la corruption sans précédent? Rappelons-nous les Duplessis et Bourrassa… Plus corrompus qu’ailleurs? Sans doute sommes-nous plus informés [...]

2008: Un taux de participation anémique jusqu’à maintenant Selon les dernières estimations dans les alentours de 11h30, le taux de participation au Québec frôlait jusque là un ridicule [...]

2008: Un gouvernement de coalition Certains sourient en coin. Au Québec surtout. D’autres poussent des cris d’orfraie. Au Canada beaucoup. La situation politique canadienne [...]

2008: Irrégularités dans Sherbrooke: Charest privilégie les électeurs libéraux au détriment des autres Le directeur adjoint de campagne du Parti Québécois de Sherbrooke, Yves Beauvais, a condamné les malversations libérales qui ont permis [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages