Le jeudi 4 juin 2009

QuébecPolitique

Dépôt d’un projet de loi anti-briseurs de grève

Michael Ignatieff doit saisir cette nouvelle occasion et appuyer les travailleurs

Canada ]

Par Bloc Québécois

Le Bloc Québécois n’a jamais baissé les bras lorsqu’il s’agit de défendre les priorités et les valeurs des Québécoises et des Québécois. Nous déplorons amèrement la dernière trahison des libéraux, et particulièrement celle de leur chef, Michael Ignatieff, qui a laissé tomber les travailleurs après avoir laissé entendre que son parti appuierait notre motion précédente pour interdire le recours aux briseurs de grève.

Le Bloc Québécois est revenu à la charge pour offrir aux travailleuses et aux travailleurs sous la coupe du Code canadien du travail la même protection dont bénéficient leurs collègues régis par le Code du travail du Québec en ce qui concerne l’utilisation de travailleurs de remplacement. Accompagné de la vice-présidente exécutive du Congrès du travail du Canada, Barbara Byers, le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a profité du dépôt du projet de loi anti-briseurs de grève de son parti pour lancer un nouvel appel aux parlementaires afin qu’ils mettent fin à ce système du « deux poids, deux mesures » qui pénalise plusieurs milliers de travailleurs au Québec. Le projet de loi a été déposé par le député d’Argenteuil–Papineau–Mirabel, Mario Laframboise.

« Le Bloc Québécois n’a jamais baissé les bras lorsqu’il s’agit de défendre les priorités et les valeurs des Québécoises et des Québécois. Nous déplorons amèrement la dernière trahison des libéraux, et particulièrement celle de leur chef, Michael Ignatieff, qui a laissé tomber les travailleurs après avoir laissé entendre que son parti appuierait notre motion précédente pour interdire le recours aux briseurs de grève. Nous l’invitons à faire son examen de conscience et à profiter cette fois de cette nouvelle occasion qui lui est présentée pour démontrer le leadership nécessaire à rallier ses troupes pour qu’elles appuient massivement notre projet de loi », a déclaré Gilles Duceppe.

« Michael Ignatieff a déclaré qu’il était en faveur de dispositions anti-briseurs de grève lors d’une rencontre avec les syndicats il y a quelques mois. Il a dit qu’il soutiendrait une telle initiative en Chambre pourvu que cette initiative garantisse le maintien des services essentiels dans les services publics. Or, le projet de loi du Bloc Québécois contient toutes les garanties nécessaires à rassurer le chef libéral. Je n’attends donc rien de moins de Michael Ignatieff : non seulement qu’il appuie le projet de loi actuellement sur la table, mais aussi qu’il fasse en sorte que ce projet de loi obtienne le soutien de tous les libéraux à la Chambre des communes », a enchaîné Gilles Duceppe.

La vice-présidente exécutive du Congrès du travail du Canada, Barbara Byers, a par ailleurs souligné que ce combat pour une loi anti-briseurs de grève est mené conjointement par le Bloc Québécois et les grandes centrales syndicales du Québec depuis plusieurs années, mais qu’il représente une revendication claire au Québec depuis plus de trente ans, c’est-à-dire depuis que le Québec a instauré sa propre loi pour interdire les travailleurs de remplacement.

« Le Québec a sa loi anti-briseurs de grève depuis 1977 et depuis ce jour on y a considérablement réduit le nombre des jours/personnes perdus en raison des conflits de travail. Or, on retrouve encore des milliers de travailleuses et de travailleurs dans les secteurs des banques, les ports, les aéroports, la téléphonie ou encore les télécommunications, qui ne bénéficient pas de telles mesures parce qu’ils sont régis par le Code canadien du travail. La situation actuelle est donc non seulement illogique, mais également injuste », a commenté Barbara Byers.

« L’expérience québécoise a clairement démontré que les dispositions interdisant le recours aux briseurs de grève sont largement préférables pour toutes les parties lors d’un conflit de travail. Non seulement le recours aux travailleurs de remplacement engendre-t-il des violences, mais en plus il laisse souvent des cicatrices profondes qui enveniment le climat de travail bien après que le conflit ait été résolu. Par ailleurs, les chiffres démontrent que les parties sont davantage empressées d’identifier les compromis lorsque les briseurs de grève sont tenus à l’écart. Il est temps qu’Ottawa mette fin à ce régime à deux vitesses pour les travailleuses et les travailleurs québécois. J’invite tous les parlementaires à se rallier au projet de loi du Bloc Québécois pour faire en sorte qu’il soit enfin adopté », a conclu Gilles Duceppe.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 633 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 10 mois, le jeudi 4 juin 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Canada, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Flottille à destination de Gaza L’armée israélienne a lancé lundi 31 mai une attaque contre la « flottille de la paix » organisée par plusieurs [...]

2010: La compagnie aérienne Swiss n’a plus le droit de survoler la Russie Selon un article paru ce dimanche dans le journal alémanique « NZZ am Sonntag », la compagnie aérienne Swiss International [...]

2010: Burkina Faso: rebondissement dans la polémique autour de l’article 37 Au Burkina Faso, la classe politique et la societe civile s'agitent depuis des semaines au sujet d'une éventuelle modification de [...]

2010: La SSJB dénonce la mise en vente de la Loi 101 par Charest La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal dénonce vivement le projet de Loi 103 du gouvernement Charest, qui permettra aux parents [...]

2010: Stephen Harper s’apprête à trahir une nouvelle fois sa parole en tirant un trait sur les surplus de l’assurance-emploi Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources humaines et développement social et député de Chambly–Borduas, Yves Lessard, et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages