Le mardi 30 juin 2009

QuébecÉconomiePolitique

Le départ de François Legault

Il faut écouter M. Legault!

Par Jean-Claude Pomerleau

Ce que nous dit M. Legault, c’est que la sociale-démocratie est morte et que le Québec est devant le défi de se réinventer. Oubliez les lucides et les solidaires, cette logique binaire ne nous aidera pas à relever le défi qui est le notre: devenir lucidaire.

Alors que Charest a saccagé systématiquement notre état, et qu’il faut déplorer le silence inexplicable de l’opposition, voilà qu’un politicien sort pour prendre la posture qui convient et nous dire le défi qui se pose pour assainir nos finances publiques; si critique a la potentialité de notre état pour la suite de l’histoire.

Ce que nous dit M. Legault, c’est que la sociale-démocratie est morte et que le Québec est devant le défi de se réinventer. Oubliez les lucides et les solidaires, cette logique binaire ne nous aidera pas à relever le défi qui est le notre: devenir lucidaire. Dans les années 90, les pays d’Europe du Nord ont eu à se réinventer: passant de la sociale-démocratie a la sociale-économie. Ils n’étaient ni lucides, ni solidaires: ils étaient lucidaires .

L’objectif était d’améliorer la productivité politique et économique de l’état (L’État optimal) afin que les missions sociales de l’état soient maintenues. C’est cela, la sociale-économie. Il y sont parvenus (la Suède a réduit sa fonction publique de 30%). Le Québec, qui a les mêmes caractéristiques géopolitique que les pays d’Europe du Nord, fait face au même défi d’améliorer sa productivité politique et économique, cependant sans avoir les capacités d’agir d’un État souverain qui lui feront cruellement défaut.

Les déficits du Québec se creuseront, la dette augmentera à coup de 10 milliards par année. Le fédéral va résorber ses déficits accumulés de 175 milliards sur le dos des provinces, et le Québec va écoper. Le tout dans un contexte de hausses généralisées des taux d’intérêts, rendues inévitables par la concurrences des États cherchant à financer, tous en mêmes temps, des besoins d’emprunts historiques. Un contexte qui piègera le prochain gouvernement du Québec pour des années à venir.

M Legault part en sonnant l’alarme sur cette situation qui mène au « déclin tranquille du Québec » si aucune mesure drastique n’est prise. Et cela sans que personne ne semble réagir. Peut être quitte-il pour mieux revenir. Espérons, car des politiciens qui parlent vrai seront en demande tôt ou tard, espérons plus tôt que tard…

En attendant, ce départ met en lumière la mollesse du leadership de Mme Marois et de son opposition, face au danger que fait courir Charest a l’État du Québec. C’est ainsi que l’on passe de la Révolution tranquille au “déclin tranquille” (M. Legault)

La dette nationale s’alourdit: “Avec les déficits prévus, la dette bondira de 148 milliards en 2008 (50 % du PIB) à 170 milliards en 2011 (54 % du PIB). En incluant les passifs des sociétés d’État, des réseaux de la santé et de l’éducation, la dette totale du secteur public québécois devrait atteindre 208 milliards en 2009, soit 68 % du PIB.”

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 yves graton Le 13 juillet 2009 à 8h39

    J’ai connu François Legault en 1991, lors de ma nomination comme membre du CA de Transat AT.
    Je l’ai fréquenté régulièrement depuis.J’ai été membre de plusieurs conseil d’administration , dont La SGF durant environ 20 ans.
    Les trois personnages les plus impressionants que j’ai rencontrés sont Antoine Turmel, Michel Bélanger et François.
    Ils ont en commun 3 qualités de base :
    l’intelligence, le jugement et l’intégrité.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 22 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 441 a été rédigé par Jean-Claude Pomerleau il y a 10 ans et 6 mois, le mardi 30 juin 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Démantèlement de la raffinerie Shell de Montréal-Est La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle pour la Métropole, Nicole Léger, a fait parvenir mardi après-midi une [...]

2011: Patrick Lagacé: Scribouilleux un jour, scribouilleux toujours On ne s'attend jamais à grand chose de brillantissime provenant de La Presse lorsqu'il est question du dossier de libération [...]

2011: Afghanistan: libération des otages français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier Ils sont arrivés ce matin sur la base aérienne de Villacoublay en région parisienne. Les deux journalistes, libérés mercredi 29 [...]

2011: William, Prince de nos bouffons Pierre Falardeau connaissait le pouvoir meurtrier du ridicule, et il ne se gênait pas pour l'exploiter. Nulle part ne le [...]

2009: Les Canadiens de Montréal vendus à la famille Molson Les canadianisateurs sont parvenus à rapatrier au Canada les « Canadiens » de Montréal. Les canadianisateurs tiennent absolument à conserver [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages