Le mardi 1 décembre 2009

International

Les nouvelles du dimanche

L'actualité qui n'est diffusée que les dimanches

Par Sylvain

Ainsi, ce dimanche pendant que les gens se repose en famille loin de l’ordinateur, on déleste les nouvelles qui viendraient chambouler votre paradigme autrement et changer les plans des élites qui vous méprisent le reste de la semaine.

J’ai remarqué depuis un bon bout de temps que le dimanche était une journée parfaite pour trouver des nouvelles importantes dans les médias, nouvelles qui disparaissent souvent des premières pages des sites Internet des médias avant l’aube le lundi matin. Je ne sais pas exactement pour quelle raison, mais ça semble être simplement comme ça!

Dimanche le 29 novembre 2009, en étant attentif, on apprenait que Washington a laissé Ben Laden s’échapper en 2001. Effectivement, en lisant le rapport de John Kerry, Tora Bora Revisited: How we Failed to Get Bin Laden And Why it Matters Today, il ne fait aucun doute que Washington a laissé la vie sauve à Ben Laden, un peu comme le 11 septembre lorsque l’armée la plus puissante du monde s’est fait jouer des (dans les) tours:

But the Al Qaeda leader would live to fight another day. Fewer than 100 American commandos were on the scene with their Afghan allies and calls for reinforcements to launch an assault were rejected. Requests were also turned down for U.S. troops to block the mountain paths leading to sanctuary a few miles away in Pakistan. The vast array of American military power, from sniper teams to the most mobile divisions of the Marine Corps and the Army, was kept on the sidelines. Instead, the U.S. command chose to rely on airstrikes and untrained Afghan militias to attack Bin Laden and on Pakistan’s loosely organized Frontier Corps to seal his escape routes. On or around December 16, two days after writing his will, Bin Laden and an entourage of bodyguards walked unmolested out of Tora Bora and disappeared into Pakistan’s unregulated tribal area.1

Pour les personnes qui se sont aventurées sur les site de conspiration au sujet du 11 septembre 2001, ce n’est pas vraiment une nouvelle.  Une autre nouvelle très croustillante est au sujet de la guerre en Irak et des Britanniques. Dès juillet 2002, le principal conseiller juridique de Tony Blair aurait informé ce dernier que la guerre en Irak serait illégale:

Tony Blair was told by his government’s most senior legal adviser that an invasion of Iraq to topple Saddam Hussein would be a serious breach of international law and the UN charter.  Lord Goldsmith, then attorney general, issued the warning in an uncompromising letter in July 2002, eight months before the invasion. It was becoming clear in government circles that Blair had had secret meetings with George Bush at which the US president was pressing Britain hard to join him in a war to change the regime in Baghdad.2

Ainsi, voici deux nouvelles qui passeront relativement inaperçues malgré, selon moi, leur degré d’importance. Ben Laden, le terroriste apparemment lié aux attentats du 11 septembre 2001, aurait facilement pris la fuite, tout comme il aurait aussi perpétré les attentats du 11 septembre 2001 d’une grotte en Afghanistan, selon l’idée généralement reçue. Dans le document, John Kerry écrit que

Removing the Al Qaeda leader from the battlefield eight years ago would not have eliminated the worldwide extremist threat. But the decisions that opened the door for his escape to Pakistan allowed bin Laden to emerge as a potent symbolic figure who continues to attract a steady flow of money and inspire fanatics worldwide.3

Donc, selon Kerry, Ben Laden serait devenu un modèle pour les terroristes à travers le monde, un symbole utilisé pour attirer des fonds. Je ne sais pas si Ben Laden est devenu l’emblème des terroristes fanatiques, mais, chose certaine, il est devenu la tête de turc des États-Unis pour justifier des demandes de fonds au Congrès afin de faire cette guerre. La tête de turc Ben Laden est (a été) ressortie régulièrement depuis 2001 afin de faire peur au monde entier, en particulier avant l’invasion de l’Irak dans le but de relier dans l’inconscient collectif ce pays aux événements du 11 septembre 2001.

On n’a qu’à penser aussi aux élections présidentielles américaines de 2004 alors que Ben Laden avait aussi fait son apparition surprise quelques jours avant le scrutin, ce qui avait fait dire à W. Bush que la guerre au terrorisme n’était pas terminée, tout en demandant au peuple américain de le reporter au pouvoir.

On sait aujourd’hui que la guerre en Irak fut une erreur et qu’aucune arme de destruction massive n’y a été trouvée. Avant l’invasion américo-britannique de l’Irak en 2003 et de son occupation qui perdure encore aujourd’hui, plusieurs pays, dont la France, l’Allemagne, la Russie, la Chine et le Canada, ont jugé que cette guerre serait illégale. Non seulement cette guerre est encore jugée illégale pour plusieurs commentateurs avertis, mais elle est aussi jugée comme étant un échec total, un bourbier.

De plus, dans les mois précédents l’invasion, W. Bush et Blair avait juré corps et âmes que Saddam Hussein cachait des armes de destruction massive. Vous rappelez-vous de David Kelly? Mort en juillet 2003, suicidé, Kelly était un employé du ministère de la défense britannique et un expert en guerre biologique. Il était inspecteur de l’ONU en Irak, où il est allé 37 fois4 .

Il est prouvé que Kelly était le principal informateur de Andrew Gilligan, journaliste de la BBC, au sujet de son enquête sur la falsification par le gouvernement de Tony Blair d’un rapport de septembre 2002 sur les armes de destruction massive irakiennes5 .

Ainsi, ce dimanche pendant que les gens se repose en famille loin de l’ordinateur, on apprend que Blair avait été mis au courant que cette guerre serait illégale. Dire que Tony Blair aurait pu être le premier président de l’Union européenne. Il s’en est fallu de peu!

Ce qui m’interpelle avec cette nouvelle et celle de Ben Laden, c’est qu’on n’en parlera pas, ou presque pas. Par contre, lorsque ce fut le temps dans les médias de répéter à qui voulait l’entendre que l’on n’était pas en mesure de trouver Ben Laden ou encore qu’il y avait des armes de destruction massive en Irak,  de ça, on en parlait 24 heures par jour et sept jours sur sept. Saviez-vous que déjà en 2001 on disait que Ben Laden avait des liens avec la CIA et qu’il avait même été rencontré juste avant les attentats du 11 septembre 2001, pendant l’été? L’information ne provient pas d’un site obscure, mais du Figaro:

(Ben Laden) L’ennemi public numéro un aurait été soigné dans l’hôpital américain de Dubaï au début de l’été pour de graves insuffisances rénales. Durant son séjour de 15 jours, le milliardaire saoudien aurait reçu la visite d’un représentant local de la CIA. Cet agent aurait même été informé sur d’éventuels attentats.6

Tout ça pour dire qu’il n’est pas étonnant de trouver des milliers de sites Internet dans lesquels on remet en question la version officielle sur les attentats du 11 septembre 2001. Le dimanche, on déleste les nouvelles qui viendraient chambouler votre paradigme autrement et changer les plans des élites qui vous méprisent le reste de la semaine.

  1. Voir la Page 8 du rapport []
  2. Voir Lord Goldsmith told Tony Blair war to topple Saddam would be illegal sur Guardian.co.uk []
  3. Ibid, p. 7 []
  4. Plus d’informations à son sujet sur Wikipédia []
  5. Voir Key points: The Hutton report sur le site de la BBC News []
  6. Voir l’article du Figaro La CIA aurait rencontré Ben Laden en juillet en archives sur Mai68.org []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 1,207 a été rédigé par Sylvain il y a 10 ans et 12 mois, le mardi 1 décembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: De moins en moins de pauvres au Québec Le nombre de Québécois considérés comme pauvres a baissé de façon spectaculaire de 40% entre 1997 et 2008. Il y [...]

2009: Pourquoi des carrés jaunes nucléaires à l’assemblée nationale? Suite à l’événement où j’ai lancé une neige de cartons jaunes sur le parti au pouvoir, dont entre autre la [...]

2009: Le Bloc souhaite que les conservateurs contribuent au succès de Copenhague Le porte-parole du Bloc Québécois et député de Rosemont–La Petite-Patrie, Bernard Bigras, s’est dit heureux que le Bloc Québécois ait [...]

2009: Signature d’ententes secrètes entre le MTQ et des entreprises faisant de la collusion Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron, accuse le gouvernement libéral d’avoir [...]

2009: Reconnaissance de l’Holodomor En présence de plusieurs représentants de la communauté ukrainienne du Québec, la députée de Rosemont et porte-parole de l’opposition officielle [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages