Le samedi 5 décembre 2009

SociétéQuébec

L’hypocrisie des conservateurs en matière de condition féminine

Avec les conservateurs, la cause des femmes recule

Canada ]

Par Bloc Québécois

Les femmes ont dû accuser des reculs considérables sur plusieurs fronts depuis que les conservateurs ont pris le pouvoir en 2005. À peu près tous les fonds destinés à la défense des droits des femmes ont déjà été supprimés par le gouvernement conservateur, ce qui a eu pour effet de réduire considérablement la capacité des groupes de femmes à faire avancer leur cause.

Accompagnée de ses collègues du Parti libéral du Canada et du Nouveau Parti démocratique, la porte-parole du Bloc Québécois en matière de condition féminine et députée de Laval, Nicole Demers, a dénoncé mardi le 1er décembre les politiques du gouvernement conservateur en matière de condition féminine. Toutes trois ont profité de la Journée de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes pour rappeler que les femmes ont dû accuser des reculs considérables sur plusieurs fronts depuis que les conservateurs ont pris le pouvoir en 2005.

« La ministre de la Condition féminine, Helena Guergis, organise aujourd’hui une cérémonie pour souligner la Journée de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Mais nous considérons qu’il s’agit d’un geste hypocrite puisque son gouvernement s’est montré hostile depuis le début à toutes les revendications des femmes. La ministre aurait bien mieux à faire en posant des gestes qui contribuent à améliorer le statut des femmes et à enrayer la violence à leur endroit. Dans ces conditions, je refuse de m’associer à la ministre au cours d’une telle cérémonie et c’est pourquoi je n’y participerai pas », a déclaré Nicole Demers, qui sera imitée en ce sens par ses collègues du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique.

« À peu près tous les fonds destinés à la défense des droits des femmes ont déjà été supprimés par le gouvernement conservateur, ce qui a eu pour effet de réduire considérablement la capacité des groupes de femmes à faire avancer leur cause. Depuis 2005, les conservateurs de Stephen Harper ont ainsi amputé environ 40% du budget de Condition féminine Canada, ce qui a forcé la fermeture de 12 de ses 16 bureaux. Ils ont ensuite commandé l’abolition du Programme de contestation judiciaire, le seul outil permettant aux femmes victimes de discrimination de faire valoir leurs droits constitutionnels et l’égalité entre les sexes devant les tribunaux. Sans compter qu’ils ont imposé des conditions pernicieuses au financement lié au programme de promotion de la femme, et qu’ils ont fait de l’égalité salariale un droit négociable s’inscrivant dans une convention collective. Enfin, rappelons-nous que les conservateurs projettent toujours de ramener sur le tapis le débat sur l’avortement, une menace qui risque fort d’être exécutée si jamais ce gouvernement raflait une majorité des sièges à la Chambre », a expliqué la députée de Laval.

« La Journée de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes a été mise sur pied en 1991, en mémoire des 14 jeunes femmes qui ont été tuées lors de la tragédie de l’École Polytechnique de Montréal. Partout, les intervenants impliqués dans le dossier ont depuis ce temps souligné l’importance d’en tirer les leçons, en se questionnant notamment sur la pertinence d’exercer un contrôle sur la circulation des armes à feu. Or, le gouvernement Harper vient à peine de faire adopter des modifications qui signifient ni plus ni moins la mort du registre des armes à feu. Helena Guergis elle-même s’est levée en Chambre pour appuyer l’abolition du registre. Rarement aura-ton vu une initiative poursuivant des objectifs aussi légitimes, une initiative qui a fait ses preuves, qui reçoit des appuis aussi convaincus au sein de la société civile et qui s’avère en fin de compte peu coûteuse en termes d’exploitation, être l’objet d’un tel acharnement de la part d’un gouvernement. Encore une fois, les conservateurs nous ont montré à quel point ils sont déterminés à imposer aux Québécoises leur idéologie rétrograde. Voilà pourquoi je dis que ce comportement est inacceptable et que je suis en toute conscience incapable de m’y associer », a conclu Nicole Demers.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 J-P Gagnon Le 6 décembre 2009 à 5h11

    Le Bloc n’apprécie pas qu’un gouvernement fasse le ménage dans les organisation féministes qui ont fait du misérabilisme féminin une lucrative industrie. Les parasites féministes radicales avalent des millions$ annuellement puisés dans les poches des contribuables en inventant toutes sortes de fléaux imaginaires dont seraient victimes les canadiennes. Le cash avant tout, avec l’appui du Bloc. Déplorable!

  2. 2 alain marquis Le 7 janvier 2010 à 0h47

    Ha oui ! ha les méchants garcons; il on fait ca? bécké bobo?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 594 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 9 ans et 7 mois, le samedi 5 décembre 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Parti québécois: la grande déception Hier, le PQ a été critiqué par l'opposition concernant la double-nomination d'André  Boisclair. Sur le site indépendantiste Vigile.net, un contributeur, [...]

2009: Lancement du Mouvement Montérégie français C’est devant une salle bondée du Motel Royal La Barre de Longueuil qu’a eu lieu le 29 novembre dernier le [...]

2009: Les relations internationales du Québec: de la subordination à l’Indépendance Les Intellectuels pour la souveraineté (IPSO) vous invitent le lundi 7 décembre prochain à 19h00 au pavillon Athanase David de [...]

2009: Constitution d’un fonds de lutte juridique pour la cause indépendantiste En tant qu'organisation indépendantiste s'étant confiée comme mandat de passer énergiquement à l'action, il arrive fréquemment que le Réseau de [...]

2009: Québec procèdera une consultation sur l’euthanasie La chef de l’opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, la députée de Joliette et porte-parole en matière de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages